C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour
272 points1

Roger Ferris

Prénom non renseigné Nom non renseigné
Devise non renseigné
Site internet non renseigné
Paris
Classement : 194ème

Ses personnages (3)

samy martin
Tant que j'ai assez de thunes pour ouvrir mon resto
Alex Da silva
Volontaire
breno aurel
Le monde n'a t'il pas vécu qu'au bord du chaos?

Ses participations (9 publiées - 0 gagnante)

Direction le Sud...

le 18 Dec 2014 à 14:55
je décidé de laisser @Brahim après avoir appris la capture de Valois pour rejoindre Alex et Samy à Monaco.J'en avait marre du froid et de la pluie.Je ne pensait plus qu'au soleil de la côte et à dépensé mon fric.alors que je sortait de paris,je reçus un appel de Victor.Il me dit qu'il avait réussi à partir avec une partie du fric de Valois et qu'il était planqué dans une ferme pas loin de Fontainebleau.Je décidé de foncer a toute allure au coordonnée qu'il ma donné.Arrivé à destination j'apperçus un VBL de l'armée dans la cour de la ferme;J'approchais du véhicule furtivement pour voir trois soldat du @Général Atlaset Victor agenouillé les mains sur la tête .L'un me tournait le dos,l'autre comptait les billets qui ce trouvait dans des sacs de sport près de Victor tandis que le dernier tenais Victor en joue.Je me servis du soldat qui me tournait le dos comme bouclier humain et je tira un balle avec mon Pamas G1 dans la tête du soldat qui tenait Victor en joue et pointé mon flingue sur celui qui comptait les billets.Celui ci se rendit et remis son Famas à Victor.Victor dés qu'il eu l'arme en main il exécuta le soldat et je fis de même avec mon otage en lui logeant une balle dans le nuque.Victor était content de me voir mais son bonheur ne dura pas longtemps quand je lui tira une balle dans la tête.Je pris les sac pour les mettre dans le coffre de la voiture que j'avais laissé sur la route puis reprendre la direction de Monaco.

Vieilles Connaisance...

le 16 Dec 2014 à 16:45
A la suite de mon entretien avec @Brahim,j'appelai Alex qui devait être trop occupé à dépenser son fric au casino de Monte-Carlo avec Samy pour me répondre.Je dis à @Brahim qu'il pouvait aller cherché ces gars, mais de ne ramener pas plus de trois homme histoire qu'on reste discret.Je profitais de son absence pour me rappelé le plan que j'avis prévu avec Victor.Victor était de la garde prétorienne du Capitaine Valois.Il m'avait contacté après la vente des armes à @Montpellier.Il m'avait dit qu'ils étaits au Château de fontainbleau avec Valois et m'expliqua qu'ils avait besoin d'hommes comme moi,et que le Capitaine était entrain de réorganiser l'armée et de trouver des fonds.Maintenant j'avais deux posibilité:Capturer Valois et le remettre aux hommes du@Général Atlas avec l'aide de @Brahim,et voler l'argent du capitaine ou aider Valois à prendre le pouvoir, ce qui m'assurera une bonne place dans le futur.

Monaco nous voila

le 16 Dec 2014 à 15:57
Après avoir laisser Aurel seul,Sam et moi continuons la route vers Monaco avec la BMW.On arriva à destination en quelque heures seulement, pour passer la douane monégasque.Celle-ci n'était pas difficile à passé, quand vous donnez un "petit cadeau" avec votre titre d'identité,les douaniers vérifier juste que  vous n'étiez pas un anarchiste et vous laissez entrer dans rocher pour profiter des plaisir d'être un nouveaux riche, après avoir ouvert un compte à la banque de la principauté bien-sûr.

à la recherche du capitaine valois

le 16 Dec 2014 à 00:46
Brahim a interagi avec moi :
le portable de Brahim sonne, il est deux heures du matin."salut mon poto, comment va la mifa?Brahim: tu leur a fais peur à mes amis, avec tes coup de feu et la kalach."je sais, s'était fais pour. j'ai bien reçu ton SMS, qui demandait mon aide pour retrouver le capitaine Valois. t'es malade ou tu comptes te recyclé en super héro?des éclats de rire à l'autre bout du fil.Brahim: arrête de plaisanter @breno aurel .c'est du sérieux. on à connu de meilleur moment, la France a besoin de nous.Breno: tu trouves pas que tu en fais un shouya trop?Brahim: bon peut-être, mais tout d'abord je voulais te remercier d'avoir répondu aussi rapidement à mon appel. on a été camarade de soirée étudiant, aujourd'hui nous allons être des frères d'armes.Breno: bouge pas, je vais pas tarder à venir te parler de visu.les deux hommes se retrouvèrent chez Brahim, qui habitait toujours dans la cité.on sonne au 23 boulevard des capucins. Brahim crie par la fenêtre" attend j'arrive la porte est bloquée.il descend et ouvre la porte à Breno.Brahim: salut, viens j'ai préparé un féca.Breno aime que les choses soient carré, il ne veux pas d'imprévu.Breno: si j'ai accepté, c'est pour deux raison. la première, je ne supporte pas ce personnage Valois et la deuxième, ces hommes ont pillé des banques et récupérer une sommes importantes. nous allons les dépouiller.Brahim:tu as tes raison et j'ai les miennes. Bon, nous partons Quand? que je puisse avertir mes amis.sourire de Breno.Breno: non pas d'amis, juste toi et mes hommes. si je dois prendre le risque de prendre avec moi un bleu. Tu sera ce bleu mais pas d'autre boulet.Brahim n'avait pas le chois et comprenait sa réaction.

Return to Sender...

le 15 Dec 2014 à 20:11
Une fois le deal fait avec les gars de @Montpellier ,J'ai laissés Alex et Samy partir avec la BMW et le fric en direction de Monaco.Moi j'avais une autre mission: retrouver le Capitaine Valois et improvisé une fois en face de mon ancien chef.Après avoir  trouver un véhicule et l'essence qui me permettrai de revenir à Montargis.Je pris la route et arriva après des heures de conduite en direction de Paris à Montargis.La partie de cache-cache avec les patrouilles des hommes du @Général Atlas qui cherchaient la même chose que moi.

Persona Non Grata

le 14 Dec 2014 à 22:07
Après la nuit dans la baraque bourgeoise ou on j'avais passer la nuit avec Alex;Samy avait avait eu la surprise de trouver un fusil à lunette et les clefs de la BMW dormant dans le garage avant de partir.Arrivant à @Montpellier après une longue route on décida avec Alex de nous approché du barrage tenue par des miliciens avec le camion,tandis que sam restait en retrait pour nous couvrir avec son nouveau fusil au cas ou le deal tournait mal.Je descend du camion pour pouvoir parlé aux gars chaleureux qui me braquait avec leur fusils d'assaut.J'explique à un pseudo Che Guevara d'1m70 que j'avais une cargaison pour son chef  et que je ne parlait pas aux subalternes.Il appela un certain @Miguel avec sa radio.Le fameux @Miguel arriva dans son pick-up, il descend et viens me demander ce que je voulait aux forces révolutionnaire, là je compris que j'avais affaire à des gauchistes qui voulait faire un remake de ''il était une fois la révolution'' ce qui collait car il avait une tête de mexicain.Je lui répondit que j'avais une cargaison d'armes qui l'intéresserait, je lui montrait la cargaison derrière le camion et il me demanda d'où venait ces armes et je lui répondit si il les voulait ou non.Il passa un quart d'heure a parlé au téléphone avec un gars répondant au nom de @Yann avant d'accepter le marché et de me donnée un sac remplis de billets vert et violet.Je vérifie les billet pour voir si il n'essayait pas de m'arnaquer avant de retournait à la BM avec Alex ou nous attendait Sam.Une fois dans la voiture on avait décider de faire route vers la principauté des banques pas trop regardante sur l'origine des fonds de ces nouveaux clients.

La Route

le 14 Dec 2014 à 00:08
Après avoirs passer Issoire nous continuons la route vers @Montpellier sur l'A75 avec notre changement, mon chauffeur, Alex  me dit qu'on devrait de faire une pause.Je lui dit de tourner à droite sur un petit chemin qui s'enfonce dans la forêt,après environ 300m,le camion s'arrête devant une luxueuse maison de campagne.Je descend du camion pour vérifier si rien ne s'était perdu.Là,je vois Sam qui dort sur des caisses de munitions à coté des lances-missiles portatif 9K-338 Igla-S que les russes avait livrés au capitaine Valois.Je décidais de le laissais dormir.J'empoigné mon Famas pour débuter la sécurisation de la maison, la porte d'entrée était fermée pendant ce temps Alex fit le tour de la maison pour voir si il-y-avait une autre entrée mais tout était fermée, on décida de forcer la porte et de vérifier l'intérieur, mais personne pour nous accueillir à par les confortables lits des chambres et la réserve de bouffes de la cuisine. 

Direction le Sud...

le 13 Dec 2014 à 21:20
Descendant l'A77 en direction de Nevers à bord du camion chargée d'armes,je pensait à l'endroit ou j'irais après avoir refourgé la cargaison.Je me voyait déjà sur une plage de sables fins des caraïbes avec un verre de rhum et un cigares dans les mains ainsi que quelques latines pour me tenir compagnie,mais je devait laisser ces doux rêves quand mon chauffeur me demanda à qui ont allait vendre une cargaison de matériel militaire.je lui répondit que ce n'était pas les acheteurs qui manquais et que j'avais entendue que Montpellier avait proclamée sont indépendance et qu'il ferait des bon clients.

Fin des Combats,Début du business.

le 13 Dec 2014 à 18:22
Sentant la fin arrivée,moi et une vingtaine de soldats de l'armée du capitaine Valois décidons de déserté avant l'arrêt définitif des combats et éviter de servir de défouloir aux troupes d'atlas.Alors que d'autres préférait allez ce mettre aux vert chez de la famille ou trouver une planque,je décide de rentré au camp situé à quelques kilomètres de la ville avec deux de mes camarades avec pour plan de prendre les armes stockée dans l'entrepôt et de les vendre aux plus offrants afin d'avoir un ticket de sortie de ce pays.Arrivé au camp,je découvrit qu'ils ne restait plus grand monde à part quelque garde qui n'avait pas du être prévenue de la situation,l'un me reconnue (je l'avais former au ISTC).Il me demanda comment ce passait la bataille,je lui répondit que je devait réquisitionner toute les armes et munitions qui restait pour les soldats ce battant à Montargis et que c'était un ordre urgent de l'état-major.Il me cru et me laissa passer.Dans l'entrepôt ou les armes était stockée,moi et les deux associer chargeons un camion avec ce qui restaient d'armements léger. En passant la porte je regarde les gardes qui nous salut avant de fermer les grilles derrière le camion.Ils ne devait pas ce douter qu'il venait de donner un beau paquets de pognons à des déserteurs.

Dans son viseur (0)

Auteurs (0)

Vous n'avez pas encore suivi d'auteurs

Personnages (0)

Vous n'avez pas encore suivi de personnages

Suivre le Live

Le top 5 des auteurs

   3
35527 points  https://soundcloud.com/the-titoo ; t.sanchez116@gmail.com Grenoble 
Devise : Let's play! 
Devise : Let's play! 
 3
32840 points    
Devise : vive AnarchyF4! 
Devise : vive AnarchyF4! 
 3
30062 points  http://belleville-sur-cour.blogs.letelegramme.com/ saint-pierre de La Réunion 
Devise : Que sera sera 
Devise : Que sera sera 
 3
21923 points    
Devise : Anticonstitutionnellement 
Devise : Anticonstitutionnellement 
3
21754 points Will Mcintayer  Poitiers 
Devise : S'adapter est ma force 
Devise : S'adapter est ma force 
Voir tout le classement

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer