C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Enzo

10 ans
Homme
Ecolier
Vit à Quimper
Devise : J’vais me balader.
Bio :

Enzo bouillonne. Foot entre les voitures, combine entre potes, petits textes griffonnés sur des bouts de papier, il n'arrête jamais, et son imagination déborde. Dans sa tête, il refait le monde, celui qui peut-être un jour lui appartiendra. En attendant, il traine ses rêves dans son quartier, le Kermoysan. Futé et sensible mais turbulent et hyperactif, son manque de concentration à l'école lui vaut la détestation de son institutrice. Un traumatisme enfoui ? Une chose est sûre, il déborde de colère. Et d'amour. Avec sa mère il entretient une relation fusionnelle. Il est son protecteur, son porteur de courses quand l'ascenseur est en panne. Il est même parfois son soutien financier, car les jours ne sont pas tous faciles quand on n'a pas de carte bancaire.

14 Dec - L'Hermione nucléaire
Publié le 14 Dec 2014 à 20:26 - Mis à jour à 20:26
 3Kate
14780 points

"L’Hermione, L’Hermione, ici l’USS Einsenhower do you read me ?"
J’étais tout seul sur la passerelle quand l’appel retentit à la radio. Les mutins étaient restés sur le pont. Ils discutaient pour savoir quel serait leur nouveau capitaine. Ils n’arrivaient pas trop à s’entendre et le ton commençait à monter.
Comme il n’y avait personne pour répondre j’ai pris le combiné de la radio et j’ai dis :
-Ici Enzo, je suis le capitaine provisoire de l’Hermione, que voulez vous ?
-Nous avons quelqu’un on board qui veut monter sur votw naviw. Il pwetend êtw votw amiwal. Nous l’avons wepêché devant Saint-Malo.
- L’Amiral ? Il est en vie ! Trop bien, on va avoir de nouveau un capitaine !
- Yes, vous pouvez le wecupéwer, il est assez désagweabl, nous sewons happy de vous le livwer. But nous voulons des gawanties for the UN.
- The UN ???
- Passez-moi ce micro bandes de zouaves ! Comment voulez-vous que ce mioche vous comprenne ? Allez écartez-vous, laissez passer l’Amiral De Kersauzon, espèces de hamburgers sur pattes. Enzo ? Enzo ? Tu m’entends ? Ces abrutis veulent savoir si l’Hermione transporte des ogives nucléaires. J’ai beau leur expliquer que ce n’est pas dans l’armement standard d’une frégate de 1780, ils ont encore des doutes, rapport à l’ONU qui veut que la France retrouve une stabilité politique.
- On n’a pas d’armes nucléaires, ça non, je ne crois pas. Mais pour montrer notre bonne volonté nous pouvons leur donner la Reine de Bretagne, elle est très méchante et elle est contre ma charte des droits des pirates, c’est pas une preuve ça de stabilité ça ?
-Très bonne idée moussaillon, je vais leur expliquer. Dans une heure je serais à bord !

Pendant ce temps, sur le pont de l’Hermione, les marins s’échauffaient salement: deux d’entre eux voulaient prendre le commandement. Deux bandes rivales s’étaient formées, chacune défendant son champion. Quand je leur ai crié que l’Amiral arrivait et ils se sont tous calmés d'un coup. Ouf, la mutinerie avait failli se transformer en bagarre générale !
Les matelots se sont regardés un moment un peu honteux de leur comportement, puis l’un d’eux s’est avancé :
-Pourquoi on ne changerait pas les règles du jeu nous aussi ? La France se dote d’une nouvelle constitution et nous on va continuer d’être les larbins du capitaine ? Qui a dit que l'Châtaigner de Kerponton devait toujours nous diriger?

A partir de là ils se sont remis à discuter, ils voulaient élire leur capitaine avant chaque expédition, et répartir le butin ou le produit de la pêche plus équitablement. Ils envisageaient aussi de revoir le système des quarts, parce que 4h dans le froid entre 2h et 6h du matin, c’était trop dur.
Quand l’amiral est monté à bord il a été bien surpris. Personne ne faisait attention à ses ordres, et on l’a prié de s’asseoir avec les autres, d’écouter ce qui se disait et de parler à son tour. Il n’en revenait pas!

J’avais bien envie de participer, moi aussi. J’ai décroché ma charte et je leur ai proposé d’écrire toutes les propositions qui seraient votées sous forme d’articles. Tout le monde était d’accord et les discussions se sont poursuivies tard dans la nuit, à force de café, de tabac et de rhum. Pas trop de rhum quand même parce qu’on avait mis dans la nouvelle charte que chaque marin s’engageait à ne pas s’enivrer en mer. Je crois que l’amiral n’avait pas lu cette clause car au petit matin on l’a retrouvé allongé contre le grand-mât, ronflant comme un diesel, une bouteille vide dans les bras.

Enzo et le forum citoyen
Publié le 13 Dec 2014 à 20:18 - Mis à jour à 20:18

Racontez l'histoire d'Enzo, en poursuivant celle d'hier.

Aujourd'hui, une seule contrainte pour voir votre récit selectionné, l'histoire d'Enzo doit croiser celle des forums citoyens.

1 contribution
Temps restant : 0 : 00 : 00 : 00

En compétition pour la suite (1)

Agent secret Jack Sparrow au service des citoyens
1 votes - 14 December 2014 - 18h53
 3 21923 points
Rassemblement de tous les matelots sur le pont. Tête de fouine prend la parole :
« Matelots, vu que c’est le bazar dans cette escadre, c’est moi qui devient le Commandant. Et Enzo, jeune héros ici présent, notre Commandant en second, il est trop jeune pour être officiellement le chef ! » «
« Enzo, où est ce que t’as appris toutes ces techniques ? »
« Ouais, trop fort le coup du porte-avion ! »
« Ben, c’est un peu compliqué mais, disons que j’ai été en contact avec des agents secrets, qui voulaient m’aider à retrouver mon papa, Yannick, il est marin pêcheur »
« Agent secret !!! Ton nom de code c’est quoi ? »
« Je vous l’ai déjà dit en fait, mon nom d’agent secret c’est…Jack Sparrow ! »
« Woavvvv….mais qu’est ce qu’on doit faire maintenant Jack ? »
Tête de Fouine reprend :
« Bon, les amis, tout le monde sur le continent discute pour réfléchir ensemble à ce qu’on doit faire, pour que ça redevienne normal et en mieux qu’avant. Ici sur mer, on se débrouille, avec la pêche et le reste, mais à terre ils souffrent bien plus que nous. Faut voir ensemble ce qu’on va faire. Enzo, qu’est que t’en dit ? »
«C’est sûr, mais faudrait commencer par appliquer nos règles, on est des gentils, alors il faut sortir les autres du cachot, ils ont leur mot à dire ! »
« Quoi ? T’est dingue, gamin !!! Leur cachot ils l’ont bien mérité !!! »
Gros Balèze et d’autres protestent : »Non, non, ‘l a raison Enzo, ‘l était forcé par Mathilde qui a pété les plombs, le Commandant ! »
« D’accord, d’accord, je préviens les autres bateaux de l’escadre, qu’on échange aussi avec nos radios »
Enzo : « Je déclare ouvert le premier forum citoyen de notre navire, qu’on fasse monter les prisonniers de guerre ! »
Moins d’une demi-heure plus tard, l’organisation était en place. Les débats furent intenses et fructueux, la nouvelle charte de la Piraterie souvent invoquée. Il s’avéra que finalement le commandant n’était pas un mauvais bougre, mais avait subi de fortes pressions de la demoiselle Mathilde, dont il était par ailleurs éperdument amoureux.
Parmi beaucoup d’autres choses, on décida que toute action importante devrait faire l’objet d’un vote de tous les équipages, et que chacun pouvait, s’il le souhaitait, soumettre un problème quel qu’il soit à l’Agora qui se tiendrait chaque dimanche matin. De même, tant que nous serions livrés à nous-mêmes en mer, les capitaines et le Commandant devait soumettre la prolongation de leurs fonctions toutes les 4 semaines.
Gros balèze était un de mes fervents supporters : « Bonne idée, Enzo, super ce forum citoyen, faut qu’on continue hein ? »
Tête de Fouine trouva le mot de la fin de cette première réunion démocratique sur notre navire
« L’union fait la force, et l’avis de chaque citoyen doit être pris en compte ! Et pour un bon marin, rien ne se termine bien sans une bonne rasade de rhum ! A vous l’honneur, agent Jack Sparrow ! ».

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer