C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Bretagne, Auvergne, Occitanie : la fièvre indépendantiste monte

Publié le 15 Nov 2014 à 20:09 - Mis à jour le 27 Nov 2014 à 12:49

D'abord Saint-Pierre-et-Miquelon la Bretagne, puis la Réunion, et maintenant l'Occitanie, ou l'Auvergne. Les revendications régionalistes et indépendantistes se multiplient. Est-ce un des premiers signes du délitement de l'Etat ? Alors que le Premier ministre est selon les sondages le moins aimé de la Ve République, les régions ne revendiquent plus seulement leur identité, mais un vrai pouvoir.

L'indépendance dans la violence

Des manifestations violentes et meurtrières ont éclaté hier à Toulouse. Pendant trois heures, les affrontements ont opposé un groupe armé revendicant l'indépendance de l'Occitanie aux forces de l'ordre. Un policier et deux manifestants ont trouvé la mort lors de ces heurts dans des circonstances qui restent encore à éclaircir, selon le ministère de l'intérieur. Un témoin, Erick Foax, rapporte avoir vu les manifestants abattus "par des tirs à bout portant" lors d'une charge violente des CRS. Selon cette même source, le policier a reçu "un pavé sur le crâne".

La violence des affrontement a renforcé les volontés indépendantistes : "face à cette mise en place de totalitarisme, et cet abandon du peuple, nous allons déclarer l'indépendance de l'Occitanie". Le groupe qui se dit rejoint par les Eveillés compte organiser prochainement un référendum "Pour ou contre l'Indépendance". Aucune précision n'a été apportée quant aux possibles frontières de cet hypothétique Etat. Le mode d'action, lui, ne se dépendra pas de l'usage de la force. En attendant le résultat du référendum, le groupe promet de "lutter contre la France, désormais hostile à nos actions".

Manifestations en Catalogne

À Perpignan, ce sont entre 30 000 et 200 000 personnes (respectivement selon la police et les organisateurs) qui ont manifesté aujourd'hui pour l'indépendance de la Catalogne française. Jordi Pujol, leader du Pic (Parti indépendantiste catalan), a déclaré à l'issue du défilé "Perpignan est bien le centre du monde". Aucun heurts ne semblent s'être produit à la fin du défilé.

Les drapeaux catalans lors du défilé à Perpignan aujoud'hui.

Un projet de constitution en Bretagne !

La Bretagne sert de modèle pour le mouvement indépendantiste occitan. Depuis plusieurs jours, des élus de tous bords politiques refusent les réquisitions qui frappent les agriculteurs. À leur tête, Charles Vennec, maire de Le Faou qui milite depuis des années pour l'indépendance économique et gouvernementale de sa région. Il a placardé aux panneaux de sa commune un projet de constitution fleuve rédigé par ses soins. Le peuple Breton forme "une communauté politique dans le cadre de l'union Européenne sous le nom de "Royaume de Bretagne" ou "Bretagne"". Pour ce qui est des symboles :

- le drapeau est le Gwenn-ha-Du
- la langue : le breton et le français
- l'hymne de la Bretagne est le "Bro gozh ma zadou".
- l'Ecu est reconnu comme monnaie en circulation en Bretagne, cette monnaie complémentaire est de valeur égale à 1 - Euro = 0.75 Ecu.
- TV Breizh est déclarée chaîne nationale.

Nous verrons dans les prochains jours si le projet reçoit un accueil favorable et du soutien populaire et politique.

La Réunion bouge aussi

La Réunion prendrait-elle aussi le chemin de l'indépendance ? L'idée séduit non seulement les Réunionais, mais aussi les métropolitains de passage. Dans un sondage réalisé en fin de semaine par l'Ifop, à la question "face au blocus, quelle est votre décision ?" 98% des Réunionnais de l'île ont décidé de rester, 76% de ceux qui vivent en métropole ont décidé de revenir et 37% des touristes français ont choisi de ne pas repartir.

Auvergne et St-Pierre-et-Miquelon fers de lance

Le 11 novembre, deux votes se sont déroulés. Certes confidentiels mais néanmoins symboliques. Les habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon se sont prononçés à 72,5% en faveur de l'indépendance. En Auvergne, c'est pas moins de 80% des votants qui se sont prononcés dans le même sens.

Au total, six régions prêtent à sauter hors du navire France.

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer