C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Le sort de la France se joue peut-être à Montargis

Publié le 08 Dec 2014 à 19:03 - Mis à jour le 11 Dec 2014 à 19:44

L'impressionnante progression de l'armée « au service de la France » du capitaine Valois freine enfin. Depuis ce lundi après-midi, de violents combats les opposent à Montargis à un rassemblement de bataillons menés par des généraux républicains lors de l' « opération gruyère ».

L'ultimatum a expiré à 16 h. Le capitaine Valois, encerclé par les hommes du colonel Atlas et du colonel du Peyroux à Montargis (Loiret), leur avait laissé deux heures pour se rendre. Face à l'absence de réponse, la première bataille armée de cette crise à éclaté, aux alentours de 17h.

Les premiers tirs sont venus des chars de Valois, positionnés derrière l'Yonne, en direction du château de Montargis, où s'est installée une partie des troupes résistantes. Difficile de connaître les détails de la suite des événements. L'avancée des chars aurait déclenché la riposte du regroupement Atlas-Peyroux et le début des combats frontaux.

Premier conflit en France depuis 1945

Impossible de déterminer à cette heure si l'affrontement sera long. Les « résistants » semblent en déficit en nombre et en moyens face au bataillon hétéroclite mais extrêmement discipliné de Valois, qui compterait 20 000 hommes. La France retient son souffle, alors qu'éclate sur son sol le premier conflit armé depuis la Seconde Guerre mondiale.

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer