C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Retour sur les événements depuis la sortie de l'euro

Publié le 03 Nov 2014 à 08:00 - Mis à jour le 05 Nov 2014 à 11:39
Inutile de gratter les fonds de tiroir, les nouveaux francs seront mis en circulation d'ici trois semaines (CC FlickR/Thunderchild7)

La France est sortie de la zone euro. Résumé des jours qui ont bouleversé le paysage politique et économique français.

jeudi 30 octobre : Sortie de l'euro et retour au franc

L'Union européenne a tourné le dos à la France, déjà fragilisée par la défiance des marchés. Au lendemain du sommet européen qui devait sauver la France de la faillite, François Hollande annonce la sortie de la France de la zone euro et le retour au franc dans une allocution surprise. Il promet que le modèle social français sera préservé. Durant trois semaines, le temps de la mise en place de la nouvelle monnaie, les banques resteront fermées. Les Français se ruent vers les distributeurs automatiques.

vendredi 31 octobre : Un économiste non encarté devient Premier ministre

Démission du gouvernement de Manuel Valls et nomination d'un nouveau Premier ministre, le brillant universitaire, Michel Cabestany. Au 20h, il annonce la limitation des retraits à 40 euros par semaine et par carte bancaire.

samedi 1er novembre : Mise en place des 40 euros et composition du nouveau gouvernement

Nomination du nouveau gouvernement d'union nationale, on y retrouve François Fillon, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet ou encore François Bayrou. (Retrouvez tout le gouvernement ici). La mise en place du système des 40 euros est chaotique. Les Français sont déboussolés.

dimanche 2 novembre : L'après-euro sera synonyme de rigueur

Des mesures sont adoptées à l'issue du sommet de Matignon qui a rassemblé le Premier ministre Michel Cabestany et les partenaires sociaux : retraite à 70 ans, assouplissement des conditions de licenciement, gel de l'embauche des fonctionnaires et non-remboursement de la médecine de ville (le détail des mesures ici). À Paris, un contre-sommet s'organise spontanément place de la Bastille.

lundi 3 novembre : Reprise économique et politique

Après ce week-end marqué par des tensions, le pays retrouve un peu de calme et un semblant d'activité économique. Les Français se mettent quant à eux à l'économie de la débrouille. Côté politique, Marine Le Pen demande la démission de François Hollande dans une pétition, elle espère 1 million de signatures. Après le vote de confiance victorieux de son nouveau Premier ministre, Michel Cabestany, le président de la République a décidé de prendre quelques jours de repos à Brégançon.

mardi 4 novembre : Premier drame 

Une femme meurt dans une boulangerie, pendant une émeute. Nadia n'a pourtant fait que refuser de payer sa baguette trois fois le prix, sous prétexte qu'elle ne pouvait payer qu'en carte bleue. François Hollande se rend rapidement sur place, sous les huées d'une foule en colère. Par ailleurs, le gouvernement prend des mesures concrètes pour ceux qui n'ont pas de carte bancaire.

mercredi 5 novembre : La France divisée

La mort de Nadia a ému la France, mais elle l'a aussi divisée. Ce drame oblige le gouvernement à réagir pour contenir la flambée des prix. Michel Cabestany tient une conférence de presse solenelle, au cours de laquelle il annonce le blocage des prix sur 100 produits de consommation courante. Des mesures d'autant plus urgentes que les prix flambent. Sur une baguette ou un kilo de viande, les prix ont doublé en une semaine.

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer