C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Enzo

10 ans
Homme
Ecolier
Vit à Quimper
Devise : J’vais me balader.
Bio :

Enzo bouillonne. Foot entre les voitures, combine entre potes, petits textes griffonnés sur des bouts de papier, il n'arrête jamais, et son imagination déborde. Dans sa tête, il refait le monde, celui qui peut-être un jour lui appartiendra. En attendant, il traine ses rêves dans son quartier, le Kermoysan. Futé et sensible mais turbulent et hyperactif, son manque de concentration à l'école lui vaut la détestation de son institutrice. Un traumatisme enfoui ? Une chose est sûre, il déborde de colère. Et d'amour. Avec sa mère il entretient une relation fusionnelle. Il est son protecteur, son porteur de courses quand l'ascenseur est en panne. Il est même parfois son soutien financier, car les jours ne sont pas tous faciles quand on n'a pas de carte bancaire.

01 Nov - Un plan sans accroc
Publié le 01 Nov 2014 à 20:10 - Mis à jour à 20:10
 3Oliver_Castle
9501 points

Ce samedi, on est allés faire un tour en ville avec Tom et sa mère. Je sais pas pourquoi elle est sur notre dos aujourd'hui, mais elle veut pas nous laisser sortir seuls comme d'habitude. Comme quoi les rues sont pas sûres. Je suis sûre qu'elle dit ça rien que parce qu'elle a pitié de moi avec ma maman à l'hôpital et qu'elle veut me surveiller. Heureusement, dès qu'on met les pieds à Micromania, elle nous abandonne pour aller à coté au distributeur ou je sais pas quoi. J'ai des vêtements, j'ai une moto mais je suis pas bête, je sais qu'il faut de l'argent si je veux aller voir mon père ! Et moi, j'ai pas besoin de distributeur, je vais là où un gamin malin comme moi peut en avoir : j'échange mes vieux jeux chez Micromania ! Léo le vendeur s'est déguisé en zombie. Même sans le maquillage, il tire une de ces tronches, il a plus rien en magasin : les consoles sont parties. Toutes ! Même à 1000 euros. Je me rends pas compte, mais c'est genre 3 fois le prix, alors il devrait être content non ? Pour ma veille DS et ses cinq jeux, il me donne 85 euros. C'est trop cool ! Après, on va voir maman à l'hôpital. Il y a pas grand chose à faire dans un hôpital, alors je m'ennuie. Je vais voir le médecin qui s'occupe de maman pour lui demander quand elle va se réveiller. Il discute avec une infirmière quand j'arrive dans son dos : - Comment va la mère du petit Enzo ? elle demande - J'ai bien peur de n'avoir que des mauvaises nouvelles. Elle est en train de mourir ! L'infirmière est horrifiée, moi aussi. - C'est pas vrai, c'est horrible. Combien de temps me reste-t-il ? - 10... - 10 ? 10 quoi ? 10 mois ? 10 semaines ? Alors le médecin lui répond : - 10... 9... 8... 7... Ils éclatent de rire. Je trouve pas ça drôle. Je lui colle un coup de pied dans le genou avant de partir en courant ! Je me suis fait gronder par le père de Tom. Mais sa maman a dit que c'était pas si grave et que je pouvais tout de même aller faire le tour du quartier avec Tom pour Halloween. Pas que ça m'amuse car je pense à maman, mais si je dois aller retrouver mon père, je dois préparer mon voyage au plus vite. En deux heures déguisé en fantôme avec un drap sur la tête, j'ai récolté : 6 mini-Mars, 1 Kinder bueno, 23 bonbons différents, 4 Chocobons, 2 cookies et 1 sachets de M&Ms. Je vais pouvoir manger au moins trois jours avec tout ça, j'aurais retrouvé mon père avant ! J'ai pas parlé de mon plan à Tom. Même si c'est mon meilleur ami, j'le connais, il ira tout cafter à ses parents. C'est toujours le premier à cafter à la maîtresse quand il y une bêtise de faite. C'est pour ça que les autres, ils l'aiment pas. Moi, je dis que si les autres sont assez bêtes pour se faire voir par Tom, ils méritent de se faire prendre. Comme je dis, c'est du travail d'amateur. En rentrant, pendant que Tom montre à son père tout ce qu'il a reçu comme bonbecs et que sa mère s'occupe de préparer à manger pour demain, je suis allé sur l'ordi et j'ai regardé sur Google Maps, où c'était Concarneau et où est-ce que mon père il pourrait être d'après l'adresse derrière la photo. C'est pas très loin ! J'imprime tout et je cache ça dans mes affaires avec l'argent et ma nourriture. J'ai plus qu'à piquer une bouteille d'eau dans le frigo de Tom et à partir sans faire de bruit très tôt demain matin pour aller chercher la moto et retrouver mon père. J'espère que maman se réveillera pas d'ici là.

Enzo veut retrouver son père
Publié le 01 Nov 2014 à 00:14 - Mis à jour à 09:28

Ecrivez la journée vécue par Enzo en vous servant de l'histoire imaginée par le gagnant de la veille.
Pour gagner des points, vous devez respecter la consigne suivante : votre texte devra être teinté d'humour noir. Normal, c'est Halloween dans l'Anarchy !

Tom emmène Enzo fêter Halloween avec lui pour lui changer les idées...

C'est à vous.

2 contributions
Temps restant : 0 : 00 : 00 : 00

En compétition pour la suite (2)

T'es où ?
0 votes - 01 November 2014 - 15h25
2 631 points
La mère de Tom nous appelle pour revêtir les panoplies d'Halloween . On a vraiment l'air idiot dans la glace, costumés de noir, avec des capes . Elle nous applique du maquillage noir sur les yeux, et du fond de teint blanc. Nous descendons dans la rue commerçante. Elle nous regarde de loin " Allez , allez y ! Faites comme les autres. Et 19 heures, pas plus tard. Je vais faire des courses dans le secteur". Je me planque derrière un poteau de la rue et je regarde Tom voir comment il se débrouille. Il suffit d'arriver comme un petit personnage, comme dans Thriller et de quémander les bonbons. Je préfère piocher dans son tas. Maman n'est pas là pour les caries. Tom retrouve Kevin et Antoine déguisés en sorciers citrouilles. On a un plan, dans la boulangerie, on se planque derrière les gens qui viennent acheter leurs gâteaux et on crie tout d'un coup . Y'a une grand-mère qui a sursauté. Elle a failli tomber par terre . "Barrez-vous" a dit la boulangère . On a eu les chocottes. Tom il a fait diversion, en allant vers la boucherie. Je ne les ai pas rejoints. Il y avait un autocar sur la grande place, j'ai foncé sans savoir pourquoi et je suis monté dedan . J'écoute les passagers donner leur destination. C'est pas la bonne. Je ressors, j'enlève mon maquillage pâle dans un reflet de glace à la pharmacie de l'angle. Je marche vers la gare, là où tout les autobus ont leur point de départ . Je verrais bien. J'entends une vieille dame demander si le sien va à Concarneau, le chauffeur répond que oui. J'enlève ma cape et remet mon blouson à l'endroit. Le chauffeur sursaute quand il voit mes yeux. J'ai cru qu'il allait faire comme la dame de la boulangerie. "Un billet , s'il vous plait , monsieur !". Je fouille dans mes poches, et lui tends mes pièces. " C'est de la monnaie de boulangerie , mon petit ! Il te faut cinq euros." Je suis redescendu du bus, les portes se sont fermées . Il commence à pleuvoir. Je me mets sous un arbre. J'ai envie de pleurer. Mon téléphone vibre dans la poche , je lis le SMS de Tom " T'es où ?".
L'orthodontiste de Dracula
1 votes - 01 November 2014 - 14h53
 3 14780 points
Je crois que j’ai un peu pété les plombs hier soir. Tom et moi, on a sonné chez tous les gens du quartier, et ils ne sont pas prêts de nous oublier !
Le père de Tom nous a un peu grondés parce qu’on est rentrés à 22 heures. « C’est pas une heure pour des gamins de 10 ans » qu’il a crié. Puis il m’a regardé et il s’est arrêté tout net. Voilà l’avantage d’avoir une mère à l’hosto et un père inconnu : les adultes n’osent pas trop vous gronder.
On a ramené assez de bonbons pour ouvrir un stand à Luna Park. J’avais ma cape d’assassin, celle que maman m’a cousue pour mon anniversaire. Elle est trop classe avec sa capuche noire, on ne voit même pas mes yeux et je fais vraiment peur.
Tom, lui, il avait des dents de vampire, et, à cause de ça, il a failli rejoindre maman aux urgences. Il a voulu les adapter à ses vraies dents avec la pâte spéciale fournie dans le paquet. Sauf qu’il a un appareil dentaire, Tom. Alors quand la colle a durci autour de ses bagues, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait plus du tout enlever son dentier. J’étais mort de rire, mais lui beaucoup moins. Il parlait comme ça : « fe peut plus l’enlefer, ze fais me faire gronder pfar papa », et en plus il bavait comme une limace.
Sa mère était furax, elle a parlé du prix de l’appareil, elle a crié que ce n’était pas remboursé, que ce n’était pas possible d’être aussi bête, que demain c’est férié et que les orthodontistes seraient tous fermés.
Moi je m’en fous, je n’ai pas d’appareil. Le dentiste, j’y vais jamais. Par contre à force de l’entendre parler comme cela, la mère de Tom, je me suis souvenu que maman était malade et je ne sais pas comment, je me suis mis à pleurer.
Ça l’a calmée net, et là j’ai compris que j’avais un nouveau pouvoir : celui de faire taire les adultes. Après elle a fait boire des tisanes à Tom, pour qu’il secoue l’eau dans sa bouche pendant des plombes. Il bavait encore plus que lorsqu’il parlait, c’était vraiment pitoyable. Mais ça a marché, l’eau chaude a fait fondre la colle et sa mère a réussi à détacher les canines de Dracula avec une fourchette.
On a quand même fini par sortir, et on a fait une rafle d’enfer. Tom bavant et perdant sans cesse ses dents, et moi enveloppé dans ma cape, les yeux cerclé de noir, on frappait aux portes : « Des bonbons ou un sort ! ». Tous ceux qui renâclaient un peu, je les menaçais du doigt en hurlant « Que le grand AVC vous foudroie et fasse de vous tous des orphelins, bande de radins ! »
Aussitôt après, j’enlevais ma capuche et je me mettais à pleurer à chaudes larmes, le maquillage dégoulinant jusque dans mon cou. Devant cette horreur ils étaient tous prêts à vider leurs placards pourvu que, nous, on vide les lieux !
Quant aux bonbons, je vais voir si je peux les échanger contre de l’essence pour la moto.
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer