C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Alexandre Potache

19 ans
Homme
Etudiant en sciences sociales
Vit à Paris
Devise : Devise non renseignée
Bio : Etudiant en sciences sociales, Alexandre, ou plutôt "Potache", est arrivé à Paris l'année dernière dans l'espoir de monter en grade. Bien qu'il mène la vie d'un étudiant parisien comme les autres, il rêve en effet d'intégrer les plus hautes sphères de la République. Lorsque cette dernière semble s'effondrer, Alexandre comprend qu'il peut tirer son épingle du jeu. Cela le conduit à désirer l'anarchie, du moins provisoirement, afin que les cartes soient redistribuées une fois pour toute.
Par
1
331 points 0
13 associés

Son histoire a lui

Le premier colis
0 votes - le 16 Nov 2014 à 16:47

Noé a interagi avec moi :
« Mon cher @Alexandre Potache Le lundi 17 de ce doux mois de novembre, vous allez recevoir un colis.Ce sera le plus précieux des cadeaux que vous ne puissiez jamais recevoir, votre survie.Il contiendrait un flacon rempli d’un liquide translucide, et un comprimé bleu.La substance contenue dans le flacon est une arme efficace contre tout individu qui en voudrait à vos biens, ou à votre personne.Ce merveilleux produit s’utilise de différentes manières : Quelques gouttes disséminées autour de votre demeure feront fuir les rôdeurs et autres personnes mal intentionnées ; Pulvérisé sur votre potager ou dans votre verger, il dissuadera les voleurs de denrées de revenir une seconde fois ; Enfin, en cas de danger imminent, une cuillère à café de cette substance versée dans une préparation culinaire, ou dans une quelconque boisson, rendra inoffensif tout invité indésirable.Mais avant même d’avoir posé votre main sur ce flacon, il vous faudra IMPERATIVEMENT absorber le comprimé bleu, c’est l’antidote.Ce jour sera Le jour du recommencement. Le jour du premier pas des Elus vers un monde meilleur.Et rappelez-vous, le chaos approche, il faut s’en prévenir.Votre fidèle et dévoué serviteur, Noé »

marche blanche pour Nadia
0 votes - le 05 Nov 2014 à 09:57

FranceIndé a interagi avec moi :
mercredi 5/11/2014 à midi à Paris et Limoges, grande marche blanche pour  Nadia. "Cette mort pour un bout de pain n'est que le début, s'insurge Guy, étudiant à sciences-Po depuis le camp des Eveillés à Paris. Nous organisons demain une marche blanche simultanée à Paris et Limoges. Que tous ceux qui veulent y participer nous rejoignent!" Guy a déjà envoyé un message sur les réseaux sociaux, il espère un élan de solidarité nationale pour prouver aux dirigeants que tout cela va trop loin.Chers followers si vous souvez la marche blanche renseignez aussi FranceIndé: message à:@George Decointe @Alex V. @Stalker @Alexandre Potache @Phan Thi Cuy @Marie Dujardin @Capucine Cher @Article 50 du TUE @Maria Renard @Lucas Morel @Xavier 

Une banalité sur le point de changer...
0 votes - le 03 Nov 2014 à 00:57

Rémy a interagi avec moi :
Aujourd'hui je suis de garde aux Urgences de mon hôpital parisien, ça veut dire que pendant 24h je devrai être à fond pour m'occuper des innombrables patients qui afflueront dans les box. Enfin, innombrables, j’exagère un peu quand même, on est en semaine, j'ose espérer que les gens ne se sentiront pas l'envie de se saouler, ni de faire les fous sur la route...Ben ça c'était sans compter la manif des 'Éveillés'...Sérieusement, je suis d'accord avec eux, tout le système s’effondre, bientôt les rats quitteront le navire, mais bon, c'est pas nouveau ça. Ça fait des années que les mauvaises réformes s'accumulent. Et puis j'ai pas le temps pour ces prises de tête moi, j'ai même pas le temps de passer mon permis pff... J'ai tellement de boulot, j'ai mes cours à bosser, je m'occuperai de politique quand j'aurai mon diplôme, pas avant 5 ans quoi. Pff... Encore 5 ans... Et ce salaire minable d'externe... J'ai entendu dire que les boutiques avaient peur que l'on fasse de la revente de matériels électroniques pour se faire du liquide et que du coup ils avaient augmenté un max leurs prix !! C'est pas avec mes 120 'anciens' euros que je vais me payer une nouvelle TV...Enfin, j’étais en pleine réflexion et j'en oubliais mon patient. Je peux pas vous dire son nom, faudrait que je vous tue après... Eh eh j'ai toujours rêvé de dire ça... En fait c'est surtout moi qui me ferai tuer si je vous le disais, c'est ça le secret médical. Je peux juste vous dire qu'il était accompagné d'un de ses amis avec qui ils manifestaient tous ensemble,@Alexandre Potache  , et qu'ils ont sérieusement du mourir de peur quand ils se sont fait charger par les CRS. Vous auriez vu son bras ! Une belle fracture ! Et il a du souffrir le martyr vu que les pompiers ont refusé de l'amener à l’hôpital. Ils sont venu à pied du coup, on leur a dit 'Encore des jeunes qui cassent tout sous prétexte de manifester. Débrouillez-vous !!'.Ce que je veux bien concéder au patient c'est que ça manque de professionnalisme tout ça. Mais bon, il est là, avec son ami et moi-même, dans le box A. Ça les a fait marrer au début, A, comme Anarchy. Je ne sais plus trop comment ça a commencé, ils ont très vite compris que les politiques et leurs magouilles me dépassaient complètement. Et ça doit être pour ça que l'on a commencé à discuter... 

Manif !!!
0 votes - le 01 Nov 2014 à 19:08

Jérémie a interagi avec moi :
Cet après-midi c'est déroulé la manifestation étudiante sur Paris mais aussi en province . C'est le début du mouvement de la jeunesse qui permettra aux citoyens de retrouver un second souffle . Mon optimiste n'est pas exagéré , les jeunes de toutes origines tant ethniques que sociales étaient présents . Nous l'avons refermé ce gouffre qui divisait la jeunesse ! Diviser pour mieux régner telle était la politique pendant des siècles , aujourd'hui nous menons front commun ! Notre mouvement prend de l'ampleur , des profs , ouvriers bien que minoritaires pour l'instant ont rejoint les cortèges . Avec @ Marianne Guérin , nous étions en tête du cortège des JC . Elle m'impressionne par son investissement , elle a passé la journée à militer : tracts , AG . Nous lui devons beaucoup , mais il en va du jeu de la solidarité , de la camaraderie , chacun s'investit , notamment @Charlito qui a organisé une AG de quartier ... 500 personnes !!! C'est exceptionnel , un lien social est entrain d'être tissé et en ces temps , il est bon de trouver quelques camarades . Plus loin , j'aperçois @Tiphanie , elle aussi est ici depuis le début et nous l'en remercions tous . Un mai 68 , numéro 2 , je ne crois pas non , mais du lien social oui !Je croise @Victor , sceptique face à la situation . Ce qui m'impressionne , c'est sa capacité de réflexion . Il est conscient de la situation de la France , et avance que le mouvement induit par les étudiants ne pourra être efficace que s'il n'est pas contrôlé par les organisations type UNEF , JC ... Je le comprends , et j'agrée à sa position , nous ne pouvons pas avancer si nous nous émancipons pas des divisions causées par l'appartenance à une organisation . J'ai pu débattre de ce point avec  @ Marianne Guérin , elle aussi malgré sa carte aux JC , tient toujours à son indépendance politique . Le mouvement de la jeunesse ne s'épuisera pas c'est l'essentiel , par ailleurs à la fin de l'AG organisée par Charlito , j'ai pu discuter avec @Alexandre Potache , sceptique quant aux derniers évènements , j'ai promis de le tenir au courant des dernières avancées . Il est important que nous soyons nombreux car la réponse a la crise ne réside pas en une personne , mais en la somme des idées de tous !

La rue
0 votes - le 01 Nov 2014 à 18:29

J'ai toujours douté du renouveau des grandes insurrections, mais là, ça dépasse tout mon scepticisme. La rue est calme. Alors que les médias s'excitent dans tous les sens, on dirait que les passants sont passés à côté des événements. J'ai l'impression d'un grand simulacre médiatique : démission du gouvernement Valls, nomination d'un inconnu à Matignon, assassinat de deux jeunes, prise d'assaut des distributeurs,... Et pourtant, impossible de se rendre compte de ce bouleversement historique en se baladant sur Saint-Germain (à part une poubelle renversée). Imperceptiblement toutefois, je sens la capitale retenir son souffle. Faire comme-ci tout était normal avant le déluge... Simon est rentré chez lui et m'a parlé de l'AG au Park Martin Luther King dans le XVIIème, à laquelle je me suis rendu un peu en retard. Le parc s'était déjà vidé, mais j'ai compris que des mouvements étaient en train d'émerger. Un première année, un certain @Jérémie , m'a dit qu'il me tiendrait au courant de la suite des événements : il a l'air motivé et engagé. Je vais voir ce que ça donne... Je sors soudain de mes pensées lorsque la page du gouvernement est remise à jour : qui sont donc les heureux nominés ? 

L'égoïste
0 votes - le 01 Nov 2014 à 13:13

L'excitation, voilà le sentiment qui m'envahit lorsque Hollande, qui semble un brin secoué, termine son allocution. Voilà un réveil des plus incroyables. Une technique efficace pour effacer la gueule de bois. Simon, qui tient le téléphone, a l'air d'avoir envie de vomir. J'ai l'impression que ça le dépasse. Moi aussi à vrai dire, mais ma réaction est inverse. Nous voilà face à ce que beaucoup d'entre nous, les jeunes, les étudiants, la génération Y, avons rêvé : le jour J. Notre mai 68 à nous ! Sauf que chez moi, ce n'est pas un profond sentiment d'indignation qui me meut, ni même la colère, mais bien l'excitation. L'impression que l'on a redistribué les cartes du destin, et que le moment est venu de s'en saisir. C'est un délire égoïste, oui, mais je suis sûr qu'il est partagé. Nos réflexions sont si intenses que nous restons muets près d'une minute. "Là, ça devient hallucinant", fait Simon pour clore le silence. "Ouais". Je dois être secoué moi aussi, car je ne trouve rien de mieux à répondre. Je réfléchis soudain à mon propre positionnement dans cette histoire. Je comprends mieux l'agitation de ce midi désormais. En sortant de mon appartement, j'ai croisé quelques groupes vindicatifs et la rue était particulièrement sale : quelques graffitis supplémentaires, tracts, poubelles renversées... Sobre, cela m'aurait sans doute heurté. Faut-il donc que je rejoigne le cortège des manifestants ? Mais que veulent-ils ? 'Hollande démission' ? Et après ? Retour à l'euro ? Si c'est pour nous faire charcuter par Bruxelles, sans façon... Anarchie ? Pourquoi pas... Entrer dans le combat sans la moindre conviction, ça n'aide pas. "Tu en penses quoi toi ?" Simon reste scotché devant l'écran de son portable. Il tente de trouver une réponse correcte.- "Je sais pas, c'est la merde. J'ai envie de tout casser, de foutre le bordel, mais je ne sais pas pourquoi...". Je ne dis rien, mais je comprends. 'Hey, Potache, enfin réveillé ! c'est l'heure du goûter !'. Un gars que j'ai rencontré hier, bien sûr mon nom l'a fait marrer. Tout le monde m'appelle comme ça, depuis toujours d'ailleurs, je n'ai jamais pu l'éviter. Je lui souris. Un sourire un peu pervers, que l'on peut interpréter comme l'on veut, ce qui me va très bien. Il faut que je tire mon épingle du jeu. Voilà où m'amène ma réflexion. Dans une anarchie, l'histoire ne distingue pas les bons des mauvais, mais ceux qui s'en sortent de ceux qui coulent. Une fois du bon côté des événements, je pourrais sans doute agir. Telle est ma position.

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer