C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour
167 points1

Camille

Prénom non renseigné Nom non renseigné
Devise non renseigné
Site internet non renseigné
Ville non renseigné
Classement : 251ème

Ses personnages (1)

Camille
Plus haut !

Ses participations (8 publiées - 0 gagnante)

Un gouvernement provisoire!

le 18 Dec 2014 à 08:11
Depuis plusieurs Camille et sa bande tentait de faire sortir @Romain Ndjokavit de la déchetterie! Au milieu des discussions avec les bloqueurs, voilà que son téléphone sonne! @Guy lui propose de rejoindre le gouvernement provisoire! Elle se rappelle effectivement s'être présenté spontanément pour être parmi les personnes tirées au sort pour l'Assemblée qu'Un Petit Rien voulait mettre en place. Mais au gouvernement ? Un poste ?@Guy : Je ne me sens pas compétente pour de telles responsabilités mais de toute façon, il y a besoin de bras et les politiciens professionnels n'ont réussit à faire quelque chose jusqu'ici ! Je veux bien en être: j'ai des compétences en communication et dans le secteur de l'environnement. Je peux venir en appui d'un ministre provisoire de l'agriculture,: ce secteur me parait la priorité pour simplement continuer à vivre"

camille! rejoins-nous!

le 17 Dec 2014 à 12:57
Guy a interagi avec moi :
@Camille , nous cherchons de vrais citoyens, sans lien avec des partis politiques, et capables de se retrousser les manches pour construire la France demain. Veux-tu en faire partie et rejoindre le gouvernement provisoire? ce n'est que jusqu'aux prochaines élections, mais il est important pour tous que ce soient de vrais citoyens, avec des idéaux et une connaissance de leur France qui soient à la tête de ce changement. Le symbole est grand, la tâche difficile. je pense que si tu veux changer les choses, c'est une belle opportunité, qu'en dis-tu? Quel poste t'aiderait à changer les choses?Guy, leader des Eveillé-e-s

le 01 Dec 2014 à 18:40
Après le coup de fil, les jambes molles, Camille s'est d'abord posé quelques instants...Hum, quelques jours en fait! Maintenant que la Bretagne est indépendante, l'idée d'accueillir ceux qui auraient besoin d'un peu de tranquillité, blessés ou pourchassés par la police politique, parait d'autant plus logique pour elle. Elle en parle à sa petite communauté mais elle ne rencontre pas un grand enthousiasme..La plupart se demandent un peu ce qu'ils ont à faire avec ce qui se passent à Paris. La capitale de la France a toujours été assimilé à l'Etat centralisateur qui a faillit faire disparaitre la langue et la culture bretonne. Camille s'en fout un peu de ces discussions de terroirs ou de territoires, pour elle, accueillir ceux qui en ont besoin c'est d'abord une question humanitaire...et humaniste. Les arguments de Camille finissent quand même par l'emporter et la petite troupe, moitié bobo, moitié décroissants, décident de faire une expédition vers la déchèterie. Ils connnaissent bien @Romain Ndjokavit qui gère les lieux et même s'ils ont déjà eu des différents, au fil du temps, ils sont parvenus à une sorte d'accord tacite: quand ils viennent "faire de la plongée" dans les poubelles, ils laissent derrière eux des lieux dans un état impeccable et en échange le gardien de la dècheterie ferme les lieux.L'idée est de récupérer des morceaux de bois, de la ferraille et de petits meubles pour retaper la grange, construire quelques meubles et en faire un lieu d'accueil un peu chaleureux. Faire des merveilles avec les rebuts, c'est leur spécialité! Le talent des "plongeurs de poubelles".En arrivant, ils découvrent une situation très tendue. Le pauvre gardien est cerné! Pris en otage! Discrètement, Camille et ses compères font le tour des lieux mais rien à faire! Ils attendent alors la nuit tombée pour tenter de faire sortir @Romain Ndjokavit .

Camille et besoin d'aide

le 26 Nov 2014 à 11:38
Eric Sawal a interagi avec moi :
J'ai reçu un coup de fil d'une dénommée @Camille , elle me propose une planque, une base arrière à la campagne. Il paraît que je l'ai déjà vu, je ne me souviens plus bien. Mais toute aide est la bienvenue. @Lilou Je suis déjà obligé de faire confiance à des gens comme @Laura  que je ne connais pas bien. Un peu plus, un peu moins ...

"Merci de ta proposition Camille, elle pourrait être utile.Maintenant, il faut que je sois honnête avec toi : j'ai quitté les Eveillés pour rejoindre le Comité de Salut Public.  Mais on a besoin d'aide aussi, et nos mouvements sont proches. Je reste amis avec les Eveillés.Mais pour la sécurité opérationnelle des Eveillés, il faut voir avec Laura et @Lilou . Je te mets en lien avec elles".

Le Refuge

le 25 Nov 2014 à 19:14
Camille avait entendu parler de l'initiative d'Un Petit Rien pour qu'une nouvelle Assemblée Nationale soit tirée au sort et elle s'était inscrite sur les listes de volontaires appelés pour être tiré au sort.Elle a appris hier avec beaucoup d'effroi la mort d'Un Petit Rien...Elle sait qu'elle n'apporterait sans doute pas grand choses à tous ces mouvements en allant sur Paris. Pourtant, elle a quelque chose qu'elle peut offrir: son refuge à elle. Le corps de ferme, en plus d'une maison labyrinthesque se compose d'une grange vaguement aménagé où les invités restent dormir les soirs de fête. A proximité de Rennes, à deux heures de Pairs: une base de replis idéal pour ceux que la police pourchassent simplement parce qu'ils ont eu l'espoir de faire renaître un monde un peu meilleur.Elle avait gardé dans un coin de son portable, le numéro d'@Eric Sawal , maintenant un des grands leaders du mouvement des Eveillés. Un peu pataude, elle hésite...hésite..puis appelle. Peu de chance que ce numéro soit encore en service pense-t-elle. Mais sait-on jamais ? Il décroche...Mais comment avoir une preuve que ce soit bien lui. "Dans quel pétrin me suis-je fourrée ? Mais quelle cruche!" pense-t-elle...Un peu bégayante, elle lui demande s'il se rappelle avoir rencontré une femme lors d'une conférence à Londre sur les impact environnementaux de l'économie numérique. Il lui répond brusquement que peut-être, que oui, et que non et qu'il a largement autre chose à faire que de jouer aux devinettes. Camille croit pouvoir se fier à sa façon de parler, et de toute façon que risque-t-elle ? Du moins pour le moment...Elle lui parle alors de la ferme, de la possibilité d'un refuge pour que les camarades blessées puissent se rétablir, en sécurité. Elle évoque les voisins qui habitués aux mouvements ne feront pas de déclaration intempestive aux services de "sécurité" officiels. Maintenant c'est lui qui évidemment ne sait plus quoi penser: un piège ? Une aide inespérée? Il la rappellera. Peut-être.

Le vrai scandale

le 19 Nov 2014 à 21:45
Mehmet Bahhadin se lance dans la restauration des cantines au moment même où Mosanto annonce qu'ils s'installent dans une des zones franches du Nord...Et les médias n'évoquent jamais ce parallèle. Mosanto ne s'arrêtera pas à la frontière de la zone franche. En attendant de faire produire des OGM sur le sol français, il écoulera ses stocks importés via la zone franche pour attérir directement dans les assiettes des gamins. Le vrai scandale est là!

Les autres resteront au ghetto

le 19 Nov 2014 à 21:22
Tous les voisins du Hameau des sources connaissent la ferme des Souriceaux...La plupart en parlent avec un petit air mi-désapprobateur, mi-amusé. Il faut dire que c'est une petite communauté assez bigarrée qui occupe les lieux depuis plus de 15 ans. Bien-sûr, il y a des va et vients, les habitants ne sont jamais les mêmes, et les lieux restent marqués par ces influences multiples. Loin des grands rêves hippies, ils ne prétendent pas tout partager, n'ont pas de grandes théories sur la marche du monde et ne prétendent même pas donner de leçon. Camille est ici chez elle...même si, elle s'est tojours sentie chez elle un peu partout au fond. En rentrant, elle s'est assise sur le grand canapé en cuir décrépi du séjour. Il est deux et demi du matin. Un grand vide en elle. Les frontières sont fermées. Elle croyait être citoyenne du monde, elle le claironnait à qui voulait l'entendre et la voilà prisonnière de la couleur de son passeport. Ce n'est que cette nuit, là, qu'elle soudainement pris conscience au plus profond d'elle-même à quel point, tous ses discours sur une vie sans frontières, ignoraient la réalité: l'absence de frontière c'est pour les privilégiés, les "bien-nés" (sous-entendu nés du bon côté de la frontière)....les autres resteront au ghetto.

Trois semaines de déni

le 18 Nov 2014 à 19:29
Depuis trois semaines, Camille n'a pas vu le monde dans lequel elle évoluait s'écrouler. Elle n'a pas voulu le voir.Pourtant, barmaid, elle n'a pas besoin de regarder l'actualité pour être au courant de ce qui se passe: c'est l'actualité qui vient à elle.Après l'annonce dramatique de Hollande sur la sortie de l'Euro, elle a vécu simplement des jours et des jours dans le déni, répétant à qui voulait l'entendre que ce n'était que des évènements passagers, que les partenaires européens ne pouvaient pas nous laisser tomber, que tout allait s'arranger très vite.N'ayant jamais eu de carte bancaire par défi contre son institut bancaire, le fait de devoir passer à la banque pour récupérer du liquide et en quantité limité n'a pas bousculé ses habitudes.Elle vit dans la proche campagne de Rennes, consomme avec modération, se déplace essentiellement à vélo ou en bus. Les astuces pour récupérer des légumes de bonne qualité et pas trop chers, elle les connait déjà bien: circuit court, contact avec les producteurs et surtout son association informelle des "plongeurs de déchets". Auparavant, quand elle racontait qu'elle allait de nuit récupérer les produits encore comestibles dans les poubelles des grandes surfaces, on la prenait pour une gentille timbrée. Mais ces dernières semaines, les "plongeurs" se sont démultipliés. Les grandes enseignes en sont devenus violentes: barbelés électrifiés, chiens de garde dressés pour le combat...Elle a finit par renoncer, d'autant qu'avec les pénuries, cette "source" d'approvisionnement tarissait de jour en jour.Son potager n'est pas suffisant pour la nourrir, ses ruches non plus...Pour arriver quand même à se nourrir correctement, elle a appris à se tourner vers la nature. Elle a commencé avec une grosse récolte de marrons qui une fois en conserve lui assureront une bonne base pour les soupes d'hiver. Maintenant, avec quelques amis botanistes amateurs, moitié fous moitié décroissants, elle apprend doucement à reconnaitre parmi ce qu'on appelle les "mauvaises herbes", les herbes folles et sauvages, celles dont on peut faire des soupes ou des bouillies. C'est pas encore franchement au point...Elle a même faillit une fois s'empoisonner sans parler bien évidemment de tous les dégrément gastrique que ça entraine mais bon.... Le bar dans lequel elle travaille est moins fréquenté mais il continue d'assurer son rôle de lieu de rencontre des "alternatifs" et des étudiants...Enfin, en parlant des étudiants, la plupart sont rentrés chez leurs parents. Il ne reste principalement que ceux qui pensent pouvoir changer le monde en fondant des "comités" voire des "cellule d'actions" et qui veulent profiter de la crise pour "abbatre le système".... Les étudiants bon-enfants qui affluaient dans "son" bar tous les jeudis,sont devenus de vagues anarchistes au discours vague et souvent inconsistant. L'atmosphère gronde de théorie du complot, de peur et de haine contre...mais contre qui au fait ? Quelques leaders anarchistes autoproclamés prétendent que c'est enfin le grand moment et tiennent des discours enflammés autour de petits cercles d'auditeurs exaltés. Camille a beau vivre de manière assez marginale, leur discours ne l'impressione guère et leur violence, même si elle n'est que verbale, la dégoute.Ses économies, elle est assez fière des les avoir laissé sur un compte en Grande-Bretagne...en Livres Sterling! Elle se rassure secrètement, les jours où ça va moins bien en se disant qu'il lui reste toujours une porte de sortie.C'est la fermeture récente des frontières qui l'a brutalement réveillé!

Dans son viseur (3)

Auteurs (0)

Vous n'avez pas encore suivi d'auteurs

Personnages (3)
Nulle rose sans épine 
04
par
 3 8255 points 4
« Ne t'attarde pas à l'ornière des résultats » (René Char) 
110
par
2 1699 points 5
Unir pour restaurer une promesse révolutionnaire, un peuple ressuscité 
47
par
3 4975 points 12
Suivre le Live

Le top 5 des auteurs

   3
35527 points  https://soundcloud.com/the-titoo ; t.sanchez116@gmail.com Grenoble 
Devise : Let's play! 
Devise : Let's play! 
 3
32840 points    
Devise : vive AnarchyF4! 
Devise : vive AnarchyF4! 
 3
30062 points  http://belleville-sur-cour.blogs.letelegramme.com/ saint-pierre de La Réunion 
Devise : Que sera sera 
Devise : Que sera sera 
 3
21923 points    
Devise : Anticonstitutionnellement 
Devise : Anticonstitutionnellement 
3
21754 points Will Mcintayer  Poitiers 
Devise : S'adapter est ma force 
Devise : S'adapter est ma force 
Voir tout le classement

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer