C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Amandine

17 ans
Femme
Lycéenne - Terminale ES
Vit à Paris
Devise : Demain est un autre jour
Bio : Amandine est une lycéenne lambda, qui espère décrocher son bac à la fin de l'année scolaire. Elle dessine des personnages de mangas dans les marges de ses cours de mathématiques et se cosplay les weekends pendant les conventions de BD. Fille unique, ses parents souvent absents ou en voyages d'affaires lui accorde une autonomie totale, qui la laisse dans une certaine solitude. Du coup, elle s'invente une vie pleine de héros de dessin -animé, écoute de la J-pop et de la K-pop en boucle. Mais Amandine rêve d'une autre vie, où elle jouerait un rôle déterminant, un rôle qui aiderait à rendre le monde plus juste et où peut-être elle sortirait de son anonymat. Lors d'une manif, elle rencontre @Guy, un des fondateurs des Eveillés et décide de rejoindre le mouvement. Elle aide alors @lilou à l'hôpital des Eveillés du camps de Bastille, et comprends qu'elle veut elle aussi devenir infirmière. Après le meurtre de Jérémie par le gouvernement, elle rencontre @Stella, seule témoin de cet assassinat, et en tombe amoureuse.
Par
 3
32840 points 10
173 associés

Son histoire a elle

Le Faiseur de Paix
0 votes - le 18 Dec 2014 à 22:39

Juan a interagi avec moi :
Depuis le haut du phare, je regardais plus loin la cité d'Utopy.

Un an plus tard tout était encore debout, et tout fonctionnait à merveille. 
Nous avions gagné notre combat pour la liberté!

J'aimais venir ici pour réfléchir et admirer tout notre travail. 
Le symbole du phare était quelque chose qui me touchait.

Protecteur, il veille et guide, sa lumière éclaire ceux qui se sont égarés, il résiste aux colères des flots.
Au fond de moi j'espérais qu'Utopy soit cette ce phare. 
Cependant dans toute la France d'autres lumières venaient briller. Les consciences avaient changé et j'espérais que notre pays aille encore de l'avant.

Le soleil allait bientôt se coucher, il fallait que je rentre, ce soir tout le label Utobeat jouait à Bordeaux.

Je tenais à passer voir @Ellie , @Isis et Phillie avant de partir.
Sur le chemin, je passais devant les serres, et aperçut du coin de l'oeil la première fleur d'Ellis. 
Sous sa cloche, cette beauté jaune et noire m'avait valu six mois de travail, mais le résultat valait le coup.
Je croisais en premier Ellie, qui peinait à soulever des bûches de bois pour le feu.
Sans lui laisser le choix, je la débarrassai de ce fardeau.

-Ellie, tu devrais te poser, t'es ronde comme un ballon.

-Rha tais toi! dit elle mi énervée, mi amusée. Je tourne en rond là! C'est quand qu'elle sort!

J'attrapai la main de ma belle et l'attirait vers moi.

-Tu sais que râler ne sert à rien! 

Je l'embrassais sur le front.

-Reposes toi chérie, ou c'est moi qui t'attaches, dis-je.

Ellie arrivait à terme, j'allais être papa pour la seconde fois, incroyable.
Moi qui ne voulait pas d'enfants, je viens d'en avoir un et le deuxième arrivait.
Quand Isis m'avait annoncé qu'elle était enceinte, j'étais d'abord resté con, pas prêt du tout. 
Et au final je m'étais étonné tout seul, et avais pris la nouvelle avec chaleur et philosophie.
Quand quelques mois plus tard, Ellie m'annonçait qu'elle à son tour attendait un enfant, je cru d'abord à une blague.
La crise d'hystérie qui avait alors suivie m'avait indiqué que non, ce n'était pas une blague et que mes deux muses allaient toutes les deux être mamans, et moi doublement papa. 

J'avais reçu pendant plusieurs mois un déchaînement d'hormones en pleine face. Il était même arrivé que les filles se montent le bourrichon entres elles pour finir par se retourner toutes les deux contre moi! 

Quel bordel!

Mais c'était joyeux, c'était vivant. @Amandine et Stella étaient restées à Utopy, @Erick Foax passait régulièrement, même @Eric Sawal était venu nous voir une fois.

Tous les jours je fumais un joint devant la statue de La Crête, j'avais pas toujours approuvé les méthodes de mon barjo adoré. 
Mais cet homme nous avait montré qu'un chemin vers la liberté était possible. 
Je portais sa mémoire sur moi, l'absence de mon oeil droit me rappelait chaque jour ce moment funeste, où notre ami nous avait quitté.

Je m'étais quant à moi habitué de la perte de l'un de mes deux yeux, je n'avais de toute façon pas vraiment eu le choix. Ellie m'avait confectionné un chouette bandeau en chanvre, je trouvais ça plus sympa que le cache oeil, puis je ne voulais pas faire peur à ma fille.

J'avais hérité de la Ferme Verte de grand père dans le Vercors, c'était plus ou moins devenu une annexe d'Utopy et ça me rendait fier de savoir qu'un tel lieu existait aussi dans mes montagnes. 
JeanSé s'en occupait à la perfection et il y avait déjà une quarantaine de personnes sur le site.

Après avoir convaincu Ellie de se poser et de se calmer un peu, Isis arriva avec Phillie dans les bras. 
J'embrassais mes princesses mais fus obligé de partir rapidement, les zikos m'attendaient.
Ce soir on allait enflammer Bordeaux, c'était la deuxième date qu'on faisait là bas mais on savait qu'on serait bien accueillis. Le label marchait bien, j'avais repéré des perles, mais également des artistes extraordinaires étaient venus à Utopy d'eux-mêmes. 
On laissait les gens donner ce qu'ils voulaient pendant le concert, mais beaucoup avaient bon coeur, nous étions obligés parfois d'organiser des convois pour ramener au village les dons des spectateurs.

J'avais enfin l'impression d'être à ma juste place. 
Je vivais exactement comme je voulais, sans faire de mal à personne. 

J'avais la mer, ma drôle de famille, mes plantes et la musique.

Mais surtout, j'étais libre, libre comme l'air et heureux. 

C'est en repensant à tous ceux qui m'avaient accompagnés et qui avait partagé avec moi ces folles aventures que j'arrivais au van.

Utopy était debout, c'était notre victoire!

On the road again...
0 votes - le 18 Dec 2014 à 20:58

Jean-Marc Ayrault a interagi avec moi :
Chère @Mia 

Merci de votre charmant message.

Comme vous le savez j'ai pris la route avec mon camping car, pour promouvoir le moteur à eau, une invention française, bien nécessaire pour redonner de la vigueur à notre belle industrie...

Je le fais par devoir (à mon age on ne se refait pas) mais j'avoue regretter ces chaudes soirées avec vous, @Pépette , @Monique , @Diva , @Ellie , @Lola Fritz @Marilou @Amandine @Laura @Charlotte @Alexia @Lilou @Nicole @Georgette @Capucine Cher @cleo @salomé  et quelques autres, à refaire le monde dans mon camping car garé rue de vaugirard, en buvant des Chouchen Libre...

Portez vous bien, et si vous passez par Nantes, passez à la maison!

Votre ami: Jean-Marc

Amandine et Stella
0 votes - le 18 Dec 2014 à 10:45

Avec les possibilités du mariage pour tous, Amandine et @Stella  porte au niveau national et européen la demande de reconnaissance de PMA au niveau international. Il est déjà reconnu à Utopy. Elles attendent actuellement chacune un bébé de l'autre. Ensemble, elles continuent à gérer le dispensaire gratuit à Utopy, Amandine a décidé de reprendre des cours pour devenir infirmière. Elle appelle Guy une fois par an, il est devenu difficile à joindre maintenant qu'il vit retirer du monde en Inde, pour méditer dans son ashram. Mais elle sait qu'elle le reverra quand il passera en France pour donner des cours de communication non-violente, dont il est devenu un des porte paroles internationaux. Il envoie d'ailleurs la grosse partie de ses revenus à Amandine pour faire tourner son dispensaire à Utopy.@Ellie @Victor @justin tresor @Eric Sawal @Erick Foax @Lilou @Isis 

Un an plus tard...
0 votes - le 18 Dec 2014 à 04:13

Isis a interagi avec moi :
Cela fait bientôt un an qu’Utopy existe pour de vrai. Sur la grande place on a fait une statue en l’honneur de La Crête. Les hommes du BTP ont tenu parole et on commencé à faire des éco-constructions plutôt bien avec tout le confort et en super harmonie avec le cadre naturel dans lequel nous vivons. Bouger me manque un peu, j’aimais bien la saisonnalité pouvoir passer l’hiver au ski et l’été à la mer… des fois je suis nostalgique.

La ville d’Utopy s’est vite agrandie, surtout de jeunes de l’âges d’@Amandine et de Stella, qui ont choisie de devenir médecin toute les deux et gère très bien notre clinique avec d’autres volontaires qui ont des connaissances dans la santé. C’est marrant parce que pour ce genre de chose l’expérience fait toujours foi et reste indiscutable. Les petites elles en ont vu des bobos durant la crise l’année dernière, alors certes elles sont pas médecin, mais elles sont au moins infirmières chefs car elles savent gérer l’urgence. Chef !? et benh oui, chefs. Autour d’une machine à café il n’y a pas de hiérarchie, mais lorsqu’il s’agit d’urgence vitale ou de soin, chacun doit savoir quoi faire et personne ne doit se marcher dans les pattes, dans ces cas là, je parle d’action coordonnées à plusieurs alors une hiérarchie protocolaire se met en place le temps de l’intervention. 

C’est ce qui s’est décidé quelques semaines après la création d’Utopy. Il a quand même fallu faire une charte quand on a atteint les 20 000 habitants pour environ 55 km2. La ville devenait de plus en plus grande en très peu de temps. Les jeunes avaient soif de liberté, certains étaient déçus par la VIe république, d’autres finalement voulait simplement tenter l’expérience et finissez par y prendre goût. Le pire fut cet été lorsque nous avons atteint le seuil de 40 000 habitants pour 110km2. Depuis nous sommes obligé de refuser du monde. Nous avons atteint les limites de notre production et de nos ressources, de plus la ville est en travaux perpétuels ce qui parfois est assez fatiguant. 

C’est @Ellie  qui gère tout ça, elle a un don pour faire la modératrice et gérer les réseaux d’eaux électricité etc… du coup elle met la misère aux architectes, mais ça vaut vraiment la peine et tout le monde la soutien car grâce à elle Utopy ressemble à quelque chose. Utopy a du alors s’agrandir ailleurs et avec plusieurs maires d’Occitanie, des Alpes, mais aussi de Bretagne et de Lotharingie nous avons pu trouver un accord et faire d’autres villages Utopy près de leurs villes. C’est ce que nous venons de négocier et d’obtenir, les villes ne devront pas excéder les 10 km2 soit environ 5000 habitants si j’ai bien tout compris. C’est un bon début je trouve pour un an d’existence. 

@Juan  a monté son label et cultive des fleurs, du thé et du cannabis. Il gère plutôt bien sa double activité d’autant que le label ne lui appartient ni les fleurs, ni le thé, ni le cannabis et qu’il est pas seul à gérer, papa est là aussi. Je sais pas comment ils ont fait ça mais ils s’entendent super bien. La pauvre Ellie, elle a jamais supporté mon père et c’est réciproque. Moi ça me fait juste rire. J’aime bien les voir se chamailler, mais bon il est rare que je prenne la défense de mon père contre Ellie, faut pas déconner non plus. Non ma belle blonde de complice, elle sera toujours dans mon cœur, même si on partage le même borgne et qu’elle est enceinte jusqu’au cou. Ouai… elle est enceinte ma copine. Et oui mon mec est borgne maintenant mais il a deux meufs, donc il se plaint pas. 

 Loup est à la maison, il est libre et sort qu’and il veut mais il préfère près de nous et nous protéger. 

Et moi ? Moi j’ai eu une magnifique fille que j’ai appelée Philie en l’honneur de de mon ami. Philie a 6 semaines et j’ai direct repris mon boulot, parce que je l’adore, du coup je l’emmène avec moi. Je suis devenue chauffeur de poids lourds, ouais j’adore ça. Je charge, je roule, je livre ! Ça me fait bouger. Y a plus de barrage à défoncer ça c’est dommage, mais j’adore conduire ces gros engins. Le soir je rentre, j’embrasse Ellie en lui caressant le ventre, je saute sur Juan et lui tend Philie mais c’est finalement papa qui s’y colle, ça nous fait bien marrer tous. 

Et Guy?
0 votes - le 17 Dec 2014 à 12:13

Je pense à Guy, j'espère que tout va bien... il me manque... si je n'aimais pas Stella autant, je serai sûrement restée près de lui. Il a  été le premier à croire en mes capacités...

demain
0 votes - le 17 Dec 2014 à 12:11

@Ellie trouve mon idée de médecine douce plutôt bonne et j'ai le feu vert pour lancer un appel dans toute la France. Je suis sûre que des médecins seraient très intéressés par l'expérience. J'espère que cela fera boule de neige et que nous pourrons soigner plus de personnes. J'aimerai aussi devenir meilleure dans le domaine de l'aide à la personne. pour l'instant le dispensaire me demande beaucoup d'énergie en terme d'organisation et de gestion. il y a tant à faire. je crois que j'ai enfin trouver ma place! Demain j'aurai 18 ans! c'est une nouvelle vie qui s'ouvre à moi!

le dispensaire à utopy
0 votes - le 17 Dec 2014 à 11:20

Le dispensaire qu'on a ouvert avec @Stella a beaucoup de succès. La gratuité des soins y est pour beaucoup. Mais je veux plus que cela! J'ai envie de plus d emdecine douce et alternative, cela nous permettra aussi de soigner l'âme des gens, et puis les médicaments ont leur limite... Je me demande si @Ellie trouverai ça bien, je vais lui en parler.

For Utopy & Isis
0 votes - le 13 Dec 2014 à 15:40

Martin Rochteau a interagi avec moi :
Message pour @Ellie et @Isis : Bonjour, je suis Martin Rochteau, membre des Contestacio et du Conseil Dirigeant Occitan. Vous connaissez sûrement mieux mon camarade Foax, avec qui vous étiez sur Paris. J'ai eu vent de la création de votre camp Utopy à côté de Lacanau ; bravo pour le choix de l'endroit, c'est superbe par là-bas. Ce site étant sur les terres de la république d'Occitanie, certaines personnes du Conseil voulaient vous déloger. Mais sachant à quel point Erick croit en vous, je m'y suis fortement opposé avec mes amis Contestacio. Car même si Foax n'a pas pu trop le démontrer depuis qu'il est dans la capitale française, les Contestacio ont un grand point commun avec les Oubliés : vivre sans argent. Tant que la monnaie existera, le monde ne pourra pas être parfait. J'aurais donc voulu savoir si vous étiez intéressées pour que je puisse passer vous voir, avec deux ou trois camarades, pour discuter de nos idées communes. Je sais également que beaucoup des personnes présentes avec vous auraient besoin de nourriture et de matériel de soins, que nous pouvons vous amener, ainsi que des médecins pour aider @Amandine  et Stella. Si vous ne me faites pas confiance, sachez que je donnerai mais vie pour aider Erick, et que je connais @Jesus routier , @Al et JeanSé. J'espère que nous pourrons discuter. Martin Rochteau

Fondation
0 votes - le 13 Dec 2014 à 04:21

Isis a interagi avec moi :

Nous sommes entre Bordeaux et Lacanau, je connais ce coin j’y ai passé des supers moments de ma vie. Ici c’est paradisiaque, c’est magique…  

Cela fait 5 jours que La Crête est mort, que je suis sans nouvelle de Juan et qu’avec @Ellie et Loup nous nous cachons dans ce convoi de réfugiés. Je cogite à fond, je reste silencieuse mais à l’intérieur je boue. Ellie et moi pleurons nuits et jours, mais nous ne regrettons pas, non rien. Nous restons silencieuses car nous savons que ça sert à rien de se lamenter. @Juan  est vivant, je l’ai toujours senti à l’intérieur de moi, Ellie aussi, ça se voit dans ses yeux elle l’aime autant que moi… peut-être même plus maintenant et puis j’ai eu la confirmation par les news de la rédaction d’Anarchy : la police est toujours à la recherche de Juan.   

Maintenant que notre opération a fonctionné à la Banque de France et que le plan d’Ellie a supprimé toutes les données bancaires de France, je pense qu’on est entrée dans cette civilisation sans argent que La Crête voulait créer, à part si un informaticien plus fort qu’Ellie et sa bande est capable de ressusciter les données… Ce qui m’étonnerait bien.    

 Les gens me prennent pour une leadeuse, ce que je ne suis pas. J’ai pris la parole, j’ai lancé un mouvement mais je refuse d’être une chef. Mais apparemment les gens ont besoin de quelqu’un pour les guider. Je refuse de prendre le pouvoir, je refuse de diriger, mais franchement je crois que je n’ai pas le choix. Je ne laisserai pas Guy et ses idées stériles prendre les devants. Moi, je suis confrontée à tout ces gens, qui ont faim, qui ont froid, qui souffrent. Je vois Stella et @Amandine  se donner du mal et courir d’un bout à l’autre du convoi pour essayer de donner du réconfort et ce qu’elles peuvent à ces pauvres gens. Ces filles là sont pures et sont l’expression même de ce que me disait La Crête : « Fais aux autres,  ce que tu voudrais qu’ils te fassent dans les mêmes circonstances ». C’était ça, c’était elles ! 

On a pas beaucoup avancé avec ce convoi, parce qu’on sait pas où aller exactement, mais aussi parce qu’il a d’abord fallu éviter Valois et ses hommes. @Erick Foax nous a dit d’aller vers le sud en Occitanie Libre, mais dans ce sud de l’ancienne France pas tout le monde a de la famille, et les conflits ne sont pas tout à fait finis même si Valois s’est retiré. D’autres voudront encore s’emparer du pouvoir, réunifier la France, ou pire la France pourrait tomber sous la tutelle d’un autre pays comme les Etats-Unis d’Amérique ou bien les Anglais et pourquoi pas les Belges.   

 On est venu m’interroger sur cet ultimatum de mes d… moi parce que je suis « la porte parole des Oubliés ». Lâchez-moi avec ce titre. Je ne suis pas une porte parole ok ?! J’ouvre ma gueule quand ça me chante ! Et quand j’ai des choses à dire ! Merde ! Les Oubliés se sont ceux que la société, ou plutôt le système exclu. Ils ouvrent leurs gueules tout le temps mais personne ne les entend, parfois ils font même des pancartes, mais personne ne les lit. Après il y avait les potes à La Crête, eux ce sont des radicaux, bêtes et méchants, mais utiles et efficaces. Ils sont là et ont été invisibles jusqu’à présent, malgré un look imposant, mais eux ils ont observé, oui je veux parler de JeanSé, Al et @Jesus routier , ces mecs là sont dangereux mais sans eux rien n’aurait pu être possible et aujourd’hui on serait encore sous Sarkozy avec peut-être Le Pen comme présidente.   

Oui il s’en est passé des choses ces dernières semaines, et là les puissants de ce monde  voient un peuple s’émanciper. Eux qui dominent, dirigent, écrasent le monde tout entier, voient une France se libérer de leur pouvoir et nous menacent de revenir immédiatement en arrière ou de nous envahir. Tout ça n’aura donc servi à rien… Guy et ses putains d’idées de 6ème République de merde ! Ce type là mais il n’y a que la loi qui l’intéresse et on va perdre des années à parloter pour finalement revenir à l’ancien système. Guy ne fera rien contre les grandes puissances financières qui tuent notre planète. Il est amoureux de la parlote de la partouze de masturbation de cerveau. Bien sûr qu’il va accepter de baisser son froc devant l’ONU il leur dira d’y aller même sans vaseline pourvu qu’il est la solution pour la paix et le pouvoir. C’est un lâche !   

La Crête est mort ! Mais pas son rêve, pas ses idées, l’entraide, les principes du sentiment moral, une civilisation sans argent ! Ce ne sont pas des utopies se sont des réalités en puissance et tout ça est possible ici et maintenant. Grâce à Ellie, les données bancaires sont à 0 pour tout le monde. Il reste ces foutus lingots qu’on ne peut pas détruire, on devrait les donner à l’ONU pour qu’il libère le monde. Ou alors le mieux, ce serait que @Eric Sawal  s’en empare et finance une révolution mondiale avec, il n’y a que lui qui puisse le faire. Si Ellie et sa bande n’ont pas été trop mauvais, les systèmes de sécurité sont toujours désactivés et la police ne pourra jamais stopper Eric Sawal et ses hommes.

J’en peux plus de colère, je regarde Ellie et je vois qu’elle est déprimée elle aussi, ce n’est pas la mort de La Crête, ce n’est pas Juan je lis à travers elle : Ellie perd espoir. Si nous ne faisons rien, tout redeviendra comme avant. Alors je m’avance vers elle, et je la sers fort contre moi. Mes mains lui caressent le dos, puis me reculant légèrement je lui attrape les épaules et là mes yeux se perdent dans les siens. Son regard est interrogateur, et à la fois il devine mes intentions. Mes mains remontent dans sa nuque et mes lèvres sont aimantées par les siennes. Nous nous embrassons tendrement, nos langues glissent et roulent l’une sous l’autre sous les yeux ébahis de Stella et Amandine. À la fin de ce doux baisé, le premier depuis les évènements de la Banque de France, je la regarde de nouveaux dans les yeux et lui dit : « Ellie, mon amour, nous prenons les rennes. » L’instant d’après j’escalade sur le toit du fourgon et je commence à prendre la parole.     

La foule s’amasse au fur et mesure que j’expose mes points vues, ont me coupe parfois la paroles pour me poser des questions auxquelles je répond calmement. Je n’ai pas toutes les solutions, mais tout le monde est conscient qu’ensemble, unis, nous sommes la solution. Ellie me rejoint sur le toit et parle elle aussi à son tour, alors ceux qui animent le débat, mais qui vont dans mon sens  enthousiasment la foule autour d’eux et le projet prend forme peu à peu, comme si tout ces gens qui subissaient depuis des semaines avaient eux aussi des choses à dire, eux aussi des solutions à apporter. Ce qui prime c’est le bon sens. Je parle longuement de cette civilisation sans argent qui nous attend de ses enjeux et à force d’expliquer les gens semblent être prêt à tenter l’expérience, en fuyant ils ont déjà tout perdu. Je parle aussi de vivre selon des principes moraux et non des lois, j’explique de nouveau les fondements de la pensée de La Crête à ce sujet, nous ne respectons pas les lois par peur de nous faire prendre et d’être puni par la justice, mais nous respectons les lois car nous avons tous en nous des valeurs morales profondes. Il s’agit de bon sens, tous en acceptent l’idée.  

Finalement nous posons les fondations d’une nouvelle société. Certaines personnes refusent, elles veulent retourner chez elles, c’est qu’elles ne sont pas prêtes, certains souhaitent poursuivre leur chemin prétextant qu’ils ont de la famille dans le sud, alors beaucoup de réfugiés décident de repartir. Mais il reste encore un bon groupe avec nous, des instituteurs, des ingénieurs, des mécaniciens, des restaurateurs, beaucoup de femmes et d’enfants, en fait il y a un peu de tout. C’est gens là prennent contact avec leur connaissance et le bouche à oreille se met alors en route tout doucement dans toute la France. Et le bruit court qu’ici près de la réserve naturelle de l’étang du Cousseau vient d’être fondé UTOPY.

Vers le Sud
0 votes - le 11 Dec 2014 à 16:36

Amandine marchait main dans la main avec @Stella .Finalement, elle avait cédé. Guy et @Lilou voulaient mettre les plus fragiles, les blessés, les enfants surtout en sécurité. Paris pouvait basculer d'un moment à l'autre dans la guerre. C'était le première fois qu'Amandine quittait Paris depuis la fin de l'euro en France. Elle n'avait pas peur, des milliers d'autres personnes espéraient changer de vie, des Eveillés, des citoyens , des parisiens, mais aussi des gens qui avaient fuit Montargis, des enfants, beaucoup d'enfants les accompagnaient. elles savaient que @Ellie  et @Isis étaient quelque part dans cet immense convoi. Le convoi contournait la ligne de Front Atlas/Valois. Le peu d'essence forçait les plus jeunes et les plus en forment à marcher, d'autres à vélos, en skateboard ou même en charrettes, constitutaient cette immense ligne de citoyens qui portaient avec eux l'espoir de s'en sortir.

avec Stella
0 votes - le 11 Dec 2014 à 13:01

 @Lilou pensait qu'il fallait faire sortir le maximum de blessés de l'Elysée, que nous devions les orienter vers le Sud, là où les Contestacio de @Erick Foax  avaient rétabli la paix. @Stella essayait de me convaincre de partir avec les convois. C'est pour notre sécurité, dit-elle. mais je ne sais pas... j'ai peur qu'elle pense à moi et pas à elle, et si au final elle ne venait pas? je préfère être dans l'enfer de la guerre avec elle , que dans l'enfer de ma solitude et en sécurité. Je l'aime. je sais qu'elle aussi. dans mes bras hier elle me l'a murmuré. Comment de si petits mots peuvent avoir un tel effet sur moi. J'étais ivre de bonheur et en même temps fragilisée, jamais je n'ai eu autant peur de perdre quelqu'un. Stella, je ne lui ai pas dit que je l'aimais...ça me semblait évident pourtant. Mes lèvre ont tremblée et rien ne pouvait sortir. je ne l'ai jamais dit à personne... je voudrai le lui dire à elle, seulement à elle. Mais pas maintenant. Pas dans l'angoisse de cette guerre... Je veux lui dire que je veux construire ma vie avec elle, peu m'importe où: juste nous deux. "Si tu viens avec moi, je pars avec les convois, où tu veux je m'en fous!", je lui ai dit.

Discours du Colonel du Peyroux
0 votes - le 10 Dec 2014 à 22:07

France BN a interagi avec moi :
"Peuple de France, L'obscurité à atteint nos contrés, la Nation toute entière a connu les pires tragédies du 21ème siècle, mais ce siècle sera également synonyme de Renouveau. Nous sommes là, nous sommes réunis tous ensemble pour défendre les valeurs les plus belles qui puissent exister sur cette Terre : Liberté, Unité, Solidarité. L’Être Humain n'est pas parfait, c'est ce qui le rend si parfait, nous ne cesserons jamais d'apprendre de nos expériences, notre curiosité est une force qui nous permet d'avancer dans tous les domaines. Aujourd'hui, Il est temps que cette force nous donne à tous, le courage de prendre une nouvelle route, celle d'une Nation du Peuple, pour le Peuple et par le Peuple. Il est temps, à présent de fermer le Livre de notre histoire qui a fait de nous ce que nous sommes, sans pour autant l'oublier. Peuple de France, Il est temps d'ouvrir un nouveau Livre, Notre Livre, celui que nous avons décidé d'écrire ensemble, et ce quelque soit nos différences, car en ces temps difficiles, nous sommes égaux les uns aux autres. Nous étions si attachés à nos besoins individuels que nous avons oublié notre véritable dessein, maintenant, c'est à vous de choisir, choisissez avec votre cœur et demandez-vous ce que vous voulez pour vos enfants? Demandez-vous ce que vous souhaitez transmettre aux générations futures? Pour ma part je le sais, je veux que tous ceux qui auront le bonheur de vivre dans nos cités, dans nos campagnes, dans nos îles puissent vivre dans une Nation dont le principe premier est le respect des valeurs humaines. Nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos mères et nos pères ne sont pas morts en vain, ils sont les prémisses de cette œuvre si extraordinaire qui a pour finalité d'élever nos consciences; mais c'est à nous, les vivants, de nous consacrer à cette œuvre inachevée. Peuple de France, éveillons-nous et acceptons notre destiné commune car uni, nous aurons l'énergie nécessaire pour insuffler cette nouvelle étincelle qui se propagera dans le reste du Monde. Car Oui! le reste du Monde voit en la France l'Espoir du Renouveau, l'Espoir d'une vie meilleure, L'Espoir de l'Unité pour atteindre notre but commun, celui de Grandir ensemble pour aller de l'avant dans notre Évolution. Soyons cette graine de lumière qui éclaire les ténèbres, Soyons le Phénix qui renait de ses cendres. Peuple de France, c'est à vous de choisir." Discours du Colonel du Peyroux à France BN Les abonnés : @Monique @Chouquette @Baratribord @Dr Lavigne Mathieu @Héloïse Dunois @Kayla aka Midas @Ellie @Matt @Charles Vennec @Lydie Reolon @Natalie @José Manu Borraso @Obama @Liza Brody @Juan @Isis @Guy @Mathilde Pevensie @Alexandra Lagneaux @Tous Ensemble @Amandine @Lisa Hoffmann @Alexia PoN-3 Far @François Le Gall @FranceIndé @Le Veilleur @justin tresor @General Alcatraz  @Robert Mortimer @Sacha Costil @Dominik devilepin @Mamie Rose @Eric Sawal @Erick Foax @Marilou @Maurice Upian @Luc @Georgette Le Guen @Hervé Le Bras @Gilles de Salm @EveillésManifeste @Aziz @Jesus routier @ALAD @Kévin @Martin Rochteau @Jeanne (Juanita) @Walter @Père Mounier @Georgette @achille @Général Atlas @Bibiche @Jean Légal @Devi Sweetie  @Laurent Lerouge @JeanLouis Débraye @général crelcel @Læticia Erasom @Le lorrain @Général Bastien @Chancellerie @Caporal Schtark @Sarah @Francis Lou-Migal @Maréchal Ferbert @Occitania Info @Général there @Martine Aubry @Général Bornay @Robin des Bois @Colonel Licasse 

Étrange...
0 votes - le 09 Dec 2014 à 23:23

Stella a interagi avec moi :
@Amandine , @Lilou et moi on arrêtait pas. Les combats avaient beaux être éloignés, les gens venaient toujours de plus en plus nombreux. Lilou pense qu'il va falloir faire quelque chose, on manque de place et cette guerre va faire de trop nombreuse victime. J'étais assez d'accord avec elle, alors Amandine et moi, on a commencé à faire le tour pour savoir si ils étaient prêt à partir se réfugier dans le sud, où le conflit semble terminé. L'idée de faire un convoi prit vite forme, et les gens se préparèrent rapidement. Il y avait beaucoup de femmes et d'enfants. J'ai réussi à convaincre Amandine de partir avec eux et Lilou voulais aussi qu'on soit en sécurité. @Erick Foax était partagé entre rentrer en Occitanie libérée ou bien rester pour prêter main forte à la Néo-Resistance. Tout d'un coup j'aperçois au loin deux jeunes femmes qui me sont familières. Je m'approche d'elle et je vois alors Isis et son amie @Ellie qui sont dans un drôle d'état. Limite en état de choc. Je sais pas trop quoi leur dire mais je décide de  prévenir @Erick Foax de leur présence. Je sais qu'ils se connaissent.

Le soir...
0 votes - le 09 Dec 2014 à 22:19

Stella a interagi avec moi :
@Amandine  est toute perturbée en ce moment. Les évènements, notre histoire tout ça semble aller trop vite, et pourtant, j'ai le sentiment d'être à ma place, d'être sur le bon chemin à ses côtés, il ne peut rien m'arriver. Alors le soir pour lui faire oublier tous ses tourments, je me sers fort contre elle. Peau à peau, sa chaleur épouse la mienne, nous nous unissons passionnément. Ce soir, elle a particulièrement besoin de moi, toute la journée, elle m'avait dévoré des yeux, alors quand on est rentré dans notre petit nid d'amour, naturellement on s'est embrassé. Je lui ai déposé un baiser sur la joue, et elle m'a poussé sur notre lit et m'a enjambé. Ses lèvres ont attrapé les miennes dans un baiser passionné. J'en ai redemandé. Ma main a parcouru ses hanches, son dos. Puis lentement je l'ai glissé dans ses cheveux et l'ai attiré encore à moi. Ses lèvres se plaquèrent dans mon cou et je me suis cambrée. Un gémissement de surprise a franchit mes lèvres. Ses mains englobèrent mes seins, elle les caressait lentement. J'ai senti la chaleur de ses paumes à travers mon haut. Elle m'enlaça et détacha mon soutien gorge. Je la regardais dans les yeux et lui dit pour la première fois "Amandine... je t'aime"

Jean-Marc Ayrault : Pourquoi son camping-car est devenu tendance
0 votes - le 09 Dec 2014 à 16:24

Jean-Marc Ayrault a interagi avec moi :
Parmi les transformations intervenues depuis que la France est entrée en Anarchy, l’une des plus surprenantes est sans doute celle de Jean-Marc Ayrault : l’ex premier ministre compassé, emblème d’un hollandisme qui n’a pas su tenir ses promesses est devenu la coqueluche des jeunes générations engagées pour une transformation radicale de la société. A l’image de @Lilou , la jeune infirmière égérie des éveillés qui ne fait pas mystère de partager avec Jean-Marc Ayrault « « éclats de rire et verres de chouchen », jeunes et les moins jeunes se pressent chaque soir rue de vaugirard ou il a garé son camping-car, pour partager avec celui qui se définit maintenant comme un « député libéré » une galette bio, ou un verre de « chouchen arrangé » voire un cocktail plus détonnant, à base de coca et d’iboga. « Quand il m’a dit « Venez dans ma camionnette, il y a du chouchen », j’ai cru tomber sur un vieux pervers, mais en fait il est gentil et accueillant, et fait tout pour me venir en aide », nous confie @Mia , une jeune immigrée turque venue à Paris « pour découvrir les éveillés ». @salomé , étudiante à Bordeaux renchérit : « Il me coache pour que je puisse créer ma boite, c’est pas souvent qu’on peut bénéficier ainsi de conseils désintéressés ». Jean-Marc –il demande maintenant qu’on l’appelle par son prénom- dit avoir renoncé à toute ambition politique, et se donne pour objectif de « partager de bons moments avec ceux qui sont vivants ». Conversion sincère ou calcul politique ? C’est l’avenir qui le dira. Il reste que son « chouchen arrangé libre » dont il garde la recette secrète réchauffe le cœur et le corps de ses invités, et c’est peut-être le plus important.  CC @Tintin @Liza Brody @FranceIndé  @France BN @Camélia Narchie @justin tresor @Amandine @cleo @Capucine Cher 

 
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer