C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Ses personnages (3)

Clivia
Du sexe, de l'amour et du fun
Chouquette
Vise de ne pas être vide, une copie qu'on forme.
Costard rose
Non, pas les paper-boards !

Ses participations (53 publiées - 0 gagnante)

Bonnes Fêtes de la part de Georgette, Jean-Michel, Pierre, Hugo Victor et Alexia

le 18 Dec 2014 à 22:37
Georgette a interagi avec moi :
 Bonnes Fêtes de la part de Georgette, Jean-Michel, Pierre, Hugo Victor et AlexiaClub de survivalisme branché  « Survivre à la Bastille »Vous vous souvenez tous du bar « Aux Canons de la Bastille », où les Eveillés ont tenu leurs réunions pendant les premiers temps de l’Anarchy. Il tourne toujours, mais nous, en plus, l’équipe du bar, on a mis en place une nouvelle activité, pour vous servir.Georgette, à l’organisation et à la comptabilité, ainsi que les conseils alimentaires bien sûr, Jean-Michel le patron du bistrot, Pierre Laroche, le trader hyper discret mais efficace et Hugo Victor, jeune hacker, pour les finances, Alexia à la comm’. Au menu, les exercices : priorités de la survie et besoins vitaux, comment faire correctement son sac dos, les points cardinaux et orientation, les étoiles et l’orientation de nuit, faire du feu !!, construire un abri, les nœuds utiles, la fabrication de pièges, insectes et plantes comestibles, auto défense, trucs et astuces…. Vous êtes les bienvenus !Nous vous souhaitons de très belles Fêtes !@Renée-Guillemette @Jo @Clivia @Chouquette @justin tresor @cleo @Papamadi @Monique @Jean-Marc Ayrault 

Bonnes Fêtes de la part de Georgette, Jean-Michel, Pierre, Hugo Victor et Alexia

le 18 Dec 2014 à 22:37
Georgette a interagi avec moi :
 Bonnes Fêtes de la part de Georgette, Jean-Michel, Pierre, Hugo Victor et AlexiaClub de survivalisme branché  « Survivre à la Bastille »Vous vous souvenez tous du bar « Aux Canons de la Bastille », où les Eveillés ont tenu leurs réunions pendant les premiers temps de l’Anarchy. Il tourne toujours, mais nous, en plus, l’équipe du bar, on a mis en place une nouvelle activité, pour vous servir.Georgette, à l’organisation et à la comptabilité, ainsi que les conseils alimentaires bien sûr, Jean-Michel le patron du bistrot, Pierre Laroche, le trader hyper discret mais efficace et Hugo Victor, jeune hacker, pour les finances, Alexia à la comm’. Au menu, les exercices : priorités de la survie et besoins vitaux, comment faire correctement son sac dos, les points cardinaux et orientation, les étoiles et l’orientation de nuit, faire du feu !!, construire un abri, les nœuds utiles, la fabrication de pièges, insectes et plantes comestibles, auto défense, trucs et astuces…. Vous êtes les bienvenus !Nous vous souhaitons de très belles Fêtes !@Renée-Guillemette @Jo @Clivia @Chouquette @justin tresor @cleo @Papamadi @Monique @Jean-Marc Ayrault 

Pas de paperboard, et pas de gopro non plus

le 17 Dec 2014 à 23:29
Il faisait frais après le vote. Je marchais, en descente d'iboga. Je revenais de chez Igor, ce vieux fumier. Il m'avait encore embarqué dans un trafic à la con celui-ci. 

En passant près de Montmartre, j'eus une envie de meurtre. Tous ces gens, picolant du chouchen dégueulasse et ce qu'il restait de vin rouge dans cette France décadente, tous ces gens me dégoûtaient profondément. Je m'assis sur un banc pour fumer une cigarette, et récupérer un peu. La marche avait été longue. Soudain, je reconnu un type dans la foule. Un type avec de grosses lunettes qui se faisait appeler @SALADBOY, parce qu'il vendait de la beuh à toute la tour pourrave dans laquelle il créchait à Anglet. 

Anglet. C'était là que mes emmerdes avaient commencées avec ce type, cette pourriture qui m'avait séché mon pactole. Il c'était tiré avec un surf et ma Renault 5, que j'avais laissé tourner le temps d'aller acheter des clopes, avec ma tune dedans. Ce type que j'avais cherché, et que je retrouvais là, dansant au milieu de la foule. 

Pendant plusieurs minutes je laissais la rage monter. Ce type m'avait tout volé. J'avais tout reconstruit, bien sûr, mais j'avais mangé de la vache enragée pendant des mois. Je me levais, les poings tremblants. Il ne me reconnut pas, lorsque mon poing s'abattit sur sa gueule. La douleur me déchirait le ventre. Je le frappais à la gueule, au bide, dans les couilles, les côtes, partout où la chair devenait vive. 

Le silence s'était fait. La foule était presque loin, muette devant le carnage. Tremblant de satisfaction, je tournais le dos au type qui se recroquevillait sur le trottoir, et qui exhalait un vague parfum d'huiles essentielles pour vielle dame rabougrie. Je partis sans me retourner. # pasdegopro #bouyaah #kill

vivre en paix

le 17 Dec 2014 à 21:53
levaut bernard a interagi avec moi :
Allons nous allez vers une autre façon de vivre, de travailler et de concevoir une économie durable? Il semble bien que oui. Maintenant les résultats des votations sont sujets a interprétation.  mais c'est un début.A demain.   Levaut bernard@Baratribord @Dr Lavigne Mathieu @Costard rose @François @SALADBOY @Liv @Stelise @Matt @Victor @Léon Perjols @de Vaudricourt @Tom GIRARD @Jean Boitro @Thibault Plerel @General Alcatraz  

Forums sociaux: la parole au peuple

le 16 Dec 2014 à 23:21
Bertrand Antoine a interagi avec moi :
Quelle après-midi!

Nous avons débarqué au deuxième jour du forum social qui s'organise en ce moment à Paris, et en province. Et nous sommes arrivés à un moment pour le moins polémique: le matin même, l'ancien président du MEFEF, le mouvement des patrons français, avait tenu un discours très agressif, devant des participants manifestement très remontés.

Nous avons du affronter au cours de nos discussions de nombreux opposants. Certains comme @Eric Sawal, nous ont a à la fois tenu des discours très constructifs sur l'état de la société... et en même temps, nous ont expliqué plus ou moins poliment ce qu'il pensait de l'ONU et des Etats-Unis...

Nous mélanger avec les Etats-Unis: je mesure à quel point les français, en particulier depuis le début de cette crise, ont perdu en partie la notion de l'international. Il est évident que seuls les citoyens français peuvent résoudre la crise dans laquelle leur pays est plongé. Mais s'imaginer que le monde extérieur ne compte pas, c'est de la folie pure! J'espère que cela ne redeviendra pas un nouveau mal français, au cours des prochains mois.

Ensuite, nous avons interviewé toute une série de participants au forum. Il était important pour nous d'avoir des retours concrêts. Nous avons interrogé @Alex V. @Capucine Cher @Charlito @Chouquette @Thomas  @Renée-Guillemette @Costard rose @Monique @D. Sandrine  @Lolo @Dr Lavigne Mathieu @Clivia @Jean de Severac @Guillaume  @Maurice Upian @EveillésManifeste et @Hervé Le Bras. Nous avons fait un court reportage video. Leurs témoignages seront précieux pour convaincre les Nations Unies du caractère pluriel et constructifs de ces manifestations.

Forums sociaux: la parole au peuple

le 16 Dec 2014 à 23:21
Bertrand Antoine a interagi avec moi :
Quelle après-midi!

Nous avons débarqué au deuxième jour du forum social qui s'organise en ce moment à Paris, et en province. Et nous sommes arrivés à un moment pour le moins polémique: le matin même, l'ancien président du MEFEF, le mouvement des patrons français, avait tenu un discours très agressif, devant des participants manifestement très remontés.

Nous avons du affronter au cours de nos discussions de nombreux opposants. Certains comme @Eric Sawal, nous ont a à la fois tenu des discours très constructifs sur l'état de la société... et en même temps, nous ont expliqué plus ou moins poliment ce qu'il pensait de l'ONU et des Etats-Unis...

Nous mélanger avec les Etats-Unis: je mesure à quel point les français, en particulier depuis le début de cette crise, ont perdu en partie la notion de l'international. Il est évident que seuls les citoyens français peuvent résoudre la crise dans laquelle leur pays est plongé. Mais s'imaginer que le monde extérieur ne compte pas, c'est de la folie pure! J'espère que cela ne redeviendra pas un nouveau mal français, au cours des prochains mois.

Ensuite, nous avons interviewé toute une série de participants au forum. Il était important pour nous d'avoir des retours concrêts. Nous avons interrogé @Alex V. @Capucine Cher @Charlito @Chouquette @Thomas  @Renée-Guillemette @Costard rose @Monique @D. Sandrine  @Lolo @Dr Lavigne Mathieu @Clivia @Jean de Severac @Guillaume  @Maurice Upian @EveillésManifeste et @Hervé Le Bras. Nous avons fait un court reportage video. Leurs témoignages seront précieux pour convaincre les Nations Unies du caractère pluriel et constructifs de ces manifestations.

Forums sociaux: la parole au peuple

le 16 Dec 2014 à 23:21
Bertrand Antoine a interagi avec moi :
Quelle après-midi!

Nous avons débarqué au deuxième jour du forum social qui s'organise en ce moment à Paris, et en province. Et nous sommes arrivés à un moment pour le moins polémique: le matin même, l'ancien président du MEFEF, le mouvement des patrons français, avait tenu un discours très agressif, devant des participants manifestement très remontés.

Nous avons du affronter au cours de nos discussions de nombreux opposants. Certains comme @Eric Sawal, nous ont a à la fois tenu des discours très constructifs sur l'état de la société... et en même temps, nous ont expliqué plus ou moins poliment ce qu'il pensait de l'ONU et des Etats-Unis...

Nous mélanger avec les Etats-Unis: je mesure à quel point les français, en particulier depuis le début de cette crise, ont perdu en partie la notion de l'international. Il est évident que seuls les citoyens français peuvent résoudre la crise dans laquelle leur pays est plongé. Mais s'imaginer que le monde extérieur ne compte pas, c'est de la folie pure! J'espère que cela ne redeviendra pas un nouveau mal français, au cours des prochains mois.

Ensuite, nous avons interviewé toute une série de participants au forum. Il était important pour nous d'avoir des retours concrêts. Nous avons interrogé @Alex V. @Capucine Cher @Charlito @Chouquette @Thomas  @Renée-Guillemette @Costard rose @Monique @D. Sandrine  @Lolo @Dr Lavigne Mathieu @Clivia @Jean de Severac @Guillaume  @Maurice Upian @EveillésManifeste et @Hervé Le Bras. Nous avons fait un court reportage video. Leurs témoignages seront précieux pour convaincre les Nations Unies du caractère pluriel et constructifs de ces manifestations.

Le Salaire de la Peur

le 16 Dec 2014 à 13:57
Igor Striknine a interagi avec moi :
"Je vais te montrer de quoi ma Baboushka était capable, @Costard rose ... d'abord, sache que je peux plus piffrer ta saloperie de sape rose bonbon, ça m'insupporte. Rose ! ROSE ! Tu veux pas des pois vert pomme tant que t'y es ? Mais d'ailleurs, t'en as combien, Costa, des costards roses, hein ? Ah moins que tu ne le laves plus depuis 1992, pour économiser de la lessive, enfoiré de capitaliste !"  ...j'étais parti. J'allais l'enchaîner avec tout ce qui me traînait sur la patate depuis toutes ces années, avant de l'envoyer nourrir le terreau de ma serre. De ses nutriments allaient se nourrir les lombrics dont la chiasse servirait de terreau à ma nouvelle plantation. J'appellerai cette fournée "La Rose Bonbon", en hommage à ce salopard. Mais ce con me coupe la parole. Il ose me couper la parole ! "Mais OH ! ça va non ? Fou, lui ! Tu vas t'calmer mon gros, et maintenant ! J'te signale que, premièrement, l'histoire de ta Baboushka, je la connais par coeur, je sais très bien d'où viennent tes gènes de gros taré de slave, ok ? Secundo, on a un contrat, et ton code de déhontologie t'interdit de refroidir un de tes partenaires avant réception des livrables et cessation en bonne et due forme de son contrat, je le sais bien, c'est moi qui l'a écrit, ton code de déhontologie. Et troisièmement, niveau capitaliste, je trouve que tu te défends plutôt pas mal, pour un ex-membre du Parti !" Pris au dépourvu, je ne bégaie que mollement. "Tu sais bien que les pires communistes font les meilleurs capitalistes." Ridicule. J'avais déjà perdu la bataille, et ma pelle ne m'était plus d'aucun recours. De plus, ça me faisait réellement chier d'avoir à buter un ami pour une histoire d'honneur. On était plus à l'armée Rouge, quoi. Il avait raison sur toute la ligne (sauf sur "gros", bordel) et j'étais dans le mal depuis une semaine. Les stocks s'effondraient et l'argent ne rentrait pas. J'avais besoin de mon vieux Costa. Encore une fois. Costa, le seul qui pouvait mentionner Baboushka sans se prendre un coup de pelle. "Tu proposes quoi ?" "Le Bitcoin, mon ami. Le Bitcoin." C'était stupide. Ce vieux costard fripé d'un rose délavé était désormais bien abimé et sa fascination nouvelle pour les économies numériques trahissait mal l'intensité de l'abîme qui le séparait, lui, de la réalité de la vie. Mon vieux, tu t'excites sur le virtuel comme un gamin de 12 ans découvre Windows 98. Ouvre les yeux, Costa ! Regarde le troupeau de fidèles qui vient boire les paroles du messie comme une troupe de buffles vient s'abreuver au fleuve, ils sont aussi perdus que toi ou Henri. On a pas affaire à l'avant-garde de la future classe dirigeante de la france, on a devant nous le peuple, le petit, peuple, celui qui est tout en bas, qu'on ne distingue qu'avec une loupe, au milieu des acariens, celui sur lequel on marche sans même y faire attention, celui qui s'éteind par brassées entières sur les bords de routes et dans les banlieues silencieuses et sombres, celui qui se multiplie comme des portées de mulots quand les jours se réchauffent, celui qui fait tampon quand la crise s'abat, celui que l'on maintient dans un état d'asservissement et de stupidité permanente, afin qu'il demande lui-même à ce qu'on le place en première ligne quand les premières salves pleuvent, celui pour qui le sacrifice est quasiment inscrit dans les gènes, à coups de burin capitaliste et du marteau de la démocratie ! BAM, BAM, BAM, BAM ! On grave, BAM ! Le patriotisme, le nationalisme, BAM ! Sacrifice, au nom du pays et de sa grandeur passée ! Les impôts, l'éducation, la santé ! BAM BAM BAM ! Sacrifice ! Parce qu'éduquer et se soigner ça coûte trop cher ! BAM BAM BAM ! L'étranger ! La peur ! La sécurité ! Sacrifice ! Parce qu'il faut bien trouver un coupable aux maux et légitimer la matraque et le fusil ! Tu comprends, Costa ? La masse ! Informe ! Malléable, extensible, réductible, grouillante, désordonnée, sale, stupide, irréfléchie, sur laquelle on chie ! Et toi comme moi nous substituons ici-même à deux institutions prépondérantes dans le maintien de cette masse à sa place, dans l'empêchement de la prise de conscience et de la révolte : la religion et la drogue ! Toi comme moi faisons le jeu des grands de ce pays, vu qu'ils sont trop occupés à se foutre sur la gueule : gérer la masse, la matière première. Et tu veux demander à cette matière première de nous payer en Bitcoins ? Mais Costa, mon ami ! Regarde-les ! S'ils avaient un ordinateur et un accès à internet, ils les vendraient pour pouvoir payer leur Iboga ! "Ils vont payer en CFA." Silence pesant. Henri était sorti du lit dans lequel il macérait depuis une bonne semaine. Ses lambeaux de peaux s'étaient ressoudés. Ses béances canines s'étaient comblées. Et son esprit, sevré d'Iboga pendant une période inédite depuis la vague d'indépendances africaines, était étonnamment clair. La stupidité dans laquelle la plante le maintenait en permanence m'avait fait oublier la réalité de ses capacités cérébrales sous-jacente. Sous, sous, bien là, en dessous, cachées, mais jacentes. Et aujourd'hui, avec cette phrase, il avait fourni son quota d'intelligence pour les dix prochaines années. A nouveau, j'eu une vision, et à me plonger dans les yeux pétillants de Costa, je devinais que nous eumes la même : des brassées de billets roses estampillés 10 000 CFA, par seaux entiers, par baignoires, nous allions glaner tous ces bouts de papiers de piètre qualité, aussi roses et aussi délavés que le costume de Costa, portant l'empreinte de milliers de doigts gabonais ou camerounais, portant les traces de la terre rouge dans les pliures, mille fois froissés, au bord de la déchirure, ces billets qui traînent sous les matelas, dans les coussins, derrière les frigos ou dans les armoires des bouges de banlieue, dans les familles divisées entre le pays de leurs ancêtres gaulois et les cousins restés en brousse. Ce pactole que tous ils amassent, au fil des ans, en cas de coup dur, en attente de retour au pays ou en provenance de celui-ci, nous allions nous en emparer. Car c'était justement un coup dur.

Winter Sleep

le 16 Dec 2014 à 13:05
Igor Striknine a interagi avec moi :
Je crois que je me suis un peu laissé embrumé. Porté par l'effervescence des jeunes années et par les visuels hantés de l'iboga, je n'ai pas su, plus su, voir que cette affaire tournait à la catastrophe. J'admets une fascination aveuglante pour les offices de @Jacques Messiano, mon fidèle messie, fascination qui m'aveugle sur la situation désespérante de notre petite entreprise. J'avais oublié un détail qui avait tout de même une importance cruciale, et ce bon vieux @Costard rose avait des soucis pour me remettre l'évidence en face des trous : "ya pas une thunes !". C'est pas qu'il y a un déficit, c'est qu'elle n'existe pas. Pas de monnaies. Rien. Les gens n'ont plus rien. Tout mon petit modèle s'écroule face à cette vérité crue. Ma petite machination basée sur mes expériences fructueuses dans les ex-républiques plus foireuses les unes que les autres fonctionne à merveille, si tant est qu'il y a quelque chose à amasser. Même si le papier sur lequel est imprimée la monnaie vaut plus cher que le chiffre inscrit dessus, même si des semi-remorques entiers de ces monnaies de singe ne suffisaient pas à rembourser le voyage, au moins, il y avait quelque chose à amasser. Quelque chose qui, plus tard, reprendrai de la valeur. Je me suis laissé embrumer par l'iboga et n'ai pas su voir le panier à dîme aussi vide que la tête du pauvre Henri (qui se remet doucement de sa confrontation avec cette saloperie de clébard). Les gens venaient toujours plus nombreux, pour s'abriter des militaires et de la morosité qu'ils répandent, mais le panier était toujours plus vide. Au bout de six jours, nous ne récoltions que capsules de bière et centimes d'euros relictuels glanés entre les coussins des canapés. Costa finissait par me hurler dessus. "Mais tu vas te bouger, oui ? Tu restes allongé toute la journée dans ta serre à pleurer sur tes cadavres de buissons en implorant je-ne-sais-quelle divinité du trou du cul de ta forêt pour que ça aille mieux ! Ta plante est en train de te ronger le cerveau ! Tu vas finir à cinquante berge aussi muet, mou, improductif et chiant que ta Baboushka dont tu m'as toujours rabaché les histoires !" Cet enfoiré de Costa a dit exactement ce qu'il ne fallait pas dire. Ou ce qu'il fallait dire, c'est selon. Ni "adin", ni "dva", je me hisse sur mes genoux douloureux, chancellant mais tenant bon. Dans mon crâne c'est la tempête de sable des steppes kazakhes. Mais j'ai pas besoin de mon crâne. Je tend le bras, je n'ai pas besoin de regarder où elle se trouve, je le sais très bien, elle est toujours à portée de main, ma fidèle, ma seule alliée, ma seule vraie amie. Ma pelle "Made in France". Je la saisis et je laisse echapper de ma mâchoire serrée et tremblante à cause des assauts psychotropiques, en russe dans le texte, "traître à la patrie, tu ne parles pas de Baboushka."

negociations

le 15 Dec 2014 à 20:43
justin tresor a interagi avec moi :
C'est parti. Une longue journée de négociations pour ceux qui souhaite la création d'une 6eme république . Les débats sont parfois houleux et chacun doit mettre un peu d'eau dans son vin. Mais on avance. Et demain il faudra remettre ça. Il y aura des pleurs de la sueurs et des crépages de chignons. Rien n'est jamais sûr mais le chemin est déjà bien balisé. Justin tresor@Celia Perez @Adria Helios @Costard rose @EveillésManifeste @FranceIndé @Chancellerie @Charles Vennec @Erick Foax @Eric Sawal @Zenone @Martin Rochteau @Guy @Lilou @France BN @Freddy @Occitania Info @ADMFH @CorsicaTV @"R" @Martin Rochteau @Jean de Severac @ALAD @Maurice Upian @Anonymous 

demain

le 14 Dec 2014 à 19:15
justin tresor a interagi avec moi :
que sera demain?  On ne pourra répondre a cette question que lorsqu'on y sera. Les futurologues se sont toujours trompés quelque soit la durée de leurs prévisions. Je ne vais donc pas m'aventurer a y répondre. Mais ayant vécu le pire, nous pouvons maintenant attendre le meilleur. Et pour avoir ce meilleur il va falloir se retrousser les manches et aller au charbon. La journée de demain sera probablement longue et difficile pour beaucoup d'entre nous. Je vous souhaite une bonne nuit et  vous dit a demain.Justin Tresor.@Youri Gagarine @Costard rose @Celia Perez @Chouquette @FranceIndé @France BN @Baratribord @Antoll MA @Kayla aka Midas @Justine Abdaloff @Liv @Monique @Eric @Loulou @Natalie @Marilou @Capucine Cher @Jean Boitro @Loulou @Thomas Carcet @Eric Sawal @Jeff Carlan @Tom GIRARD @ Jimmy Nulti @Idris Stringerbehl @Deadlock @Papa Klaus @David Durel @Auguste @ REGIS DU MOULIN @Baptiste @DR HOUSE @Al @Thérèse @Christophe Flavier 

demain

le 14 Dec 2014 à 19:15
justin tresor a interagi avec moi :
que sera demain?  On ne pourra répondre a cette question que lorsqu'on y sera. Les futurologues se sont toujours trompés quelque soit la durée de leurs prévisions. Je ne vais donc pas m'aventurer a y répondre. Mais ayant vécu le pire, nous pouvons maintenant attendre le meilleur. Et pour avoir ce meilleur il va falloir se retrousser les manches et aller au charbon. La journée de demain sera probablement longue et difficile pour beaucoup d'entre nous. Je vous souhaite une bonne nuit et  vous dit a demain.Justin Tresor.@Youri Gagarine @Costard rose @Celia Perez @Chouquette @FranceIndé @France BN @Baratribord @Antoll MA @Kayla aka Midas @Justine Abdaloff @Liv @Monique @Eric @Loulou @Natalie @Marilou @Capucine Cher @Jean Boitro @Loulou @Thomas Carcet @Eric Sawal @Jeff Carlan @Tom GIRARD @ Jimmy Nulti @Idris Stringerbehl @Deadlock @Papa Klaus @David Durel @Auguste @ REGIS DU MOULIN @Baptiste @DR HOUSE @Al @Thérèse @Christophe Flavier 

au travail

le 12 Dec 2014 à 23:52
levaut bernard a interagi avec moi :
Il est grand temps de dire ce que nous voulons.Il ne nous aura fallu que moins de 50 jours pour faire autant de travail que la 1ere révolution française a fait en plusieurs années.@Youri Gagarine @Fantasio @Monique @Costard rose @Celia Perez @Jacques @Chouquette @Baratribord @Dr Lavigne Mathieu @Chouquette @DELAQUAIRE Jacques @Antoll MA @Ellie @Ellie @Charles Vennec @Alex lefort  @Loulou @Natalie @Thibault Plerel @Alex lefort  @de Vaudricourt @David @Léon Perjols @Denis Planchin @Tom GIRARD @Franck Sobokhat @John Short @Philipp Merz @Boyer @Martine Aubry @Hector Malsherbes @Nounours 

au travail

le 12 Dec 2014 à 23:52
levaut bernard a interagi avec moi :
Il est grand temps de dire ce que nous voulons.Il ne nous aura fallu que moins de 50 jours pour faire autant de travail que la 1ere révolution française a fait en plusieurs années.@Youri Gagarine @Fantasio @Monique @Costard rose @Celia Perez @Jacques @Chouquette @Baratribord @Dr Lavigne Mathieu @Chouquette @DELAQUAIRE Jacques @Antoll MA @Ellie @Ellie @Charles Vennec @Alex lefort  @Loulou @Natalie @Thibault Plerel @Alex lefort  @de Vaudricourt @David @Léon Perjols @Denis Planchin @Tom GIRARD @Franck Sobokhat @John Short @Philipp Merz @Boyer @Martine Aubry @Hector Malsherbes @Nounours 

Déjeuner en paix

le 11 Dec 2014 à 10:22
PIPO a interagi avec moi :
Pipo, à patte de course, file au pique-nique des apaisés

Catsou, Bibiche doit retrouver

Une sourde angoisse l'étreint

Il pressent un funeste destin

Le pigeon est farci

N'ont-ils entendu

l'appel transmis

Par Justin Trésor 

Ce vendredi

Le pigeon sur l'animal

N'a pas le même effet

Je le sais, je l'ai testé

Elle est empoisonnée la provende

Et vous aurez beau crier Hollande

Et vous aurez beau criez François

Vous ne vous échappez pas

Le teckel devient vorace

Minet  est une menace

A l'appel de l'Iboga

Pauvres humains

Vous allez réaliser

L'effet qu'ça fait

D'être gibier

Pipo, essouflé, sait déjà qu'il arrivera trop tard.

FranceIndé, FranceBN, @Costard rose  @Jacques Messiano @Igor Striknine @Papamadi 
 

Dans son viseur (5)

Auteurs (4)
 3
3180 points 4
Tout est pourri, faut tout changer
2
1937 points 1
   3
35527 points 16
Let's play!
 3
2521 points 16
Personnages (1)
Rien ne se perd, rien ne se crée, tout s'achète 
04
par
 3 3180 points 4
Suivre le Live

Le top 5 des auteurs

   3
35527 points  https://soundcloud.com/the-titoo ; t.sanchez116@gmail.com Grenoble 
Devise : Let's play! 
Devise : Let's play! 
 3
32840 points    
Devise : vive AnarchyF4! 
Devise : vive AnarchyF4! 
 3
30062 points  http://belleville-sur-cour.blogs.letelegramme.com/ saint-pierre de La Réunion 
Devise : Que sera sera 
Devise : Que sera sera 
 3
21923 points    
Devise : Anticonstitutionnellement 
Devise : Anticonstitutionnellement 
3
21754 points Will Mcintayer  Poitiers 
Devise : S'adapter est ma force 
Devise : S'adapter est ma force 
Voir tout le classement

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer