C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Enzo

10 ans
Homme
Ecolier
Vit à Quimper
Devise : J’vais me balader.
Bio :

Enzo bouillonne. Foot entre les voitures, combine entre potes, petits textes griffonnés sur des bouts de papier, il n'arrête jamais, et son imagination déborde. Dans sa tête, il refait le monde, celui qui peut-être un jour lui appartiendra. En attendant, il traine ses rêves dans son quartier, le Kermoysan. Futé et sensible mais turbulent et hyperactif, son manque de concentration à l'école lui vaut la détestation de son institutrice. Un traumatisme enfoui ? Une chose est sûre, il déborde de colère. Et d'amour. Avec sa mère il entretient une relation fusionnelle. Il est son protecteur, son porteur de courses quand l'ascenseur est en panne. Il est même parfois son soutien financier, car les jours ne sont pas tous faciles quand on n'a pas de carte bancaire.

22 Nov - L’ermite
Publié le 22 Nov 2014 à 20:26 - Mis à jour à 20:26
 3LaRose
21923 points

Je ne tourne pas la tête vers Marylou et fixe obstinément les yeux verts de Gwen.

« Enzo, Enzo ? …Enzo réponds moi ?... Gwen, qu’est ce qui se passe »
« Il joue à l’ermite breton »

Trop forte la Gwen, j’y aurais pas pensé !
« Bon, ok, et jusqu’à quand ça ? »
« Il entend plus, il parle plus »

Ah ah j’vais être tranquille là !

« Gwen c’est une blague ? Ca rime à quoi ?»

« J’te promets Marylou, les anciens Bretons faisaient ça quand y z’avaient un gros problème…Faut faire le vide dans la tête…enfin si t’as quelque chose dedans ta tête hein ? » 

Elle a dit ça super sérieux Gwen, j’ m’retiens pour pas pouffer de rire.

« Enzo n’a pas de si gros problèmes Gwen, juste un peu de route à faire pour retrouver son père»
« Oui, mais si il médite suffisamment longtemps les farfadets lui montreront le chemin »
« Le chemin Gwen ? C’est des histoires de vieilles bonne femmes bretonnes allons »

Aie aie mal joué Marylou, faut pas attaquer les Bretons sur leur patrimoine culturel, même une petite fille (ni les Corses ni les Marseillais ni …). Surtout celle-là !
Pété de rire, la Gwen se lâche « Je te dis que les farfadets montreront le chemin de lumière à Enzo, mais faut qu’il le mérite ! »

« Tu comprends ?!! » reprend elle en hurlant cette fois.
« Gwen, calme toi, allons ».
Ouf, la grand-mère est venue à la rescousse de Marylou, qui est au bord de la crise de nerfs !
Sérieux, va falloir que l’ermite retrouve fissa ses oreilles s’il veut pas s’ les faire arracher !

Enzo m'entends-tu ?
Publié le 21 Nov 2014 à 21:02 - Mis à jour à 21:02

Aujourd'hui, vous poursuivrez l'histoire d'Enzo avec une contrainte : Enzo n'entend plus rien. Une surdité réelle ou fictive, plus ou moins temporaire, pourquoi pas due à des conditions extérieures... libre à vous !

2 contributions
Temps restant : 0 : 00 : 00 : 00

En compétition pour la suite (2)

Les croix sur la carte
0 votes - 22 November 2014 - 18h21
 3 32840 points
Quand Marilou est arrivée, , hier soir, je lui ai raconté ce que m'avait dit le vieux et elle a soupiré très fort... Je sais pas pourquoi. Et elle m'a tirée contre elle. J'avais pas spécialement besoin d'un gros calin, ça m'a foutu la honte pas possible devant Gwen. "Gros bébé!" , a rigolé ma rouquine. cette nuit pas moyen de fermer l'oeil.
Ca me stresse cette histoire de "ton père il pas que marin..." Ca veut dire quoi? Toute la nuit ça a tourné dans ma tête: "Il est bien plus que ça! Il est bien plus que ça". C'est bien ou c'est pas bien? Il fallait que je retourne voir le vieux avec sa tête frippée de raisin sec. Il devait tout me dire. TOUT! Je suis allée voir Marilou en me levant, mais elle écoutait la radio France-Indé. Moi, je préfère la télé, mais elle, elle dit que les émotions passent mieux quand on se concentre sur ce qu'on entend et pas sur ce qu'on voit. Je comprends pas trop pourquoi. La radio disait qu'on enterrait le président, mais j'ai soudain plus eu envie d'écouter quoi que ce soit. Parce que l'idée d'enterrement ça me faisait trop penser à maman. Dans ma gorge ça faisait comme une boule. Les yeux me piquaient. Marilou me parlait, mais j'entendais plus rien. Je revoyais le sourire de maman, nos éclats de rires quand elle faisait brûler ses omelettes, et puis son lit d'hôpital et ces tuyaux bizarres de partout. Marilou continuait de parler et elle s'est levée brusquement. Quand elle est revenue, y avait Gwen avec elle. Mais je voulais pas lui parler, je pouvais pas. Je voulais pas non plus écouter ce qu'elle avait à me dire. Si mon père était quelqu'un de mauvais? s'il était "plus que ça", pas marin, ni même quelqu'un de sympa. C'est vrai, ça, j'y avais jamais réfléchi avant. Qu'est-ce que je ferai si mon papa, il ne m'aimait pas? C'est possible ça, sinon, il ne m'aurait pas abandonné comme ça, avec maman. Je pouvais plus rien faire, mes bras le long de mon corps semblaient peser des tonnes. Gwen disait des trucs, mais ça ne faisait qu'un bruit de fond pour moi. je voyais juste ses lèvres qui bougeaient. Et puis soudain, elle s'est agenouillée, a fouillée dans son petit sac rose et m'a sorti une carte qu'elle a dépliée sur la table. Comme je réagissait toujours pas, elle est venue me prendre la main et m'a traînée vers la carte. Il y avait plein de croix sur cette carte de la Bretagne. Je l'ai regardée, je ne comprenais toujours pas et soudain le son est revenu, c'était de gros sanglots, un énorme bruit de reniflement. Je crois que c'était moi. Gwen me tenait la main et Marilou est allée chercher des mouchoirs. "Ton père, a dit Gwen, il est passé par là! Mon grand-père m'a donné ça pour toi" et elle me montrait les croix sur la carte.
J'entends bien...
0 votes - 22 November 2014 - 07h22
 3 30062 points
" Ben, qu'est-ce que tu fais, là, Enzo? Tu sculptes les rochers? Eh, Enzo, t'es sourd? Je viens de te poser une question...Il a quoi, ton copain, Gwen? Il est sourd?
- Tu crois pas si bien dire, Marilou, il est rentré dans son personnage...
- Rentré dans son personnage? Mais qu'est ce que tu veux dire?
- Ben il est l'abbé Fouéré...Il m'a dit comme ça que c'était un personnage des Korrigans...
- Des Korrigans?
- Les espèces d'elfes bretons...
- Merci, je sais oui, mais pourquoi il fait ça?
- Mon grand-père lui a dit que son pater était un Brownie...C'est un peu l'équivalent de vos personnages de contes, mais en Ecossais
...Enfin, il lui a pas dit ça exactement, mais il a sous-entendu que son père avait des pouvoirs!
- Et?
- Et comme apparemment, il aime pas être vu et qu'il travaille uniquement la nuit, enfin c'est ce qu'il pense, Enzo, parce qu'il arrive jamais à le croiser...il en a conclu que son pater était un Brownie
...Parce qu'il en a là-dedans, tu sais...
- Je sais oui, mais je vois toujours pas le rapport avec l'abbé Fouéré
- Il avait des pouvoirs et il était sourd, l'abbé Fouéré...C'est le monde des sens, tu vois? Alors Enzo pense que sur ce terrain- là, ils vont se retrouver...dans ce monde à part...tu vois, parce qu'Enzo, tu sais...
- Oui, il est fantastique je sais!
- Et il compte jouer son rôle longtemps?
- Ben, jusqu'à ce qu'il ait reçu un signe, qu'il m'a dit...
- C'est pas gagné...Et ça peut prendre une vie!
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer