C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

DR HOUSE

33 ans
Homme
MEDECIN
Vit à PARIS
Devise : Serment d'hippocrate
Bio : Dr House c'est le surnom de celui qu'on a rencontré après avoir quitté notre squat de Villejuif - et que nous nous sommes repliés dans l'hôpital du Kremlin.
médecine générale - 33 ans - Originaire de Marseille : sa mère est assistante de direction : son père commercial. Plus de nouvelles d'eux. Brillant élèves - bac scientifique et une vocation la médecine : mal payé mais bon on a pas une vocation de Dr Schweitzer tous les jours
Par
 2
2344 points 0
16 associés

Son histoire a lui

demain
0 votes - le 14 Dec 2014 à 19:15

justin tresor a interagi avec moi :
que sera demain?  On ne pourra répondre a cette question que lorsqu'on y sera. Les futurologues se sont toujours trompés quelque soit la durée de leurs prévisions. Je ne vais donc pas m'aventurer a y répondre. Mais ayant vécu le pire, nous pouvons maintenant attendre le meilleur. Et pour avoir ce meilleur il va falloir se retrousser les manches et aller au charbon. La journée de demain sera probablement longue et difficile pour beaucoup d'entre nous. Je vous souhaite une bonne nuit et  vous dit a demain.Justin Tresor.@Youri Gagarine @Costard rose @Celia Perez @Chouquette @FranceIndé @France BN @Baratribord @Antoll MA @Kayla aka Midas @Justine Abdaloff @Liv @Monique @Eric @Loulou @Natalie @Marilou @Capucine Cher @Jean Boitro @Loulou @Thomas Carcet @Eric Sawal @Jeff Carlan @Tom GIRARD @ Jimmy Nulti @Idris Stringerbehl @Deadlock @Papa Klaus @David Durel @Auguste @ REGIS DU MOULIN @Baptiste @DR HOUSE @Al @Thérèse @Christophe Flavier 

UN HIVER DE PLUS
0 votes - le 13 Dec 2014 à 18:44

La journée a été rude, je suis harassé, j'enchaine toutes les interventions, il fait froid, je grelotte, je m'assieds sur les marches de l'ancien amphi, j'ai entendu les nouvelles, et pourtant un larme glisse sur ma joue, trop de fatigue, trop de nuit blanche, je n'ai pas nouvelle de mes parents à Marseile, injoignable.Je pense au Père Georges, il est parti, en silence, j'avais pris l'habitude de le voir déambuler Bible à la main méditant, il n'est plus, son coeur l'a lâché. Fini de lui, à quelques jours de Noël, son départ me touche, je ne sais pourquoi...Peut être nos discussions animées, moi l'agnostique, lui l'homme de Dieu, combien de fois avions-nous pu nous botter en touche, nous chercher... C'est fini et de beaucoup de chose, le cessez le feu, la fin de cette guerre sans nom, m'avez posé plus de questions qu'il n'y parassait; elle m'avait montré mes propres limites, poussé dans mes retranchements.Toujours en action, je n'avais guère cherché la réflexion : pourtant elle avait été là, inconsciemment tout avait été remis en question : mon métier, mon célibat, mes parents, mes rencontres : Mattie et Arthur des électrons percutés dans mon univers.Ils m'avaient apporté cette fantaisie qui me manquait en fait : l'homme du pragmatisme, de la réflexion ne savait quoi penser ?Je fermais les yeux et les visages des personnes décédées cette dernière semaine vinrent défiler sous mes paupières closes

L'héliport
0 votes - le 12 Dec 2014 à 17:55

Nous avions décidé d'un commun accord avec la cellule de crise de l'hôpital d'évacuer un maximum de personnes, les routes nous semblaient peu sures, depuis plusieurs jours, nous utilisions l'héliport de l'hopital pour évacuer les malades les plus valides.Nous utilisions, la base de Vélizy-Villacoublay,  en zone d'évacuation vers des capitales européennes.

Stetho et compresse
0 votes - le 04 Dec 2014 à 21:43

Les jours se suivent à un rythme effréné, dès le début du chaos, on a fait une réunion de crise à l'hôpital : recenser le personnel et nous diviser en groupe "d'action". Accueil, urgences, premier soin pour les moins touchés. Heureusement beaucoup d'infirmières sont restées, les équipes se sont tout de suite reformé, habitué à travailler ensemble on tout de suite retrouvé nos marques.Je dors peu, je n'ai pas réussi à avoir de nouvelles d'eux, par internet impossible, ça ne les intéressait pas ! Je n'ai pas de nouvelles d'Anne non plus - on avait nos "classes" ensemble ; elle avait préféré partir en Province dans une unité néonatale à Strasbourg - la réputation de l'hôpital, les recherches menées là bas l'avait convaincue de partir.Avec Mattie et Arthur, mes deux acolyte, d'infortune on fait une bonne équipe. Je dis pas de temps en temps, je tire sur le joint pour me détendre, casque visé sur les oreilles quand j'ai un moment je décompresse : le jazz, j'ai toujours aimé, je décolle je m'envole et j'oublie

Passe moi la seringue
0 votes - le 01 Dec 2014 à 13:07

Ca faisait quelques jours, que j'étais resté à l'hosto : celui du Kremlin. Il faut dire qu'on enchainait les gardes et depuis le chaos j'arrête pas : je fais dans tout : accouchements, plaie ouverte, chir à mes heures perdues. Je faisais une pause clope quand j'ai vu arrivé le trio.Il était 21H30, il faisait sombre, l'hôpital avait gardé l'habitude de fermer ses portes et avec les enceintes on était un véritable camp retranché. Ces trois là je m'en souviendrai : deux mecs et une nana : jules avec sa tignasse, Arthur plus petit mais le gars qui gigotte tout le temps et elle au milieu. Ils m'ont fait éclaté de rire, la première fois depuis des jours, il faut dire que j'en ai vu et on en a perdu pas mal : trop tard, des blessures qui se sont infectées plus rien à faire : médecine de guerre quoi. Pas mon rêve, mais bon serment d’Hippocrate oblige.Elle était drôle, avec son treillis, et son béret visé sur la tête : "vieux réflexe : on attrape froid par les extrémités" "c'est clair"et c'est comme ça qu'ils m'ont affublé de ce surnom : Dr House - même en temps de guerre il faut bien rigoler

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer