C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour
67 points0

Flodieudesmorts

Anariam Sidney
Devise non renseigné
Site internet non renseigné
Le puy en Velay
Classement : 368ème
2 associés :

Ses personnages (1)

Akisama
La mort a un prix, mais aussi son nettoyage

Ses participations (5 publiées - 0 gagnante)

Le contrôle

le 31 Oct 2014 à 19:11
Akisama n'est et n'a jamais été réellement seul. Il est constemment surveillé par des gens qui travaille pour lui. Il sait ce qu'il doit faire et eux le savent aussi. Ils ne sont chargés que de vérifier son ouvrage. Car personne n'est infaible, pas même lui, Akisama le sait plus que tous autre. Il sait aussi que sa soeur, avec qui il est restait un an quand il était enfant, fait la même chose que lui à quelques centaines de mètre, à la différence près, que ce qu'il fait est beaucoup plus important. Elle, ne dirige pas, elle planifie. Et comme elle n'a personne sous ses ordres, elle n'a pas de nom. Akisama aimerait ne pas en avoir, cela lui ajoute une responsabilité inutile et dangereuse, alors qu'il pourrait prendre moins de risques. Mais il en a besoin, et cette nécessité s'accompagne d'un sentiment d'impuissance, auquel de toute manière, il a toujours été amené à combattre. Sa soeur et lui n'ont cessé de communiquer depuisqu'elle a appris à utiliser les machines, mais n'ont jamais vraiment parlé entre eux, même quand il était ensemble, dans la même pièce. Akisama ne sait même pas si il s'agit réellement de sa soeur biologique, elle lui ressemble, c'est tout ce qu'il sait. C'était la première fois qu'il voyait une personne en chair et en os. Elle était venu avec un miroir, alors que Akisama n'avait eu droit à aucun objet excepté les machines pour lui tenir compagnie. C'était aussi la première qu'il se voyait lui-même, ce fut un choc pour lui. Ce fut d'ailleurs la pire année de sa vie, car il prit conscience de fait qu'il considère inutile et dangereux, et ne comprend pas pourquoi les goeliers ont amené cette fille dans la pièce. Les progrès de cette dernière furent en revanche fulgurantes grâce à lui, elle gagna en autonomie très rapidement, à tel point qu'elle réussit à le dépasser dans quasiment tous les domaines à la fin de l'année. Akisama n'avait que faire de cela, et il voyait d'un mauvais oeil la progression si rapide de sa soeur, qui risquait de compromettre sa mission, il devait dirigé, il n'en était point aurtrement. Malgré cette rancoeur, il trouva decevant qu'on la lui enlève alors qu'elle était prête à travailler seule désormais, cela lui permettant de finir plus rapidement ses exercices et l'occupait quand il s'ennuiait. Sa soeur, elle, essaya de s'accrochait à lui et refusait de partir, mais fut rapidement endormis par un choc électrique venant de la trappe, qui s'ouvrit et la pris avec elle . Finalement, de ses souvenirs, Akisama n'en tire ni regret, ni plaisir, il n'est pas ici pour cela, et le passé ne doit lui servir qu'à planifier et diriger, il recalcule la position de ses hommes, et ordonne à ses lieutements de s'en allait, c'était un pièce, il ne l'avait pas sensit. C'est une mauvaise journée pour tous le monde. Les lieutements, ce qui commandent

La fuite et le nom

le 31 Oct 2014 à 19:10
Akisama... C'est ce qui était écrit sur l'un des quatres murs de la grande salle. Du moins, en apparence, car il était difficile de dicerner grand choses tant ce dernier était recouvert de sang, et d'étranges écritures. Personne n'avait pris la peine de le nettoyer, Akisama en déduit qu'il avait été placé ici en urgence. C'est pourtant sur ce dernier que Akisama avait étudier le plus longtemps. Le sang avait séché, et ses 10 premières années semblait consacré à sa préparation mental. C'est dans ce contexte que ces syllabes résonnait dans sa tête, chaque nuit. Ce sont ses syllabes, qu'il choisit, quand pour la première fois en 17 ans, Akisama avait besoin d'un nom... Akisama avait cependant pris énormément de retard dans sa compréhension du langage humain, ou du moins dans les langues les plus connues que sont l'anglais, le français, et l'espagnol. Sans aucune communication extérieur, il était en effet difficile d'apprendre quoi que ce soit, et ce, malgré les nombreuses cassettes audio destiné à son éducation qui jonchaît le sol. Il était incapable de parler, et avait de graves problèmes pour se concentrer sur les exercices que l'on lui attribuer. Ses geoliers s'en rendirent compte et lui donna l'apprentissage d'une des langues international, l'Esperanto. Akisama l'appris en quelques mois, et il pu ainsi rattraper son retard, non sans quelques séquelles, notamment morpholanguistique. Comme son affinité était porté sur ce langage en particulier, c'est part cette langue que les rares messages qu'il recevait de l'extérieur lui fut transmit, et c'est avec elle, qu'il interagit désormais, quand il doit rendre des comptes, car Akisama n'est pas libre, il ne veux pas. Il fut néanmoins reconnaissant, de ce langage et de lui-même, il allait pouvoir continuer... L'Esperanto, celle qui communique

Akisama et les bien-nées

le 31 Oct 2014 à 17:54
Akisama se tient sur sa chaise, comme à son habitude, entouré de ses nombreuses machines. Mais aussi bruillantes soit-elles, Akisama ne les entend plus.Akisama ne les entend plus depuis bien longtemps. Depuis qu'il a pu s'en servir correctement, c'est à dire depuis l'âge de 4 ans.Akisama le sait ça, car pour lui le temps est primordiale, le temps est ce le motive, ce qui l'anime, le seul et unique facteur contre quoi il a besoin de se remémorer, même au prix de se rendre compte de sa vitalité, de sa conscience..."Le temps est le moteur de l'âme qui conduit à penser de surcroît à son inexistence"Même si son but n'était pas très clair, Akisama savait déjà à cette âge, que ce qu'il devait faire était grand. Non pour lui, mais pour ceux qu'il dirigerait, ce qui se battrait jusqu'à la mort, pour la Cause qu'il avait en commun.Akisama n'a cependant pas la même conscience de la mort et de la vie que ses soldats, cela est aussi le prix pour celui qui dirige.Après cette futile pensée le traversant, Akisama se remet à la seule tâche qu'il connaissent parfaitement, et planifie la prochaine attaque sur son ordinateur.

J'ai faim

le 31 Oct 2014 à 17:37
Voilà des heures que j'attend chez moi, en attendant que mon téléporteur subatomique se répart de lui même. Peuh...on ne peut même plus avoir confiance en la magie noire aujourd'hui, d'autant que cela m'aura coûter mon mari, et un de mes enfants... Et même s'il n'était pas de moi, je l'avais possédé longtemps après l'avoir volé à ma soeur. Il était un peu comme un fils pour moi...Non, plutôt comme un neveu au final. Ha quelle était raciste la mère Michèle ! Mais revenons à mes moutons, ou plutôt à mon retour de Paris (puisque c'est le sujet de l'histoire normalement) Il faisait beau, et même si il n'y avait plus d'être humain, à cause des excréments qu'avait engendrés les moineaux, eux même biologiquement transformer par les pièces de un euros (Maudite zone euros) qui ont été maudit par ma grande soeur à qui j'ai volé l'enfant, et qui ont transformer tous les parisiens en zombies, je me sentait calme et paisible...Jusqu'à que je sente les dents d'un zombies dans ma chair. Alors que je prenais peur, j'ai repris mes esprits et réalisées qu'un zombie ne pouvait violé ni torturé car il n'en avait pas la conscience. Mais qu'est-ce quelle est raciste la mère Michelle ! N’empêche, les dents mou de cette créatures m'avais rappelé certains désirs enfouies que m'avais procuré mon frère... Celui d'une tarte aux myrtilles délicieuses et savoureuses que je lui avait préparé dans l'espoir de le dévorer lui, par la suite. Mais cela c'était avant que ma soeur se plaigne au boulanger de ma grande tante qui avait flairer l’assassiner et le dise à mon frère. Ce soir là, je n'avais fait que coucher avec lui seulement alors que je comptait le dégustait. (Mais d'une autre manière) Ha et je mangerais bien des carottes ce matin, bien grasses et juteuses, comme je l'ai aime ! Je vous aime petits et grands !

Tous à un prix...sauf l'argent !

le 31 Oct 2014 à 13:51
Akisama n'est pas d'origine asiatique, comme son nom pouvait le prédisposait.En réalité, Akisama ne sait même pas de quel origine il est. Il ne l'a jamais su et ne veux pas le savoir. Il s'en moque éperdument.Son histoire personnelle n'a de toute manière que peu d'importance et Akisama le sait.De sa naissance jusqu'à l'aube de ses 17 ans, son existence n'était connu que de cinq personnes seulement. Lui-même, malgré qu'il n'en pris réellement conscience que le jour où la grande porte de ses goeliers s'ouvrit, sa jeune soeur, et trois autres personnes qui l'observent, mais dont Akisama n'accorde aucune importance.Akisama est né pour un seul et unique but, et contrairement à beaucoup d'autre, il le connait.Cette simple information le rassure dans ses choix et lui permet de faire ce pourquoi il est encore en vie. Prédire pour diriger.Car c'est cela qu'on lui a demandé de faire.Ce faisant, il dirige maintenant près de trois cent- âmes prêt à se sacrifier pour la cause, sans qu'aucun d'entre eux n'est vu son visage...n'est vu Akisama, celui qui dirige.

Dans son viseur (0)

Auteurs (0)

Vous n'avez pas encore suivi d'auteurs

Personnages (0)

Vous n'avez pas encore suivi de personnages

Suivre le Live

Le top 5 des auteurs

   3
35527 points  https://soundcloud.com/the-titoo ; t.sanchez116@gmail.com Grenoble 
Devise : Let's play! 
Devise : Let's play! 
 3
32840 points    
Devise : vive AnarchyF4! 
Devise : vive AnarchyF4! 
 3
30062 points  http://belleville-sur-cour.blogs.letelegramme.com/ saint-pierre de La Réunion 
Devise : Que sera sera 
Devise : Que sera sera 
 3
21923 points    
Devise : Anticonstitutionnellement 
Devise : Anticonstitutionnellement 
3
21754 points Will Mcintayer  Poitiers 
Devise : S'adapter est ma force 
Devise : S'adapter est ma force 
Voir tout le classement

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer