C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour
644 points2

alex.V

Alex V.
Ni extrême, ni système
Site internet non renseigné
Paris
Classement : 123ème

Ses personnages (1)

Alex V.
Ni extrême, Ni système

Ses participations (13 publiées - 0 gagnante)

Ce week end...

le 16 Nov 2014 à 00:43
Ce weekend c'était vraiment le bordel! 
Notre campement commençait à grossir, nous étions entre 50 à 100 personnes,ça dépendait de l'heure... Tout se passait bien, jusqu'à ce qu'un groupe aille provoquer les policiers qui ont répliqué directement à coup de matraques et de lacrymo. Visiblement ils sont sur les dents et ont pour ordre de faire des exemples. Un jeune homme est arrivé en sang vers nous, il été vraiment mal en point, certains sur notre camps sont infirmiers, médecins. Ils l'ont pris en charge mais quand les policiers ont vu ça ils ont commencé à nous balancer leur lacrymo!. Avec @Loïc nous avons décidé de monter des barricades pour se protéger, pas pour se battre mais pour qu'au moins les lacrymo n'atteignent pas nos tentes, nos vivres! Nous avons alors choppé la dizaines de palettes que nous avions préparé pour le feu et décidé de dresser une sorte de mur pour que les grenades rebondissent dessus. Notre mur avait l'effet escompté, mais à travers on pouvait voir les CRS avancer. Je me suis alors dit que nous pourrions discuter malgré la confusion. Ils avaient surement vu que rien ne partait de notre campement alors qu'ils recevaient des dizaines et des dizaines de bouteilles, pavés, panneaux... 
Je décidais donc de passer derrière le mur de palettes mais à peine avais-je fais 30 mètres en marche rapide que je sentais une douleur atroce au niveau du sternum. Sans comprendre je me retrouvais à terre sur le dos, la tête tombant lourdement au sol... à moitié dans les vap' je vis @Loïc et @Jérémie ( le pauvre, quelques heures avant je lui disais que tout allait bien...) me tiraient vers le camps. Ils me mis directement dans une tente, je repris mes esprits en quelques minutes après avoir reçu quelques soins. En sortant de la tente, plus rien, les CRS avaient reculé, je me demandais bien pourquoi... Visiblement ils n'avaient pas eu ordre d'aller plus loin. 
Après cet épisode j'ai vu certains CRS au bout de la place sortir des rangs et s'avancer vers la foules, tout en s'avançant ils laissaient tomber leurs équipements et vinrent se joindre à nous.
C'est donc au pris d'un jolie bleu et d'une belle bosse sur la tête que l'on accueillait un nouveau sur le campement.
Maintenant l'heure est à la défense, visiblement le gouvernement devient violent, en plus avec les indépendantiste Catalan, Auvergnat ect ça risque pas de s'arranger. Mais merde, nous, on veut juste que ce gouvernement s'en aille, que la France retrouve son unité, et que le calme revienne!

Rencontre avec Sandrine

le 03 Nov 2014 à 19:49
Sur le campement j'ai eu l'occasion de croiser @Sandrine une jolie blonde, sympathique. Nous avons discuté rapidement mais la demoiselle était pressée. Tellement pressée que visiblement notre message n'est pas passé, alors que sur le campement de l'angle du Boulevard Henri IV nous sommes pour la plupart militants de longue date, attachés à la Vème république, soutenus par un député, elle nous a confondu avec ceux qui veulent repartir de 0. Ceux qu'elle appelle les rêveurs d'après l'article paru ce matin. Personnellement, je trouve qu'on en a besoin de ces rêveurs. Ils croient en autre chose, veulent tout changer mais au moins ils font preuve de bonne volonté. Je suis déçu qu'elle n'ai pas compris notre message, il est pourtant claire tout est écrit sur les pancartes. Défense de notre modèle social, de notre république, nous sommes opposés aux mesures d'austérité imposées. Car avec ou sans l'euro, l'austérité reste l'austérité. Et cette austérité touche en premier lieu le peuple et les plus faibles d'entre nous!Toujours est-il que j'espère pouvoir la recroiser sur le campement ou ailleurs, pour pouvoir lui expliquer plus précisément notre projet et nos convictions. Mais ce n'est rien pour une personne qui n'a pas compris, nous avons convaincu des centaines d'autres et c'est comme ça que nous y arriverons. Et puis avec @Sandrine ce n'est que partie remise, le monde est petit comme on dit...

Première nuit

le 03 Nov 2014 à 18:49
Voilà, nous avons passé notre 1ère nuit sur place. Tout s'est super bien passé, nous avons peu dormi, ici c'est vraiment agité mais bon enfant. Nicolas Dupont Aignan est reparti travailler ses dossiers, il le faut bien dans ce contexte! Il a promis de repasser d'ici quelques jours.Au petit matin avec @Loïc nous sommes partis chercher quelque chose à grignoter. Une boulangère sympathisante de notre campement et de Debout La France nous a gentiment offert les croissants et les petits pains. C'était vraiment sympa de voir tous ces sourires sur les visages de nos amis et compagnons. Il restait quelques croissants que l'on a donné aux passants. On a accueilli de nouvelles personnes sur le campement toutes très sympas et déterminées.Un de ces nouveaux nous a ramené le journal, et visiblement les quelques mots que j'avais glissé au journaliste l'on inspiré. J'ai donc eu la chance de voir mon témoignage paraître, mais encore une fois ils occultent notre appartenance politique, mais bon peu importe, il faut faire nos preuves et ensuite nous sortirons du bois comme l'on dit. Ce qui m'énerve le plus dans cette occultation c'est l'omniprésence de Marine Le Pen qui a l'impression d'être la seule alternative, et c'est bien ce qui risque de se passer si on ne montre pas au peuple qu'il y a d'autres solutions...Mais bon... Ensuite nous avons passé la journée à discuter de ce que nous pourrions faire, à parler du Troc Républicain qui sera organisé Dimanche prochain toujours à la même adresse, de nos propositions politiques aussi car contrairement à certains ici, nous croyons toujours en cette république qui nous a porté si haut. Ce n'est pas cette république le problème mais bien les hommes et femmes qui y sont à la tête et ce n'est pas avec Marine que ça ira mieux...au moins sur ce point nous sommes d'accords avec toutes les personnes présentes. @Loïc essaie d'inventer des chansons engagées accompagnées par un inconnu à la guitare, qui d’ailleurs je dois le dire joue merveilleusement bien.Ce soir, c'est sandwich pour tout le monde, toujours avec les baguettes offertes par notre amie boulangère et chacun a ramené un petit quelque chose à mettre dedans. Franchement, je ne sens pas la différence avec avant, je ne souffre pas trop du manque de liquide grâce à la petite réserve que j'avais à la maison. J'ai pu dépanner certains de mes compagnons qui en avaient grandement besoin.Ce qui fait plaisir à voir c'est que le mouvement grossit, nous sommes de plus en plus. Par contre certains on l'air vraiment agité, j'ai entendu parlé d'une occupation du sénat, je ne suis pas forcément pour. Pour moi, comme pour Debout La France il faudrait un référendum sur le maintien de Hollande au pouvoir car c'est pas avec cette équipe en carton que nous changerons les choses. L'austérité forcée avec l'euro ou sans, ça reste de l'austérité.Aussi, j'ai vu qu'Apple fermait ses boutiques, et bien bon débarras, salut les yankees. Sachant que la CNIL les avait mis en garde il n'y a pas longtemps sur le flicage de leurs salariés je ne vais pas les pleurer...Une longue nuit nous attend, et comme tous les jours je me dis ''Vivement Demain!''

Place de la Bastille

le 02 Nov 2014 à 23:09
Voilà avec l'aide de @Jérémie@Loïc  et des militants nous avons monté notre campement à l'angle du boulevard Henri IV.Je trouve qu'il à de la gueule, des belles tentes canadiennes, des pancartes, des réchauds, des chants et des personnes motivées. Tout cela me rappelle l'armée. Et c'est vrai qu'on pourrait en devenir une, d'armée. Toutes ces bonnes volontés, ces excités, ces passionnés, en tout cas nous sommes tous déterminés. On a croisé un homme @Charlito , visiblement il n'aime pas les politiciens ni les partis, nous discutons un long moment, je lui explique ma vision. Nous avons besoin de structure pour que cette situation ne dégénère pas, nous avons besoin de leaders qui puissent contrôler les foules. Lui m'explique que c'est au peuple de reprendre le pouvoir. Au final nous tombons d'accord sur le fait que l'un peut se faire grâce à l'autre.J'adore cette sensation de communion, nous sommes tous là pour la même cause, notre modèle social, notre avenir. Chacun est le frère de son voisin, nous buvons ensemble, mangeons ensemble, chantons et dansons ensemble.Je ressens cette fraternité républicaine à laquelle je suis attaché.La nuit sera belle, elle sera surement longue, le bruit est incessant. Mais c'est l’effervescence de celle qui fait se lever un peuple...Nicolas Dupont Aignan est à nos cotés, nous sommes heureux de le voir parmi nous. Il est si simple, il n'a jamais oublié ce qu'est le peuple, son peuple, notre peuple.Tout le monde est assis autour du réchaud à discuter, je m'allonge sur le bitume frais et regarde le ciel. Je me demande ce que peut bien nous réserver l'avenir...Je n'ai aucune envie de voir le sang et les larmes couler, j'aspire à une révolution sereine, sans heurt...Mais ce qui est sur c'est que les prochains jours seront décisifs, et en me relevant je regarde cette place, je vois tous ces visages. Ces extrémistes, de gauche comme de droite. Ces vieux venus défendre leurs retraite, ces jeunes venu défendre un modèle social. Et nous qui sommes là, combattant de la 1ère heure contre cette union européenne et cette Euro qui nous ont mené à la ruine, je pense à Philippe Séguin aussi. Je me dis que c'est notre heure, que toutes ces heures de tractage, de collage la nuit, de discutions avec mes concitoyens ne seront pas vaines.Les jours à venir sont surement les plus importants de ma vie, je pense à celle que j'ai laissé chez moi, à ma famille là haut, à mes amis un peu partout en France. Je pense à nous, à notre peuple, et me dit que l'avenir est devant nous, et que nous l'écrivons aujourd'hui sur cette place et partout ailleurs...

Arrivée à Bastille

le 02 Nov 2014 à 19:05
Après avoir été bloqué 45 minutes par la police, qui nous a d'ailleurs jamais signifié le motif de notre immobilisation. Nous voici sur la Place, il y a vraiment beaucoup de monde, des banderoles, des slogans qui fusent de tous les cotés! L'ambiance est détendue, on peut voir que certains policiers ont rejoint les manifestants, et oui on a tous une famille..Je jette un œil autour de moi, et me dis que ça va être compliqué de retrouver Jérémie.Avec notre groupe nous décidons de se poser à l'angle du Boulevard Henry IV, nous posons tout notre barda, et oui on a réussi à récupérer des tentes, des vivres, et des bons duvets bien chaud.Je décide d'appeler @Jérémie pour savoir où il est et ce qu'il compte faire.Moi : "Salut Jérémie, ça y est on est là. La police nous a retenu quelques temps mais nous voici. Tu es où?"@Jérémie : "A coté de la statue"Moi : "J'ai du mal à t'entendre, mais si tu es bien à coté de la statue ça va être compliqué pour nous de te rejoindre, tu ne veux pas venir toi? On est à l'angle du Boulevard Henry IV."@Jérémie : "Bouge pas, j'arrive"Moi : " En tout cas, on a tous ce qu'il faut pour passer la nuit sur place, je pense que tu vas adorer notre campement une fois qu'on l'aura installé. D'ailleurs si tu pouvais ramener un peu de monde avec toi ça nous aiderait pour tout installer et puis c'est sympa de rencontrer de nouvelles personnes, on cassera la croûte ensemble!"@Jérémie " Ok, je vois qui peut venir avec moi, mais ne bouge surtout pas on se dépêche."Moi : "Ok à tout de suite!"

Premier contact

le 02 Nov 2014 à 17:48
Aujourd'hui lors du Troc Républicain j'ai recroisé un ancien ami du Front De Gauche. Lui FDG, moi DLF, certains pourraient croire à de fortes discordes entre nous, mais la seul que je vois est son côté internationaliste et le mien souverainiste. Sur le reste, défense du modèle sociale, défense de la République, etc nous étions sur la même longueur d'onde.Toujours est-il que j'étais heureux de le revoir, nous avons longuement parlé et visiblement ils préparaient quelque chose place de la bastille. Sachant qu'il faut du monde pour que ce genre de manifestation soit une réussite. Je lui ai demandé qui organisé ça. Il me dit qu'il ne savait pas trop, mais q'un certain @Jérémie serait peut être m'aider, il me donna son numéro.Je me suis alors écarté de la foule qui faisait affaire, et pris mon téléphone pour le contacter.Moi : " Bonjour Jérémie, je m’appelle Alex et c'est une connaissance commune qui m'a passé ton numéro."@Jérémie : "Bonjour Alex, qu'est ce que je peux faire pour toi?"Moi : "Visiblement tu es place de la bastille avec les "éveillés", je compte vous rejoindre avec des militants et notre député. Dis moi, qu'est ce qu'il vous manque sur place?"@Jérémie : "Un député? Qui ça? Ils y en a encore qui osent se montrer?"Moi : "Ecoute je suis militant Debout La France, notre député est Nicolas Dupont Aignan, et..."@Jérémie : " Debout La France...je vois...on va dire que sur place on est plus rouge que mauve..."Moi : " Jérémie, il faut que l'on passent au dessus de ça et puis souvenons nous de nos aînés qui ont su se rassembler lorsque la situation l'exigea. Communiste et Gaulliste ont travaillé ensemble lorsque la France en avait besoin. Alors vous avez besoin de quoi sur place?''@Jérémie "Oui tu as raison, et puis on s'en fout, on a besoin de bras et de montrer qu'on est là! On risque de passer la nuit ici, alors si vous pouviez ramener des tentes, des sweats, des réchauds, de la nourriture. Faites le maximum ça sera déjà pas mal."Moi : " Ok jérémie, on voit ce qu'on a et on arrive Place de la bastille, tu me reconnaîtras à mon sweat mauve. Hésite pas à m'appeler si tu trouves que je traîne trop ou si la situation change, si tu vois ce que je veux dire..."@Jérémie : "Ok on fait ça à tout à l'heure."Après avoir raccroché, je fis le point avec les personnes présentes au troc républicain pour savoir qui voulait venir, et ce qu'ils pouvaient rapporter.Nous serons donc une trentaine à rejoindre la place. J'ai hâte d'y être...

En direct du Grand Troc Républicain

le 02 Nov 2014 à 16:33
En direct du Grand Troc Républicain soutenu par Debout La France, tout se passe à merveille. Suite à l'annonce des mesures décidés par le gouvernement les organisateurs invitent la foule à rejoindre le mouvement des "Eveillés" place de la Bastille.

02/11/2014

le 02 Nov 2014 à 11:09
Hier soir j'ai bu un petit verre avec mon ami @Loïc et  qui est resté à Paris pour l'occasion. Tout avait l'air normal, les gens étaient paisibles, mais les conversations tournées toutes autour de la situation actuelle et du nouveau gouvernement. Il faut le dire, avec Loic ce gouvernement nous fait bien marrer. C'est un peu on reprends les mêmes et on recommence, mais en mélangeant un bon coup, pour être sur que chaque ministre soit incompétent à son poste. Vous avez vu où ils nous ont mis Ségolène? Et NKM à l'économie...Enfin bref, on se demande souvent avec Loic ce que l'on peut faire. Vu la situation et le manque de liquide, nous avons décidé qu'il serait intéressant d'organiser un troc pour les personnes qui le souhaitent.Chacun pourrait échanger ce qu'il possède en trop, ou bien un service contre de la nourriture. Nous avons décidé de ne pas fixer de barème, c'est aux gens de se mettre d'accords entre eux, nous ne ferons que parler de l'événement et jeter un oeil à ce qu'il se passe. Pour des raisons de sécurités nous demandons à tous les participants de ne pas prendre d'argent avec eux.Aujourd'hui j'ai donc rendez vous à 16h au Parc des Buttes Chaumont pour cette première session de troc.Loic et moi même espérons rassembler une 50ène de personnes. En espérant qu'avec le bouche à oreilles, et les coureurs qui pullulent au butte, nous attirons plus de monde à la prochaine session.Ce rassemblement sera pour nous l'occasion de discuter avec les gens, et d'expliquer à tous notre plan pour la suite des événements.

31/10/2014

le 31 Oct 2014 à 19:18
Aujourd'hui je suis allé au travail, je me suis rendu au siège de la banque pour laquelle je travaille, étant en alternance je suis toujours entre mon entreprise d'accueil et mon école. Le parti me prend aussi pas mal de temps, dans mon service nous étions quatre. J'ai l'impression que tout s'écroule, il n'y avait pas grand chose à faire de la journée...J'ai l'impression que les gens sont plus occupés à spéculer sur les denrées grâce à leur carte bancaire plutôt qu'à faire tourner notre économie, qui en a pourtant besoin. Avec mes collègues on a bien rigolé, ils sont tous au courant de mon engagement politique et savent pertinemment que je suis heureux de cette sortie de l'euro mais que la manière me déplaît fortement, forcement ils m'ont beaucoup taquiné.Dans la journée nous avons appris la nomination d'un nouveau premier ministre, un mec du FMI. J'ai l'impression qu' Hollande persiste et signe dans sa connerie...les économistes nous ont mis dans la me... et maintenant ils comptent nous sortir de cette crise...Je suis parti plus tôt du travail, à cause du manque de missions mais aussi car le parti se réunissait, Debout La France est en pleine effervescence, nous avons pour ambition d'éviter la casse et surtout de se faire connaitre auprès des Français et leur prouver que notre plan est le bon...Avant ce cataclysme, notre président Nicolas Dupont Aignan était crédité de 5% à la présidentielle, mais aujourd'hui je pense que nous pourrions être bien plus hauts si le vote avait lieu demain, nous avons toujours été cohérents dans nos propositions et si nous prenions les choses en main aujourd'hui, demain serait surement plus beau...Toujours est-il que le parti s'est rassemblé lors d'un congrès extraordinaire, j'ai pu y croiser mon ami @Loïc , lui est dans l'Est, moi à Paris, mais visiblement la situation est la même...Nous avons fixé des grandes lignes, des actions de communication à mener. Mais les médias comme d'habitude nous oublient, encore aujourd'hui nous avons fais un communiqué de presse pour parler de notre congrès et de la proposition de référendum concernant des élections anticipées mais silence radio, télé, et presse écrite...Dans les médias ils préfèrent parler de Sarko, Lepen, UMP, PS , enfin que des noms qui sentent bien le rance...Je pense que nos concitoyens attendent du renouveau, et nous sommes prêt à leur en offrir.Il est l'heure pour moi de rentrer chez moi, ce fut un beau congrès nous avons énormément de propositions mais encore faut-il que l'on ai la parole!

Debout la France se mobilise

le 31 Oct 2014 à 13:42
Après avoir convoqué ses militants pour un congrès extraordinaire. Nicolas Dupont Aignan souhaite la tenu d'un referendum pour savoir si les français souhaitent des élections présidentielle anticipées. Il déplore la déliquescence du pouvoir en place et voit dans ce referundum une porte de sortie pour notre pays qui subit une crise profonde.

Monétisons!

le 30 Oct 2014 à 21:18
Lorsque nous avions l'euro, on ne nous parlait que de la dette, elle était la source de tous nos maux! Aujourd'hui cette sortie nous permet de monétiser (Grâce à la banque de France) toutes notre dettes en quelques années à hauteur de 100 milliards par an pour éviter trop d'inflation...Et c'est 50 milliards par an qui n'ira pas aux banques une fois la monétisation accomplie! Je dis oui!!!

30/10/2014

le 30 Oct 2014 à 20:03
Les événements se sont précipités, avec quelques amis nous avons décidé de nous réunir pour savoir ce que nous allons faire.Notre programme était déjà prêt, nous n'avons plus qu'à l'appliquer. Nous décidons d'attendre un peu de voir ce qu'il se passe et voir si la parole nous sera donnée, mais encore une fois la couverture médiatique nous manque. Le Pen prend la tête des média, Sarko sort de sa grotte et on a même entendu VGE parler. On peut dire que ça sent la nouveauté.Ma famille et mes amis n'ont pas pu retirer de l'argent. Personnellement j'ai toujours une petite réserve à la maison, mais que va t-elle devenir...Nous verrons bien peu importe l'argent, aujourd'hui les idées priment, tout est à faire, à nous le futur!

Nicolas Dupont Aignan tient une conférence de presse

le 30 Oct 2014 à 19:25
Nicolas Dupont Aignan salut la décision du Président Hollande concernant la sortie de l'euro, tout en regrettant que cette sortie se fasse dans la précipitation et sans plan pour la suite des événements. Il tient à rappeler que Debout La France, son parti, aurait été plus à même pour mener cette sortie car c'est leur cheval de bataille depuis le début!

Dans son viseur (0)

Auteurs (0)

Vous n'avez pas encore suivi d'auteurs

Personnages (0)

Vous n'avez pas encore suivi de personnages

Suivre le Live

Le top 5 des auteurs

   3
35527 points  https://soundcloud.com/the-titoo ; t.sanchez116@gmail.com Grenoble 
Devise : Let's play! 
Devise : Let's play! 
 3
32840 points    
Devise : vive AnarchyF4! 
Devise : vive AnarchyF4! 
 3
30062 points  http://belleville-sur-cour.blogs.letelegramme.com/ saint-pierre de La Réunion 
Devise : Que sera sera 
Devise : Que sera sera 
 3
21923 points    
Devise : Anticonstitutionnellement 
Devise : Anticonstitutionnellement 
3
21754 points Will Mcintayer  Poitiers 
Devise : S'adapter est ma force 
Devise : S'adapter est ma force 
Voir tout le classement

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer