C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Enzo

10 ans
Homme
Ecolier
Vit à Quimper
Devise : J’vais me balader.
Bio :

Enzo bouillonne. Foot entre les voitures, combine entre potes, petits textes griffonnés sur des bouts de papier, il n'arrête jamais, et son imagination déborde. Dans sa tête, il refait le monde, celui qui peut-être un jour lui appartiendra. En attendant, il traine ses rêves dans son quartier, le Kermoysan. Futé et sensible mais turbulent et hyperactif, son manque de concentration à l'école lui vaut la détestation de son institutrice. Un traumatisme enfoui ? Une chose est sûre, il déborde de colère. Et d'amour. Avec sa mère il entretient une relation fusionnelle. Il est son protecteur, son porteur de courses quand l'ascenseur est en panne. Il est même parfois son soutien financier, car les jours ne sont pas tous faciles quand on n'a pas de carte bancaire.

09 Nov - Un temps pour tout
Publié le 09 Nov 2014 à 21:30 - Mis à jour à 21:30
 3Nousava
30062 points

Mais au milieu de tout ça,quand j'ai un peu réfléchi à mes retrouvailles ratées, j'ai commencé à me demander s'il existait pour de vrai mon paternel! Ma dernière pochette surprise déguisée en tonton Yannick était le truc en trop. Alors je me suis encore tourné vers Georgette, la soigneuse de mes bobos du coeur et de ma caboche couturée. Elle m'a d'abord installé devant un grand bol de chocolat fumant avec six grosses tartines au beurre. Elle m'a regardé manger et m'a raconté que j'avais de la chance... De la chance, tu parles, ça commençait bien! Elle a insisté en me racontant qu'ailleurs, en France, mais pas chez nous, y'avait plein de gens qu'avaient plus rien à manger, juste des petits paniers riquiquis qui nous feraient même pas la journée ici, et qu'en plus, le peu qu'il y avait, y'en avait plus...

Bon, je commençais à décrocher, parce que Georgette, elle est gentille et c'est pas pour critiquer, mais des fois elle est pas claire... J'ai rattrapé le fil quand elle s'est mise à causer de la guerre. Là-bas, ils étaient en guerre, ou presque, enfin c'était tout comme... C'est vrai que là-dessus, me mettre à chouigner sur mes problèmes de famille, ça la foutait mal...J'ai bien essayé, juste après les tartines, mais Georgette m'a dit qu'on avait intérêt à se manier si on voulait pas être à la bourre. Des gens d'ailleurs allaient débarquer dans pas longtemps, pour se ravitailler et respirer le bon air, et on avait encore à courir après ses trois poules qu'avaient encore pris la tangente, histoire de les mettre un peu au turbin. Il fallait bien que les touristes, enfin les guerriers, ils aient au moins quelques oeufs pour remplir leurs dents creuses...Ah oui, et la traite des deux vaches de Gaël, son voisin, allait pas se faire toute seule, vu que lui, le voisin, se chargeait de préparer la baraque pour les résistants...ça s'embrouillait, j'étais crevé, mais j'avais pas le choix... "Au boulot, comme tout le monde! Non mais, à dix ans, on est un homme", qu'elle a rajouté... Un homme...Un homme, ça doit pouvoir se retourner sur autre chose que du vide, non?

Enzo et le panier citoyen
Publié le 08 Nov 2014 à 20:04 - Mis à jour à 20:04
1 contribution
Temps restant : 0 : 00 : 00 : 00

En compétition pour la suite (1)

Le pouvoir de la Force
2 votes - 09 November 2014 - 14h29
 3 9501 points
C'est Georgette qui m'a réconforté quand je pleurais, Hervé voyait bien qu'il pouvait rien faire mais il a dit qu'il me montrerait sa collection de jouets Star Wars ! Je sais pas ce que c'est Star Wars, mais j'aime bien les jouets ! Alors il nous a invités avec Georgette à manger et dormir chez lui à Goulven. Marilou, elle ne pouvait par rester à cause des affaires qu'elle doit mener. Elle est super Marilou, grâce à son bateau, elle amène de la nourriture à des gens qui n'y ont pas accès.
La nourriture, il parait que c'est un truc qui dérange les adultes en ce moment. Comme quoi il y en a pas assez d'après Marilou. Je ne comprends pas pourquoi les gens ils disent ça : des fois, ma maman elle ne mangeait pas pour que j'ai plus dans mon assiette, et elle ne s'est jamais plaint de rien elle ! Tonton Hervé, il a dit qu'en Bretagne, on a pas tous ces problèmes parce qu'on est mieux organisés les autres. Alors on va pas se battre pour un paquet de pâtes quand on a ce qu'il faut avec la pêche qu'il dit mon tonton.
Moi, je m'en fichais bien de savoir si j'avais pas de lait. De toute façon, j'aime pas ça. Tout ce que je voulais, c'était retrouver mon papa. Et mon nouveau tonton, il voulait bien m'aider mais ça allait être compliqué parce que Yannick (c'est le nom de mon papa), ça faisait longtemps qu'il avait pas eu de nouvelles. Alors, il a passé plein de coups de téléphone pendant que Georgette pestait dans la cuisine parce que ce panier de citoyen, on peut rien cuisiner de bon avec qu'elle a dit. Moi, je m'amusais avec les jouets de tonton ; ils étaient un peu vieux, mais il y avait des vaisseaux de l'espace, et j'aime bien ça les vaisseaux de l'espace.
Après manger, comme je connaissais pas, tonton m'a montré le film d'où est-ce qu'on a fait les jouets après. C'était vachement bien en fait ! Après dans mon lit, j'ai essayé de faire bouger un jouet comme dans le film, avec la Force, mais sans le toucher. J'y suis pas arrivé. J'étais sûr qu'il y avait un truc, que c'était de la magie ou alors que je faisais pas bien. Alors je me suis relevé et j'ai voulu aller demander à tonton si cette Force c'était pas juste un truc de cinéma, comme quand ma maman dit qu'en fait les gens meurent pas pour de vrai en fait !
Tonton et Georgette discutaient vivement dans la cuisine à propos de mon papa ; je me suis caché derrière la porte : les grands discutent jamais pareil quand je suis dans les parages !
- Vous êtes vraiment sûr de ce qu'on vous a dit sur votre frère ? demanda Georgette.
- On peut jamais être sûr de rien, surtout en ce moment. Mais on ne peut plus laisser Enzo partir sur les traces de son père : il y a des secrets de famille qu'il vaut mieux laisser enterrer. Alors si Yannick est en prison, qu'il y reste !
- Mais qu'est-ce qu'on va dire à Enzo ?
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer