C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Enzo

10 ans
Homme
Ecolier
Vit à Quimper
Devise : J’vais me balader.
Bio :

Enzo bouillonne. Foot entre les voitures, combine entre potes, petits textes griffonnés sur des bouts de papier, il n'arrête jamais, et son imagination déborde. Dans sa tête, il refait le monde, celui qui peut-être un jour lui appartiendra. En attendant, il traine ses rêves dans son quartier, le Kermoysan. Futé et sensible mais turbulent et hyperactif, son manque de concentration à l'école lui vaut la détestation de son institutrice. Un traumatisme enfoui ? Une chose est sûre, il déborde de colère. Et d'amour. Avec sa mère il entretient une relation fusionnelle. Il est son protecteur, son porteur de courses quand l'ascenseur est en panne. Il est même parfois son soutien financier, car les jours ne sont pas tous faciles quand on n'a pas de carte bancaire.

24 Nov - Mer et soleil ce lundi
Publié le 24 Nov 2014 à 20:57 - Mis à jour à 20:57
 3LaRose
21923 points

Changement de programme inattendu, traversée de la Manche… Au moins cette fois, temps clair, ciel bleu et beau soleil, j’ suis sûr de pas donner mon repas aux poissons. Dès qu’on s’éloigne du port et qu’on se sent plus menacés, on se calme tous. Marylou s’assied à côté de moi et me prend dans ses bras.
« Tu fais ta mine de Pierrot, tu es si triste que ça ? »
« Gwen… »
Marylou s’énerve de nouveau.
« Gwen, Gwen, tu la reverras ! Et puis y’a Internet aussi !!! … »
« M’en fous d’internet, c’est pas pareil que d’ jouer avec elle ! »
« Oh p’tit gars, viens voir par là ! Ton père est marin pas vrai ? »
« Ben ouais !!! »
« Alors j’ vais t’apprendre 2, 3 trucs, ça va lui en boucher un coin quand i’ t’ prendra à son bord »
« Sérieux ? »
« Au boulot, moussaillon, su’ l’ pont !»
Et là, ce lundi, notre premier jour sur l’eau, j’ai trop mais trop kiffé ! I’ faisait super beau soleil et Luc, le patron du bateau, m’a montré le sextant et tout ça, des instruments anciens, qui brillaient comme les casseroles de ma Mamie. Celles qu’elle m’interdit de toucher parce que je vais les tâcher avec mes doigts sales !
« Regarde Marylou on peut tout calculer en voyant la hauteur du soleil, encore mieux quand 'i fait super beau comme là, avec les instruments de Luc, même si ’y a plus de jus, plus de radio, plus de GPS «
« Ah ? »
« J’t promets, des lundis au soleil comme ça j’en veux encore ! »

Le lundi au soleil d'Enzo
Publié le 23 Nov 2014 à 18:48 - Mis à jour à 18:48

Aujourd'hui, vous poursuivrez l'histoire d'Enzo. Pour être selectionné, faites vivre un lundi au soleil à Enzo.

2 contributions
Temps restant : 0 : 00 : 00 : 00

En compétition pour la suite (2)

pêcheurs d'Islande
0 votes - 24 November 2014 - 17h26
 3 14780 points
La mer scintillait joyeusement. Le ciel était d’un bleu profond, pas un nuage à l’horizon, pas une ride sur l'océan. L’air était si limpide que le patron du bord Jop Cozic, prétendait voir les côtes de l’Amérique. Moi je ne les voyais pas, mais c’est parce que j’ai pas encore l’expérience qu’il m’a dit. L’aube nous a offert un feu d’artifice de couleurs, du rouge sombre à l’orange avec des dégradés de mauves dans les coins, là où il faisait encore un peu nuit. J’aurais voulu partager ce moment avec Gwen. Marilou s’est aperçue de ma tristesse, alors elle m’a dorloté. Dans la cambuse elle a déniché une tablette de chocolat et un paquet de galettes au beurre. Nous nous sommes allongés tous les deux sur un tas d’amarres vertes et bleu à la proue du chalutier. Marilou me tenait tout contre moi pour me réchauffer car l’air était un peu froid. Pendant que je suçotais les carrés de chocolat elle me racontait des histoires de marin.
« Tu as de la chance m’a-t-elle dit, de traverser la Manche en cette saison,quand que les couleurs sont les plus merveilleuses. Sens tu comme l’air est léger ? C’est l’anticyclone de Sibérie qui vient jusqu’à nous. Quand on navigue vers l’Islande et la Norvège l’été on retrouve les mêmes ciels lumineux, on voit la côte deux ou trois jours avant d’arriver, et le soleil ne se couche jamais. »
Toute la journée nous avons fait route vers le sud est. Jop avait promis de faire escale à Belle-île. Il connaissait là-bas un vieux loup de mer qui en connaissait un autre qui en connaissait un troisième qui recrutait des équipages pour le compte d’une grosse compagnie de pêche. « Sûr que ceux-là, ils connaissent le Yannick ! Sinon, qui le connaîtrait ? » a-t-il affirmé.
Alors là!...
0 votes - 24 November 2014 - 10h19
 3 30062 points
Et voilà!On avait embarqué en catastrophe, genre retour vers le futur, et j'avais même pas eu le temps de dire au revoir à ma moitié d'orange.
C'est une expression que j'ai entendue et que j'emploie à cause de la couleur de ses cheveux,
parce que pour le reste, ça fait maintenant deux heures que Marilou me prend la tête pour me convaincre que je suis jeune, que j'en trouverai d'autres, que les Ecossaises ont mauvais caractère...et qu'une de perdue dix de retrouvées!
Enfin, c'est ce qu'elle a essayé au début.
Mais quand elle a vu ma réaction, elle a pas continué.
Du coup, elle a changé son fusil d'épaule et elle l'a plutôt joué...
" Mais vous allez correspondre par mail...et elle pourra venir aux petites vacances... c'est pas loin, l'Ecosse..."
Tu parles!
En plus, le reste aide pas à donner le moral:
il pleut, on est lundi...J'ai remarqué qu'il flottait souvent le lundi, quand il fallait reprendre le turbin à l'école.
..Oui, je sais, lundi ou pas, il pleut souvent en Finistère, mais quand-même, y'a des stastitices qui le disent...
J'ai envie qu'on me fiche la paix.
J'en ai marre des bateaux
des voyages
du grand jeu" Cours-moi après, j'y suis plus" que mon pater a mis en place!
J'en ai marre de tout et de tout le monde, même de Marilou!
Et qu'est-ce qu'elle me veut d'ailleurs, à me faire des grands signes?
...D'ailleurs, je tourne la tête pour bien lui montrer...
" Enzo, ben alors, tu me fais la tronche?
-...
- Tant pis, je te montrerai pas le texto que je viens de recevoir!
- C'est qui... que je fais d'un air ronchon
- Sais pas...Une certaine Gwen...Tu connais?
- Oh, donne! Vite! Qu'est-ce qu'elle dit?
- Une bise d'abord...Pour le reste, j'en sais rien...J'ai pas l'habitude de lire les injures...J'rigole! Tiens!"
Alors, là, c'est un lundi à marquer d'une pierre blanche.
Que des jolis mots qu'ont la douceur des galets ronds...
Un vrai lundi au soleil!
Bien mieux et bien plus que dans la chanson...
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer