C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

François

32 ans
Homme
Chômeur
Vit à Lyon
Devise : Si vis pacem, para bellum
Bio : Ancien militaire en fin de contrat. Nostalgique de l'uniforme et des patrouille dans le désert, François a investit son désespoir, à la suite de l'avis négatif pour son renouvellement, dans une espéce de survivalisme urbain dans l'espoir secret que ses talents seront bientôt nécessaires.
Par
 2
2411 points 3
29 associés

Son histoire a lui

Thanxxxxx
0 votes - le 18 Dec 2014 à 22:44

Jesus routier a interagi avec moi :
@François : mêmes remerciements sincères, je viens de poster un dernier message Jesus-Aziz et j'avoue que quand j'ai fait envoyer, ça m'a un peu foutu les boules...keep in touch ? je sais pas si la prod Anarchy permet à ceux qui le souhaitent d'entrer en contact.Merci à toi et à ton perso si sympa

One Year later... Afterlife... a new life !
0 votes - le 18 Dec 2014 à 22:23

Ada Erasom a interagi avec moi :

La belle vie ! avec @François, Læticia, Jérôme, Emilie, Aziz et les voisins, on mène une mega-belle vie ! d'un autre côté les 2 000 000 de ma sœur y sont pour quelque chose ! on a construit pas mal de maison pour notre groupe "survivaliste" dans la rue a proximité de la BAD de Jérôme désormais agrandi sur toute la rue pour être près au cas ou un autre cataclysme arrive. Et oui c'est ça le survivalisme ! toujours se préparer au pire même quand tout va bien !

Cet été avec François on s'est mariée. Il porte désormais officiellement le nom "François Erasom" qui lui va à merveille. On vit désormais une vie saine et "normale"... Bon d'accord on est encore armés jusqu'aux dents et on pourrait lever une armée. Mais cela va faire 6 mois que je n'est pas utilisé d'arme... hormis l'entrainement ! J'ai trouvé une occupation... je vais me reconvertir dans l'informatique et faire du taf a domicile. J'ai donc commencé une formation de développeur informatique & WEB.

la mauvaise nouvelle du jour ... (rien ne peut être parfait) ma sœur doit partir en mission en pleine Russie. malgré que l'on soit "riche" elle aime son travail. Elle aime les situations dangereuses. On pourrait croire qu'elle est barge, mais elle ne prend jamais de risque inconsidéré ! un comble, vivre dangereusement tout en restant dans la zone "safe"

Par contre, la bonne nouvelle : j'ai une surprise ... Je suis de nouveau enceinte ! François était content d'apprendre qu'il sera père et a dit en rigolant

"la guerre est finie, on peut facilement gérer un planning familial là !"
-La naissance est prévue dans 8 mois... et ce sera une petite fille" m'a affirmé Emilie qui a fait un test génétique pour savoir...

One years later... Anarchy is back... to Russia !
0 votes - le 18 Dec 2014 à 21:17

Laeticia Erasom a interagi avec moi :

Voilà un an ! jours pour jours que nous sommes millionnaire ! on s'est fait construire une belle baraque dans Besse sur notre "BAD" comme disait ma soeur ! Plusieurs maisons en fait : on a retapé celle de Jérôme, son voisin et on a terminé la grange avec du vrai matériel et non du rafistolage ! En fait toute la rue nous appartenait !

Puis on a construit une maison pour moi, Ada et @François . Et une autre pour Aziz le pote de François qui a déboulé dans le bled' le même jour que moi ! la belle vie ! Puis entre temps j'ai dû accomplir quelques petites missions aux Etats Unis, au Japon et en Chine.

Aujourd'hui, alors que ma sœur annonçait à son homme François Erasom (mariée avec lui il y a 3 mois) qu'elle était enceinte mon téléphone sonne

"Læticia j'écoute
-Epsilon 73 ? On a du boulot
-J'écoute ?
-L'automne 14 tu te rappelles ?
-Oui, surtout l'opération "Nettoyage des égouts" ! Et bien ?
-Tu dois aller en Russie, dans la petite ville de Irkutsk, on sait que tu était à bas pour une mission un peut avant la sortie de l'euro, tu connais bien les lieux
-Pour y faire quoi ?
-Enquêter sur place, Vladimir viens de faire la même boulette qu'Hollande il y a un an, il nous faut des rapports détaillées et on compte sur toi
-Challenge accepted, quand je dois décoller ?
-Tu a 10 heures pour rejoindre l'aéroport, tu vas rejoindre l'équipe d'Anarchy, tu es désormais une journaliste en herbe
-quel aéroport ?
-Tu va recevoir l'adresse par message crypté
-Ok"

On raccroche. Je reçois le message contenant l'infos. Ma jolie tu reprends du service ! Je préviens mes proches de mon départ et prépare mon paquetage : un FN P90 (oui je suis tombée amoureuse de cette arme et ce calibre !), un FN Five Seven Tactical, quelques chargeurs et le matos habituel constitué d'un PC, kits de micro-cam, kits de soins d'urgence, un peu de bouffe et des fringues civiles et tactiques de rechange. J'ai beau etre équipée a la lourde je pourrait franchir les postes de contrôles sans problème.

Après avoir dit au-revoir a tout le monde, je prends la direction l'aéroport.

Sur place je retrouve mon contact : un jeune brun sapé en costard cravate

"Bonjour, je suis Læticia Erasom, votre nouvelle journaliste sur le terrain
-Roland Richard, rédacteur en chef adjoint. Vous êtes celle qui parle russe couramment ?
-En effet ...
-Bienvenue dans l'équipe alors ! on va vraiment avoir besoin de vos connaissances linguistiques"

il me fait les présentations du reste de l'équipe puis on embarque dans l'avion direction Irkutsk...

Remerciement
0 votes - le 18 Dec 2014 à 21:07

Hors scénario complet mais sincère.
Merci à ceux qui ont rendu possible les 8 semaines d’interaction, Manudrudru avec @Jesus routier et ses autres personnages pour avoir pris Aziz en route.
Log4rithme pour m'avoir permit de finir l'aventure en beauté avec François et @Ada Erasom (et grâce à qui j'ai eu une suite séléctionnée pour Jacques et son Loic).
Peacemaker pour son @Al totalement tripant.
Les autres que j'oublie et les gens qui avaient des personnages intéressants que j'aurai pu exploiter si on avait eu 8 semaines de plus.

Et merci à France 4 pour la possibilité de s'amuser un peu :)


Une invitée surprise...
0 votes - le 18 Dec 2014 à 14:00

Ada Erasom a interagi avec moi :

Voilà qu'après Aziz, le copain de @François une autre inconnue arrive. Elle prétend être ma sœur ! je n'es jamais eu de sœur ! Et bien en fait si... jumelle de surcroît ! Bordel quand François m'a annoncé ça j'étais sur le cul

On fait les présentations et elle m'explique tous les trucs louches que j'ai pu rencontrer dans ma vie à cause d'elle... Comme pourquoi j'ai été obligée de garder mon nom de jeune fille (Erasom) lors de mon mariage... d'un autre côté François Erasom... sa sonne bien comme nom ! Elle m'emprunte mon PC et fini par sourire

Je lui demande ce qu'il y a

"On est millionnaire sœurette !
-Quoi ? Tu est sérieuse ?
-Bha oui, regarde !"

Elle me montre l'écran du PC avec écrit le montant a 6 zéros ! bordel de merde ! connaissant -à peine- ma sœur je suis sûre qu'elle a trempé dans des trucs louches et illégaux

"Louche oui... Illégaux... non. Juste sauvée 2 millions de citoyens Parisiens. A raison d'un euro par tête sauvée, on a vite fait du chiffre d'affaire !

-Quel job tu exerces pour sauver Paris ?
-secret défense
-Bordel je suis ta sœur tu peux me faire confiance !
-Bon d'accord, je suis de la DGSE ! contente ?"

C'est comme ça que j'ai su que ma jumelle Læticia était une espionne de haut niveau. Solitaire, méthodique, calculatrice, déterminée, intrépide. Ça dois être la meilleure dans son domaine ! notre groupe est finalement au courant de la situation, mais on a juré de ne rien révéler. Puis Læticia nous dit qu'elle est en vacances pour le moment.

"Après tout je viens de sauver Paris, j'ai le droit de souffler un peu !
-Et pourquoi on n'en parle pas aux infos ?
-Secret défense ..."

Et mystérieuse ! Bon au moins je sais que j'ai quelqu’un en plus de François sur qui je peux compter en cas de souci !

A la recherche de ma sœur ...
0 votes - le 18 Dec 2014 à 13:14

Laeticia Erasom a interagi avec moi :

J'arrive au QG et y dépose @Maurice Upian . l'équipe médicale le prend en charge. Il est sauvé ! juste avant mon départ il se réveille et me remercie de l'avoir tiré d'affaire. Mon sup' s'approche de moi et me dit

"La France te remercie Læticia ! grâce à toi tu as sauvé Paris d'un massacre biologique... ton dévouement envers ton pays sera fortement récompensé
-Merci monsieur, cependant je souhaiterais désormais prendre congé si vous me le permettez. Je souhaiterais retrouver ma sœur...
-Congé accepté, prenez votre temps et reposez vous ! je ne veux pas vous revoir avant un mois. Les 3 dernières missions que vous avez accomplis ont dû vous épuiser.
-En effet, a bientôt"

Puis j'emprunte une dernière fois les ressources de la base pour retrouver la trace de ma sœur... dernier emplacement connu... Besse-et-Saint-Anastaise. Hop je prends la route avec un véhicule de fonction.

Après de longues heures de route j'arrive dans la petite ville... j'inspecte les environs. Après un tour en centre-ville infructueux je passe sur la périphérie. Je remarque une ferme étrange avec une grange. Elle est entourée de barbelé. Je traverse le terrain et je suis accueillis par un trentenaire armé

"Ada ? Tu devais t'occuper de la serre ?
-Heu non moi je suis sa sœur, Læticia... et en parlant d'Ada, je suis à sa recherche
-Elle m'a dit qu'elle n'avait plus de familles ! je ne vous crois pas
-Elle n'est pas au courant que j'existe... je travaille dans un milieu sensible et c'est pour cela que j'agis dans l'ombre.
-Je vais voir ça, ne bougez pas si vous souhaitez rester en vie..."

L'homme s'éloigne. Je regarde aux alentours et remarque un autre homme dans la maison avec un fusil de précision... il m'a en ligne de mire. Je ferai mieux de rester sage. Puis Ma sœur arrive en disant
"Elle est ou ma prétendu clone ?
-Je suis la !"

elle me colle un flingue sur le crâne
"Si tu es réellement ma sœur jumelle répond à cette question : quel est mon groupe sanguin ?
-du calme ma grande ! tu es AB+, un groupe très rare, mais très avantageux, car tu peux recevoir tous les sangs quelques sois le groupe du donneur. Tout comme le mien
-Maman comment elle est morte ?
-d'un accident de voiture quand on avait 15 ans.
-Et papa ?
-Assassiné il y a 7 ans ...
-et tu était ou tout ce temps ?
-Depuis l'âge de 6 ans j'ai été sur-entraînée par le gouvernement. Je suis une sorte de soldat d'élite...
-une collègue de l'armée ? Enchanté alors je suis @François 
-Læticia Erasom, sœur jumelle d'Ada, pas vraiment de l'armée, plutôt dans le style James Bond, mais je ne peux en dire plus"

Voilà que ma sœur jumelle et son petit copain sont sur le cul ! c'est vrai que j'ai débarquée à l'improviste ! la toubib Emilie a confirmé notre lien de parenté. Ma sœur me raconte son histoire ... bon j'en savais déjà beaucoup sur elle. Moi je lui dis juste que j'ai croisé Puissacq et sauvé la populace de Paris (ce qui est déjà pas mal).

N'empêche ma sœur est heureuse de savoir que toute sa famille n'est pas morte ! je crois que l'on va devenir très proche. J'entends François dire avec humours

"Deux pour le prix d'une ! ça risque de devenir explosif s'exclame François
-en effet surtout que ma sœur semble avoir le même caractère que moi... intrépide et déterminée ajoute Ada
-Oui on va bien s'entendre..."

Puis j'emprunte le PC portable d'Ada, lance la connexion 3G et lance un VPN jusqu'au QG... je vérifie mon compte bancaire...
dernier enregistrement : 18/12/2014 > Récompense pour avoir sauvé Paris : +2 000 000 euros. Je souris. La belle vie nous attend !...

Le fils prodigue
0 votes - le 18 Dec 2014 à 12:34

Ah ! La montagne, l'hiver (enfin presque).
Ça fait du bien d'être là au calme, pas un bruit. Sauf que

"Ben alors, mon gars. Ça tourne ? "

Je me retourne en saisissant mon arme. Merde ! Aziz !
"Vas-y remballe ton air du type qui a vu un fantôme c'est bien moi"
"Euh... C'est à dire que... Déjà 10 kilos de moins ça ce voit..."
"Dis tout de suite que j'étais gros. Tu te souviens que tu m'avais dis où t'étais au moins ?"

Ça, je m'en souviens, pas de problème. Je ne croyais juste pas qu'il débarquerait. 

"Bouge pas !"
@Ada Erasom derrière, arme au poing...
"C'est bon Ada, on ne refait pas le bon la brute et le truand aujourd'hui. Je te présente Aziz. Mon pote Lyonnais"

Ada rebaisse son arme. Ok, je vois. Je vous laisse les garçon, vais m'occuper de la serre.
 Aziz et moi on se regarde en silence. Je sais plus ou moins ce qu'il a vécu et son arrivée sonne un peu un retour à la vie normale.

"Bon alors soldat, tu parles et tu roule un pétard qu'on discute en paix ?"

... baby don't hurt me
0 votes - le 17 Dec 2014 à 22:25

Bordel Jéjé, enlève ce sourire de ta tronche, je sais que ça te donne envie de te bidonner.
Faut le comprendre, il récupère des réfugiés et d'un seul coup il se retrouve avec un couple sur les bras. Il a du courage l'auvergnat.

Ben oui. Au fond. Quand @Ada Erasom m'avais embrassé, j'ai bloqué. Environ 5 secondes en vrai. Après je lui ai rendu son baiser. 

Du coup, très honnêtement, je ne sais pas trop où j'en suis. C'est sûr qu'elle ne me déplaît pas la demoiselle. Elle est assez dans mon trip, en juste plus dingue de la gâchette. Par contre, il y a son passé. Ca reste son passé mais je me demande si les souvenirs de sa fille et de son mari ne vont pas revenir à la surface bientôt. D'un coup et très très méchamment.

Enfin, pour le moment, profitons de l'instant présent, c'est tout ce qu'il nous reste. Même si les choses ont l'air de bien se tasser dans le pays. J'ai vu ls résultat du vote d'aujourd'hui. Les résultats sont plutôt sympathique et si l'on part sur ce qui se dégage ça devrait le faire.

En attendant, on continue comme avant, surveillance relâchée, culture entraînement et supporter le sourire narquois de Jéjé et les sous-entendus d'Emilie....

[je tiens d'avance à m'excuser pour le titre foireux dans le prolongement du précédent :-) ]

What is love ? ...
0 votes - le 16 Dec 2014 à 13:32

Ada Erasom a interagi avec moi :

L'annonce de ces forums citoyens un peu partout a vraiment fait retombé la pression ! les journées sont calmes et les militaires ont décampé. On va pouvoir reconstruire une nouvelle vie.

Mais pour le moment c'est chez nous que ça m'intéresse. En fait en passant du temps ici j'ai compris une chose. Ce cher @François ... je crois que je l'aime... plus qu'en amitié je veux dire. Ça fait un moment que cela traînait dans ma tête cette histoire, mais cela s'est confirmé cette nuit pendant mon sommeil. De plus il faut que je puisse tourner la page. Je sais que je ne reverrais jamais mon Loïc...

Je ne sais pas trop comment lui dire. C'est quelqu'un de solitaire, réservé, mystérieux et c'est ce qui lui donne se charme unique ! bon allons y

Je le vois au loin faire sa ronde. Je demande à Jérôme de prendre sa place et de faire venir François dans la maison. Il me demande pourquoi

"Allez s'il te plait Jéjé ! rend moi ce service !
-Bon d'accord"

il sort et pars chercher François. celui-ci arrive dans la maison quelques minutes plus tard

"Tu me cherchais ?
-Oui...
-Un problème ?
-Je ne sais pas ...
-qu'es-ce qu'il y a Ada ? Tu m'inquiètes ...
-Je ... Je ..."

je n'avais pas la force de dire ce que je ressentais, mais par contre malgré que ma parole soit hors service, mes muscles répondait encore parfaitement. Je saute au cou de François et l'embrasse passionnément pendant de longue seconde... puis nos lèvres se séparèrent et je le regarde avec un grand sourire et mon air "innocente" avant que les mots finissent par sortir

"Je t'aime !" ...

Delestage
0 votes - le 13 Dec 2014 à 21:09

Ada avait vraiment fait du bon taf. La cache était totalement invisible. On en avait d'ailleurs profité pour stocker un peu de médicaments et de nourriture au cas où.

J'avais emmené Emilie à l'extérieur toute la journée, il fallait éviter de croiser trop de militaire en ce moment.

En revenant je n'avais pas trouvé de cadavre. C'était déjà un soulagement en soit. @Ada Erasom était tout sourire à l'intérieur.
"Alors, quoi de neuf ?"
"Comme prévu, 2 armes en moins."
"Et les militaires ?"
"Pas le même régiment. Ils m'ont juste demandé si je n'avais pas vu 3 déserteurs. Autant dire que j'ai pris mon air le plus angélique et qu'ils sont reparti aussi vite qu'ils sont arrivés."

Yes ! Super nouvelle. Normalement on devrait être tranquille pour un moment.

J'ai aussi entendu que les combats avait stoppé à Montargis. Si c'est vraiment le cas, la tension devrait redescendre dans les prochains jours. Les gens ont déjà bien donné depuis octobre et devraient en avoir marre maintenant.

Préparation à la réquisition des armes ...
0 votes - le 13 Dec 2014 à 12:33

Ada Erasom a interagi avec moi :

Voilà quelques jours que l'on a retrouvé une vie sans viande refroidis ! On continue tout de même les tours de garde, car on ne sait jamais ce qui peut nous tomber dessus...

Le matin j'écoutais la radio tout en prenant mon petit dej' Les militaires vont réquisitionner les armes des gens ! je crache mon café et faillit m'étrangler ! @François  est tout aussi surpris que moi.

"S'ils retrouvent les FAMAS qu'on a piqués on est mort ! me dit François
-En effet, il faut trouver un moyen de planquer notre stock, on a cas leur laisser le fusil du pillard vu qu'on a pas de munitions en stock pour s'en servir. Puis également un des pistolets automatiques...
-Il ne faut rien leur laisser !
-J'ai une licence de tir et Jérôme une licence de chasse donc ils savent que l'on est armée ...
-Ok on fait comme tu as dit alors"

On se prépare du mieux que l'on peut pour accueillir les soldats chargés de la réquisition. Etant experte en création de bunker improvisé, j'ai tracé les plans pour créer une planque dans la maison : on va faire un trou dans le sol de la salle à manger et creuser sous les fondations. Jérôme ne semblais pas convaincu de faire un trou dans son salon ...

"c'est ça ou tu va perdre le joli fusil que ton père t'a légué !
-vu sous cet angle on n'a pas trop le choix en effet tu as mon feu vert !"

Jérôme prend la garde. Moi, François et Emilie on commence l'opération ... le sol est en parquet Avec François on crée l'ouverture : un carré de 1 mètre de côté. Une fois ceci fait Emilie récupère le bois et l'encadre. ça va servir de trappe. Puis on casse le béton avec une pioche retrouvée dans les établis. On commence à voir la terre. François creuse suffisamment pour pouvoir y cacher toutes les armes.

Pendant ce temps-là je m'occupais de rassembler les armes à planquer. Le trou fini on y pose une bâche pour l'humidité et on planque les armes avant de refermer le tout. On déplace le tapis et le canapé du salon pour camoufler au mieux la planque. Jéjé -qui n'a pas vu les travaux- est bluffé du travail. Même sachant qu'il y avait une planque il ne l'a pas trouvé ! nous reste à résoudre le problème d'Emilie : si un soldat la reconnait... paix à son âme...

La situation se tasse ...
0 votes - le 11 Dec 2014 à 19:44

Ada Erasom a interagi avec moi :

Avec @François on a fait la garde cette nuit ... pas de renfort et heureusement. Par contre, il faut se calmer avec la viande refroidi sinon on va attirer l'attention des "rôdeurs" comme dans walking dead : un mort et pleins de zombard rappliquent ! Sinon la nuit -blanche- aura été calme. Le matin alors que tout le monde se lève j'en profite pour me reposer un peu, puis-je reprendrais la garde vers la fin de mâtiné.

Dans l'après-midi François m'a appris à me servir d'un FAMAS. "Tu m'as appris l'arbalète c'est à mon tour !" que dire de cette arme ... un chargeur aura suffit à me convaincre de sa puissance. Elle est un peu lourde mais n'a pas trop de recul donc je peux m'en servir sans problème... je préfère tout de même l'arbalète.

J'ai ensuite montré à Emilie comment utiliser un pistolet... elle s'est servie de mon semi-auto en 22.lr pour l'entrainement, car j'ai un stock conséquent de munition pour cette arme. D’ailleurs en parlant de munition, ça serait cool de trouver des cartouches pour le semi-auto .222 du pillard de la dernière fois. Et Jéjé n'a pas des masses de cartouches de .12 pour son fusil une bonne douzaine. Par contre, on a 2000 cartouche de 22.lr et 270 5.56x45 pour les FAMAS. on a de quoi se défendre malgré la pénurie de certain calibre.

En fin de journée on croise à nouveau des rôdeurs ils ne vont pas nous lâcher d'une semelle ! bon ceux la sont plutôt cool, ils ont juste demandé si on avait vu les 3 gus que l'on a refroidis cette nuit.

"Non je dormais tranquillement cette nuit je n'est rien vu ou entendu de spécial
- Ok merci à vous ma petite dame, bonne journée"

Ils nous saluent et continuent leurs routes ! on a eu chaud aux fesses !

Level Up
0 votes - le 10 Dec 2014 à 23:22

S'y j'avais su j'aurai construit la serre après. Vu l'engrais naturel que j'ai sous les yeux...

Trois bonnes heures à creuser. Pour un cadavre humain il faut au moins 80 centimètres de profondeur. Sinon les bestioles le déterrent.

Pendant ce tant @Ada Erasom fait ses courses : 3 FAMAS, 3 automatiques, 4 grenades, 6 chargeurs pleins. Oh, des cigarettes. Les enfoirés, du chocolat. Enfin, si on continue, dans quinze jours on peut ouvrir la plus belle armurerie de la région.

Je n'ai pas creusé directement sur le terrain, trop risqué. Du coup maintenant il va falloir transporter les corps. Et c'est lourd du poids mort. Chaux, cadavre, terre. On rebouche tout. Pour la forme Ada à monté une tente et mis un peu de boxon artificiel dedans. Histoire de faire croire que c'est un peu occupé et ne pas trop remarquer la différence de consistance du sol.
"Dans quelques jours on devrait avoir de la neige dans la région. On sera tranquille jusqu'au printemps. A ce moment là on verra s'il ne faut pas transférer la viande froide. D'ici là, on n'a rien vu, rien entendu"

Cette nuit on ne va pas dormir lourd. Il faut surveiller les parages pour vérifier que d'autres visiteurs ne vont pas venir "Dis-moi qu'il reste du thé à l'intérieur"
"Oui. Pourquoi ?"
"Allaluyah. Sauvé. Je me fais un thermos et c'est parti pour la garde..."

Alpha 3 ...
0 votes - le 10 Dec 2014 à 22:50

Ada Erasom a interagi avec moi :

en pleine patrouille nocturne je remarque du bruit, je me planque derrière un buisson. Puis-je vois les types passer ... bordel c'est les mêmes uniformes du type que j'ai descendu par contre ils sont tous proches... si je bouge je me fais griller ! je reste en planques... quelques instants plus tard ils s'éloignent et continue leurs ronde sur notre propriété. Soudain j'entends courir derrière moi ! c'est @François  ! il va se faire repérer si je ne fais rien.

"François pas bouger !"

il me demande ce qui se passe, je lui pointe du doigt les 3 silhouettes située a une 50aine de mètres devant nous. On fait un topo de la situation. Il me file son glock équipée d'un silencieux ... bien équipé le François. puis-je lui explique le plan ...

"je reste à te couvrir pendant que tu vois ce qu'ils viennent faire dans la zone, tu vas leur parler, car il ne connaissent pas ton visage, reste a porté de voie et n'hésite pas à les rapprocher
-Ok
-Si tu veux que j'abatte les deux aux extrémités tu auras juste à dire Alpha 3 tu devras te charger de celui qui est au milieu par contre."

François acquiesce et appelle les militaires. Les gus en verts approche
"Bonsoir, on peut savoir ce que vous faites sur notre terrain ? Demande François
-On est à la recherche d'une personne : une blondinette, la trentaine et d'une camionnette grise pleine de vivre
-On n'a rien de tout ça ici et vous devriez partir ...
-Pourquoi on devrait quitter les lieux, on est membre de l'armé et vous devez nous obéir
-Tout simplement parce que l'on est en protocole Alpha 3 et que les invités ne sont pas admis"

Ok alpha 3, je vise et shoot les deux hommes aux extrémités.*pchou pchou* le type du milieu n'a pas eu le temps de comprendre ce qui s'est passé. *tchounk* il s'est retrouvé avec un carreau d'arbalète dans le crâne. Les trois gus en vert tombent sur l'herbe mouillée...

"bien joué me murmure François
-Tournée générale de stuff mais 3 cadavres à planquer ..."

Défense
0 votes - le 10 Dec 2014 à 21:55

Pour être honnête, je ne sais pas si ma comparaison avec Walking Dead était vraiment heureuse. Ce qui ressort du roman graphique, c'est surtout que globalement on sait à peu près à quoi ressemble les méchants.
Actuellement, la différence entre un enfoiré de première et un type sympa n'est pas franchement évidente à voir.
Ni celle entre un chien dressé et une putain de saleté de crève la faim de rott qui essaye de te bouffer au détour d'un buisson.

J'ai béni @Ada Erasom pour ses cours de tirs. Je ne pensais même pas m'en sortir. Plongeon, esquive, visée, détente. Un clébard transpercé allongé à côté de moi. Je suis resté comme ça un petit moment à enchaîner des clopes. La mâchoire que ça se paye ce truc...

Le toubib a enfin un nom. Elle a finit par le dire : Emilie. Classique, totalement générationnel. On ne sera pas perdu pour s'en souvenir. Elle m'a bien aidé cette après-midi pendant qu'Ada retournait faire son tour de garde. Mon projet de serre était à priori une bonne idée. On a trouvé un endroit ensoleillé et monté un truc franchement décent. Un peu fragile mais je la renforcerait à l'occasion. Pour le moment le voisin est venu ramener les premières plantations. On se croirait presque à la maison tellement on s'organise.

Je rentre c'est le moment de prendre le relais de la surveillance. Pas d'Ada.
"Jéjé, tu as vu Ada ?"
"Que dalle fiston. Pas encore rentrée"
Merde, ça ça pue grave.
"OK, vous vous enfermez. Vous savez où sont les armes. Je fais un tour pour vérifier que tout va bien."

Tout va bien, mon oeil. Si elle n'est pas là, il doit y avoir une bonne raison. Glock, flèches, arbalète. C'est bon j'ai tout. 

Je traverse le terrain en courant.
"François ! Pas bouger !"
Le cri à voix basse est un concept un peu étrange mais efficace. Je bloque.
"Qu'est-ce qui se passe ?"
"Bidasse. 50 mètre devant. Pour info je suis 3 mètre derrière toi. Viens"
Mise à l'abri. En effet, trois uniforme un peu plus loin.
"Il fait trop noir. Je ne vois pas les insignes."
"Te casse pas. Ils sont passé comme toi tout à l'heure. Le type sans tête qui traine chez Emilie avait les mêmes"
"Merde... Ils sont comment ?"
"Pas méchant pour le moment. Ils cherchent peut-être mon van."
"Garage ?"
"Garage..."
Je sors le glock et le silencieux qui va avec.
"Cadeau. S'ils sont là dans le noir. Ils n'ont aucun ordre des supérieurs. C'est juste de la vengeance. Je vais passer de l'autre côté et surveiller les déplacements. S'ils découvrent le van, je rentre dedans à l'arbalète. Si tu en a un seul et à distance de tir raisonnable, essaye de l'aligner. Mais sans bruit. Je n'ai pas envie de rameuter les copains s'il y en a. De toute façon s'ils ne reviennent pas, ils seront considéré comme déserteurs, on sera tranquilles"
Ada se crispe. Je lui en demande beaucoup mais trois d'un coup je ne peux pas les gérer.

 
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer