C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Anja

29 ans
Femme
Auto entrepreneur
Vit à Lyon
Devise : Fertig ? Go !
Bio : Anja est une jeune auto entrepreneuse allemande de 29 ans. Depuis quelques années déjà, elle a l'ambition de venir s'installer en france. Sachant que la France accueille bien les étrangers, elle va décider de sauter le pas, et de venir ouvrir son entreprise de mannequins.
Par
1
159 points 0
9 associés

Son histoire a elle

le premier colis
0 votes - le 19 Nov 2014 à 19:39

Nan mais je rêvais toute éveillée, ce genre de choses n'existaient pas n'est-ce pas ? N'est-ce pas ?Un flacon qui rend la vie meilleure, nan mais c'est quoi encore cette connerie ? De la drogue ? Je ne me drogue pas moi, j'ai bien mieux à faire !Mais sans rire, qu'est ce que c'est que cette secte à la fin ?et puis qui était donc ce @Noé qui m'avait envoyé ça ?Ne me demandez pas pourquoi j'ai décidé de le mettre de côté plutôt que de le jeter, je ne saurait moi-même y répondre. Je crois qu'au fond de moi, je me disais "on ne sait jamais, si tout déraille".Enfin, si tout devient pire que ça ne l'ai déjà... Il m'est arrivé des choses bizarres ces derniers jours. Une femme d'une quarantaine d'années, très élégante, est rentrée dans ma boutique. Peut-être un peu vieille, mais les dimensions parfaites, un visage parfait !Pendant deux minutes, je me suis mise à espérer ! Etait-elle là pour un job, enfin ?Et puis là..."Bonjour madame, ou devrais-je dire mademoiselle.-Bonjour, Anja, enchantée.-Je m'appelle Nathalie, je suis la directrice d'une société qui s'est établie pas très loin d'ici, et nous avouons que votre physique nous intéresse tout particulièrement !-Ah. Vous n'êtes donc pas ic pour candidater. très bien. Une entreprise de quoi au juste ?-Et bien disons que nous aidons beaucoup de jeunes dans le besoin à retrouver du travail, déjà depuis quelques années. Surtout pour les étudiants. Et depuis quelques semaines, la crise s'aggravant, nous avons décidé d'ouvrir nos horizons aux personnes près de la trentaine.-Et vous auriez besoin de moi en tant que ? Effigie ?-Pas exactement. Disons que nous avons vu que vous ne pouviez visiblement pas subvenir à vos besoins, alors nous voudrions vous recruter.-Et quel rapport avec mon phys... Oh je vois ! (j'avoue que j'ai eu un petit rire nerveux) Ecoutez Nathalie, je ne suis pas une pute, alors je vais cordialement vous demander d'aller vous faire voir.-Nous sommes habituées à ce genre de réponses vous savez. Mais également aux personnes qui reviennent quelques jours après en pleurant. Sachez que vous pourriez avoir une haute place et vivre confortablement. alors je vous laisse ma carte.-Dégagez d'ici, immonde bonne femme !"Là, c'est elle qui a eu un petit rire, puis elle s'est tourné, et elle est partie. Bien entendu, j'ai aussitôt jeté sa carte, et je suis retournée à mes affaires. C'est à dire à pas grand chose.Comment une femme respectable pouvait-elle être à la tête d'une telle société ?Moi qui m'étais toujours imaginé que c'était des vieux bonhommes dégoulinants de sueurs qui étaient de ce genre...Ma tête était emplie de beaucoup trop de pensées négatives, et c'est à ce moment là que j'ai reçu cet étrange colis.Mais vraiment, qu'est ce que l'avenir allait encore me réserver ?

Le premier colis
0 votes - le 18 Nov 2014 à 17:08

Noé a interagi avec moi :
« Ma chère @Anja  Le mercredi 19 de ce doux mois de novembre, vous allez recevoir un colis.Ce sera le plus précieux des cadeaux que vous ne puissiez jamais recevoir, votre survie.Il contiendra un flacon rempli d’un liquide translucide, et un comprimé bleu.La substance contenue dans le flacon est une arme efficace contre tout individu qui en voudrait à vos biens, ou à votre personne.Ce merveilleux produit s’utilise de différentes manières : Quelques gouttes disséminées autour de votre demeure feront fuir les rôdeurs et autres personnes mal intentionnées ; Pulvérisé sur votre potager ou dans votre verger, il dissuadera les voleurs de denrées de revenir une seconde fois ; Enfin, en cas de danger imminent, une cuillère à café de cette substance versée dans une préparation culinaire, ou dans une quelconque boisson, rendra inoffensif tout invité indésirable.Mais avant même d’avoir posé votre main sur ce flacon, il vous faudra IMPERATIVEMENT absorber le comprimé bleu, c’est l’antidote.Ce jour sera Le jour du recommencement. Le jour du premier pas des Elus vers un monde meilleur.Et rappelez-vous, le chaos approche, il faut s’en prévenir.Votre fidèle et dévoué serviteur, Noé »

En souvenir du Mexique
0 votes - le 14 Nov 2014 à 21:52

Gilles de Salm a interagi avec moi :
  Je viens de prendre une résolution, c'est décidé, je quitte la direction de la feuille libre, l'heure est trop grave.                                                                               A quoi cela sert-il de faire le guignol aux infos, il y a assez de monde pour çà, sinon pour devenir un playmobil. Le directoire s'est réuni: La feuille libre restait, elle serait distribuée sous le manteau par@Eric Sawal , il connaissait la rue et puis malgré sa grande fatigue@Jesus routier pourrait l'aider en assurant une part du transport . Mais qu'est ce qu'ils croyaient ces illuminés; que la survie se conjugue au futur, qu'on pouvait écrire un petit scénario personnalisé, avec épisodes; Saison 1, saison 2 etc...Qu'il suffisait d'écouter les infos@France BN@FranceIndé   en bouffant un plat de pates et puis fumer des beuzs, jamais entendu parler des Clash , ces gens là.                                          je voulais aussi essayer de sensibiliser les@EveillésManifeste , leur faire comprendre que la France c'était pas l'Espagne que la situation avait empiré. Mamzelle book@Matt qui disait: Il faut prendre des risques. Que de plus en plus de gens revendiquaient une plus grande prise de conscience, que seul le vrai art pourrait sauver cette révolution en marche @Deadlock . Tous les jours il y avait de nouveaux jeunes qui s'engageaient comme@Anja  @Sabrina d'autres mettaient en pratique le survivalisme@Georgette   et surtout@Ada Erasom Camarade@JeanClaude Dubonetvoulait solutionner le problème de l'argent , il était pour le troc pur et dur                                                               @Anaëlle je veux te dire combien je suis désolé pour @Marc'harid tu sais@Auguste dit qu'un jour l'amour gagnera et@Azizet @Dr Lavigne Mathieu qui soutient beaucoup@Jesus routier te conseille de rester cool pendant quelques temps , personnes comme@Jean Devers Cray qui croient là une autre Europe celle de nos vraies valeurs à nous les gens.                                                 D'autres comme @Charlotte mangeaient la vie à pleines dents rien ne semblait les toucher vraiment ils flottaient litérallement au dessus du chaos et de la mélée, pourtant tout devenait très dangereux j'avais déjà pourtant prévenu@Alicia que la police devait avoir mis sur écoute.@Liza Papanov me faisait peur car elle prenait de plus en plus de risques. En fait y'avait beaucoup de fachos sur les rangs et de crapules pretes à tout et chacun avait son petit malin.                                                                           je dis pas que tout était pourris, loin de là, je voulais montrer que le pouvoir s'offrait une petite séance de brainstorming, c'était une bonne occasion pour utiliser les nouvelles tecnologies et de mettre en oeuvre du Big Data bien trié.@Lucas Morel parlait d'insectes terrifiants et stupéfiants quelle horreur@Alexandra Lagneaux une infirmière engagée faisait tout ce qu'elle pouvait pour lutter contre çà .  Et puis beaucoup proposaient des vivres du poisson frais toute la famille@DELAQUAIRE Jacques @DELAQUAIRE PaulA tous je disais. Regardez l'aboutissement du clash final au Mexique, 43 pauvres étudiants cramésvite fait bien fait avec la bénédiction du cartel, Las-bas l'état ne controlait plus rien. Pour beaucoup le chaos est au bout de la fourchette (Clash city Rocker). Est ce que les mafias Corses Italiennes Albanaises et serbo croate n'existaient pas ?- Est qu'en Europe il n'y avait jamais eu la guerre en Europe ? est ce que la nouvelle qui se préparait entre les faux frères Russo_Ukrainien allait etre plus belle ?, j'aimerais que@JB Monnayer m'en parle vraiment.PS:@Treizh je ne t'oublie pas dans mes pensées, mon fils est sur la route des PO

quelques jours
0 votes - le 13 Nov 2014 à 12:07

Quelques jours ont passés, et je me sens toujours aussi seule. Je ne connais pour ainsi dire, personne ici. Il y a bien un ami de mon père sur Villefontaine, mais je ne l'ai jamais beaucoup apprécier. Et je pense que c'est réciproque : il trouve mon idée d'entreprise ridicule et vouée à l'échec. Quoique je commence à croire qu'il a raison. J'ai ouvert mes locaux, et j'ai eu deux visites : une fille de quinze ans d'une maigreur affreuse, et d'une trop petite taille, et une vieille nana d'au moins cinquante ans, très jolie, certes, mais , en plus d'être vieille, un peu trop enrobée. C'est affolant ce que j'ai peur des gens de plus de quarante ans, ils m'effraient. L'idée de devenir comme eux me terrifie, je ne veux en aucun cas vieillir, pas comme ça du moins. Comme Madonna, ça ne me dérangerait pas trop à la rigueur. Mais devenir moche, ça, NON ! Ah mais je ne me suis pas vraiment présentée physiquement : j'ai dit que je faisais 1m77, 64 kilos, du 90C, mais j'ai omis de préciser que je suis un peu matte, les cheveux longs et noirs, un visage régulier, les traits fins, un nez tout petit, pareil pour mes oreilles, une bouche bien dessinée, un ventre plat, de jolies fesses rebondies, et de grands yeux verts. Bref, certains pensent que je suis prétentieuse, et il est vrai que j'ai une assez haute estime de moi-même, mais je dirais en toute modestie que je suis jolie. Très jolie même. Et intelligente. Enfin bref, à part le travail, j'ai tout pour moi. Pour le reste, j'aime le mannequinat, le vert, la mode, le Rock'N'Roll, le vrai, le vieux, lire des vieux romans à l'eau de rose, et j'ai quelques amis (en allemagne), avec qui j'aime beaucoup sortir. Je ne fume pas, ça abîme la peau, je ne bois que très peu, j'aime pas ça, je ne prends pas de drogues, ça obscurcit la vision des choses, et je fais du sport tous les jours. J'ai une santé d'enfer, je n'ai jamais eu de petit ami sérieux, et je ne veux pas d'enfant. j'ai un papa super sympathique, il a cinquante-trois ans, il est cadre d'entreprise, grand, brun, typé arabe, il paraît plus jeune qu'il ne l'est réellement, et il est très amusant, une mère décédée quand j'avais quinze ans, d'un cancer du poumon, mais bon, elle ne me manque pas trop, c'était une vraie saloperie (non, vraiment !) ; j'ai un petit frère de seize ans, un petit con, normal, c'est l'âge. Mais il est génial ! C'est sûrement lui qui me manque le plus. Il est encore au lycée, l'équivalent de la première ici. Il est tellement drôle ! Un vrai cliché ! Il a les cheveux aussi longs que les miens, tout aussi bruns (mais si mal coiffés!), sa peau est plus claire à lui, il écoute du métal toute la journée, en jouant à League of Legend, et malgré tout ça, il arrive à avoir une copine. Et une jolie en plus ! Enfin bref, voilà, je crois avoir tout dit de moi. Ah si, qu'est ce que je n'aime pas ? C'est simple : la crise. Ça me terrifie. Surtout si je dois finir comme les gens qui crèchent devant ma boutique H24… Anja Quelques jours ont passés, et je me sens toujours aussi seule. Je ne connais pour ainsi dire, personne ici. Il y a bien un ami de mon père sur Villefontaine, mais je ne l'ai jamais beaucoup apprécier. Et je pense que c'est réciproque : il trouve mon idée d'entreprise ridicule et vouée à l'échec. Quoique je commence à croire qu'il a raison. J'ai ouvert mes locaux, et j'ai eu deux visites : une fille de quinze ans d'une maigreur affreuse, et d'une trop petite taille, et une vieille nana d'au moins cinquante ans, très jolie, certes, mais , en plus d'être vieille, un peu trop enrobée. C'est affolant ce que j'ai peur des gens de plus de quarante ans, ils m'effraient. L'idée de devenir comme eux me terrifie, je ne veux en aucun cas vieillir, pas comme ça du moins. Comme Madonna, ça ne me dérangerait pas trop à la rigueur. Mais devenir moche, ça, NON ! Ah mais je ne me suis pas vraiment présentée physiquement : j'ai dit que je faisais 1m77, 64 kilos, du 90C, mais j'ai omis de préciser que je suis un peu matte, les cheveux longs et noirs, un visage régulier, les traits fins, un nez tout petit, pareil pour mes oreilles, une bouche bien dessinée, un ventre plat, de jolies fesses rebondies, et de grands yeux verts. Bref, certains pensent que je suis prétentieuse, et il est vrai que j'ai une assez haute estime de moi-même, mais je dirais en toute modestie que je suis jolie. Très jolie même. Et intelligente. Enfin bref, à part le travail, j'ai tout pour moi. Pour le reste, j'aime le mannequinat, le vert, la mode, le Rock'N'Roll, le vrai, le vieux, lire des vieux romans à l'eau de rose, et j'ai quelques amis (en allemagne), avec qui j'aime beaucoup sortir. Je ne fume pas, ça abîme la peau, je ne bois que très peu, j'aime pas ça, je ne prends pas de drogues, ça obscurcit la vision des choses, et je fais du sport tous les jours. J'ai une santé d'enfer, je n'ai jamais eu de petit ami sérieux, et je ne veux pas d'enfant. j'ai un papa super sympathique, il a cinquante-trois ans, il est cadre d'entreprise, grand, brun, typé arabe, il paraît plus jeune qu'il ne l'est réellement, et il est très amusant, une mère décédée quand j'avais quinze ans, d'un cancer du poumon, mais bon, elle ne me manque pas trop, c'était une vraie saloperie (non, vraiment !) ; j'ai un petit frère de seize ans, un petit con, normal, c'est l'âge. Mais il est génial ! C'est sûrement lui qui me manque le plus. Il est encore au lycée, l'équivalent de la première ici. Il est tellement drôle ! Un vrai cliché ! Il a les cheveux aussi longs que les miens, tout aussi bruns (mais si mal coiffés!), sa peau est plus claire à lui, il écoute du métal toute la journée, en jouant à League of Legend, et malgré tout ça, il arrive à avoir une copine. Et une jolie en plus ! Enfin bref, voilà, je crois avoir tout dit de moi. Ah si, qu'est ce que je n'aime pas ? C'est simple : la crise. Ça me terrifie. Surtout si je dois finir comme les gens qui crèchent devant ma boutique H24…

Mon arrivée en France
0 votes - le 04 Nov 2014 à 20:49

     Depuis toujours, je suis une grande ambitieuse. J'ai toujours voulu ouvrir une entreprise de mannequinat, d'aussi loin que je me souviens. Pour ça, j'ai fait cinq ans d'études dans le Management, et depuis que j'en suis sortie, dès que je veux me lancer, c'est toujours les même réponses :'Mais madame, vous être bien trop jeunes.''Mais voyons, c'est la crise pour tout le monde ! Même dans la mode !''Mais enfin, vous n'avez pas assez d'expérience !'De l'expérience ? Hé, les mecs, vous m'avez regardé ? Je fais 1m77, 64kilos, et j'ai un joli 90C. Sans compter mes études ! D'où tu veux que j'ai besoin d'expérience ? Je veux ouvrir une agence de mode, par une p***** de banque     Bon, en attendant, il a bien fallu que je me trouve des petits boulots par ci, par là. J'ai fait deux ou trois shootings, du Mac Do, vendeuse dans une boutique de fringues chics. Mais je n'ai jamais oublié ce que je voulais faire.J'ai bien pensé à aller m'installer en Chine, mais vous avez déjà vu des mannequins chinoises ? Sans rire, elles font, à tout casser, 1m65, et elles sont plates comme des... comme des... Je sais pas moi, comme des planches à repasser !Et puis apprendre le chinois, non merci, trop compliqué. Et trop cliché. Non vraiment, la Chine, je ne voulais pas.     Et puis la France a commencé à vraiment mal se porter, alors bon. Je me suis dit que je pourrais tenter, après tout... ils n'allaient pas refuser d'ouvrir la porte à une entreprise, aussi petite soit-elle. Surtout au moment où les entreprises préfèrent partir ? Moi je m'en fiche un peu de l'économie, le monde de la mode va toujours bien (même en temps de guerre), et puis les belles et jeunes filles auront du travail ! Alors pourquoi ne pas tenter ?     Bref, tout ça pour dire que je suis arrivée le 1er Novembre dernier, sur Lyon. Et là, je me suis prise une grosse baffe dans la figure. de mes trois à mes dix-sept ans, je suis allée tous les ans en France pour les vacances, et j'ai toujours vu des endroits merveilleux, avec des gens sympathiques. Et là... là... Je savais bien que la france allait vraiment mal depuis quelques temps, mais de là à imaginer les vitres des magasins cassées, des voitures en feu, des violences dans la rue... J'étais loin de l'idée de petite vie tranquille que j'espérais.Quant aux belles jeunes filles, elles ont déjà du travail... Ici, c'est le paradis des maquereaux...   

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer