C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Enzo

10 ans
Homme
Ecolier
Vit à Quimper
Devise : J’vais me balader.
Bio :

Enzo bouillonne. Foot entre les voitures, combine entre potes, petits textes griffonnés sur des bouts de papier, il n'arrête jamais, et son imagination déborde. Dans sa tête, il refait le monde, celui qui peut-être un jour lui appartiendra. En attendant, il traine ses rêves dans son quartier, le Kermoysan. Futé et sensible mais turbulent et hyperactif, son manque de concentration à l'école lui vaut la détestation de son institutrice. Un traumatisme enfoui ? Une chose est sûre, il déborde de colère. Et d'amour. Avec sa mère il entretient une relation fusionnelle. Il est son protecteur, son porteur de courses quand l'ascenseur est en panne. Il est même parfois son soutien financier, car les jours ne sont pas tous faciles quand on n'a pas de carte bancaire.

20 Nov - La fille de l'enfer
Publié le 20 Nov 2014 à 21:26 - Mis à jour à 21:26
 3Gally
32840 points

Devant les bateaux, il y a plein de gens qui circulent. Les pêcheurs parlent entre eux des actualités, j'entends "avion" et "président", mais je zappe vite fait leurs discussions d'adultes. Je laisse Marylou parler avec eux... je me retrouve seul à zoner sur le port. Et là, y a une fille, avec des cheveux comme j'en ai jamais vus: ORANGE! Attention, pas orange, genre la teinture ratée de la voisine qui a mal virée parce qu'elle a voulu se le faire elle même. Non, des vrais cheveux de dessin animés, rouges avec des reflets de feu.

"C'est quoi cette tignasse, t'es un clown", je lui sors. Elle me dévisage furieuse, ses yeux verts lui dévorent le visage, elle est canon avec sa tête furax.

- ouah mais même tes sourcils sont de la couleur des carottes!

- On dit "roux" monsieur le débile!" qu'elle me répond comme ça.

Et de la répartie en plus, j'aime ça. Elle est trop canon, dans sa robe à carreaux verts et ses bottes de pluie. C'est la tenue la plus ridicule que j'ai jamais vu, mais sur elle c'est trop sexy.

- D'où tu sors, toi t'es pas un enfant du coin, je t'ai jamais vu sur le port.

- Je suis le fils d'un marin!, je lui sors pour qu'elle comprenne à qui elle a à faire.

- Les marins je les connais tous et je connais aussi tous les enfants ici, je suis la fille du maire!

- Ben , mon père tu le connais pas, c'est tout! et puis ces quoi cette couleur de cheveux? T'as pas eu le choix au paradis, on t'as laissé que ça avant de naître?

- Je viens des enfers, et si tu m'énerves, je t'y ferai griller.

- Une fille des enfers! trop cool!, je ris, Eh Lucifer junior, tu joues avec moi, on s'ennuie ici."

Elle me sourit, d'un sourire de défi. la plus belle fille croisée dans ma vie. Je voudrais lui prendre la main et rester avec elle toujours. Ca fait un peu neuneu mais c'est vrai. C'est comme ça que j'ai rencontré mon premier amour.

Enzo, de l'amour
Publié le 19 Nov 2014 à 21:38 - Mis à jour le 20 Nov 2014 à 08:42

Aujourd'hui, vous poursuivrez l'histoire d'Enzo, mais votre personnage devra vivre une histoire d'amour. De l'amour, le vrai, le grand. Romance et eau de rose au menu.

1 contribution
Temps restant : 0 : 00 : 00 : 00

En compétition pour la suite (1)

La petite sirène
0 votes - 20 November 2014 - 16h28
 3 21923 points
« Bilge ? C’est le même bateau que le tien celui qu’on voit au fond ? »
« Au fond de l’eau j’espère pas Enzo, là bas c’est l’horizon ! Disons presque le même, on va les rejoindre ! »
« C’est des potes à vous ? »
« On est tous potes nous les marins, c’est pas une blague la solidarité des gens de mer ! Un collègue m’a appelé par VHF pour me signaler un énorme banc de maquereaux ici. Et puis c’est bien pour toi Enzo, tu vas trouver un pote, à ce qu’ils m’ont dit, c est le gamin du patron qui l’a tanné pour embarquer une semaine avec lui, pour connaitre la vie de son père en mer »
« J’ comprends…la chance !!! »
« Tu sais Marylou m’a expliqué …t’inquiète pas tu vas le retrouver ton père, j’en suis sûr »
« Ouaippp…Merci Bilge ! »
Pffff …. Sûrement un gros nul le p’tit…J’vais encore avoir droit au « parigot tête de veau » … »
« Ca y est, on va accoster à leur bord »
« Hé ho du bateau hé ho l’ gamin ! »
Je rêve, j’en arrête de respirer, de penser. Une sublime poupée blonde de 10 ans me fait signe de la main. Sérieux, j’ la kiffe déjà comme un fou !
« C’est toi le naufragé ? Trop bien ! Tu m’racontes, t’as eu peur ? Dis, t’as eu peur ? »
« … » Je plane.
« Oh…t’as perdu ta langue ? Et pourquoi tu roules les yeux comme Thomas devant Nabilla ?! ».
Je me secoue, cavale jusqu’à la cabine, fouille, fouille…Ah ! Génial, Marylou m’en voudra pas j’suis sûr, je prends son bâton de rouge à lèvres, un gloss rose magnifique - les filles adorent ça ! - j’ l’enveloppe dans une serviette que j’avais gardée du dernier fast food, je remonte à toute berzingue en planquant le paquet dans mon dos. Je suis essoufflé, je transpire…
« Alors, j’t’attends, tu veux l’ visiter ou pas mon bateau ? »
Je sens le rouge me monter aux joues, mes tempes qui palpitent.
« Tu sais pas parler ? Alors tu sais courir au moins j’espère ? Rattrape-moi si tu peux ! »
La peste est partie comme une flèche, elle est si belle, si belle ! Et en plus, vive, pas comme les ramollies de mon collège ! J’en peux plus…Elle m’attend au pied de la passerelle, avec un sourire moqueur.
Je la dévore des yeux et, comme dans les films à l’eau de rose, je me mets à genoux devant elle.
« Tiens, c’est pour toi »
« Oh, t’es trop chou… »
La petite sirène me claque une bise. Je crois que mon cœur s’est arrêté de battre.
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer