C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Georgette Le Guen

71 ans
Femme
Retraitée
Vit à Concarneau
Devise : "Je n'ai pas la vertu des femmes de marin" - Barbara
Bio : Georgette Le Guen est veuve depuis 1983. À la mort de son mari Julien, elle a laissé derrière elle ses souvenirs au Faou, et a vécu la seconde partie de sa vie dans l'ancienne maison du père inconnu du petit Enzo. Le cœur sur la main (ou de vieilles histoires à régler), elle a lié son destin à celui d'Enzo.
Par
 3
2580 points 3
33 associés

Son histoire a elle

Message du Colonel du Peyroux
0 votes - le 11 Dec 2014 à 19:00

Colonel du Peyroux a interagi avec moi :
Bonsoir @Charles Vennec , Je viens de lire un article de @France BN et je comprend la réaction que vous avez envers la Coalition de l'Armée Française, mais comme son nom l'indique, la Coalition est un ensemble de forces qui s'unisse pour rétablir la défense du pays et la protection des intérêts nationaux. Un ensemble de Forces qui partage un objectif commun mais pas forcément les mêmes idées. Me concernant, je me suis chargé de la sécurité du Poitou-Charentes où j'ai privilégié le maintien d'un Gouvernement Local, représenté par le Conseil Régional de l'avant crise, en attendant la nouvelle structure politique choisie par le Peuple dans son ensemble. Il me semble que la population pourra vous confirmer qu'elle jouissait de toutes ses libertés fondamentales. Jamais nous nous sommes ingérés dans la Politique de la Région car nous étions simplement sous les ordres de celle-ci. Puis le Capitaine Valois a traversé notre Région, en attaquant Poitiers et Châtellerault, à ce moment là, vous comprenez bien que nous, Coalition de l'Armée Française, avions l'obligation d'agir pour rétablir l'ordre dans l'ensemble du Pays afin d'éviter plus de victimes. Je vous prie de bien vouloir agréer, Mr Vennec, l'assurance de mes respectueux et reconnaissants sentiments. Col E. du Peyroux  C.C. :@Mikaël Le Gall @François Le Gall @FranceIndé @justin tresor @Yann de Kerrot @Maurice Upian @EveillésManifeste @Marilou @Georgette Le Guen @Hervé Le Bras @Martin Rochteau @achille  @Général Atlas @ALAD @Chancellerie @Laurent Lerouge @Walter 

Allocution radiophonique du 11/12
0 votes - le 11 Dec 2014 à 18:06

Charles Vennec a interagi avec moi :
Camarades et amis bretons, Vous m'excuserez de ne pas faire cette allocution en public et d'avoir été muet ces derniers jours. Je vous dois une explication, elle est simple et courte : la Marine a jugé préférable de faire un coup d'état sur notre récent gouvernement au nom de principes fallacieux et m'a mis aux fers dans la bastille de Brest, sans m'accorder le droit de me défendre ni celui d'être entendu. J'y vois là une sérieuse ingérence aux principes fondamentaux sur lesquels j'entendais construire la nouvelle Bretagne, la Bretagne que vous attendiez ! Depuis mon évasion organisée par de farouches défenseurs de la liberté, je suis dans l'obligation de me cacher et de m'adresser à vous dans des circonstances qui rappellent les plus sombres heures de notre histoire. Mais sachez que je suis toujours en Bretagne, que je n'ai pas fait appel au droit d'exil car j'estime que la Bretagne a besoin de moi et un gouvernement politique et citoyen, non d'une dictature militaire ! Car derrière ce mouvement organisé par la Marine se cache rien de moins que le poids armé de la France qui cherche, encore une fois, à nous voler nos terres, à nous voler nos droits, à nous voler notre liberté ! Je vous le dis, camarades et frères bretons, si nous ne réagissons pas maintenant, nous allons redevenir un pion dispensable d'une France fédérale où notre indépendance relève de la supercherie et où nous continuerons d'être exploité et saigné à blanc ! Ne pliez pas, ne cédez pas ! Vous avez demandé l'indépendance, continuez de vous battre avec moi pour l'obtenir ! Refusez la tyrannie de l'armée, refusez TOUS les compromis qui n'irait pas dans le sens d'une indépendance pure et simple ! J'appelle tous les bretons à refuser ce qui se trame dans l'ombre et à faire entendre leurs voix pour la liberté ! J'appelle tous les pays déclarés indépendants à rejoindre le mouvement de la Bretagne contre la tyrannie militaire de la France ! J'appelle nos pays amis tels que les USA ou la Grande Bretagne à reconnaître le Royaume de Bretagne comme un pays libre et souverain, apte à se gérer lui-même, car déjà il a prouvé qu'il en était capable jusqu'à ce que des mouvements militaires s'établissent sur nos terres et perturbent notre pacifisme et notre envie de collaborer à l'échelle internationale. Pour la liberté et l'indépendance totale, vive la Bretagne ! @Obama @Liza Brody @Mathilde Pevensie @FranceIndé @Hervé Le Bras @Louisette Le Coz @Christine Lormelin @Xavier @Georgette Le Guen @Schnaps @Général Atlas @France BN @Occitania Info @Robert Mortimer @Camélia Narchie @Martin Rochteau et qui veut bien entendre et diffuser l'appel...

Discours du Colonel du Peyroux
0 votes - le 10 Dec 2014 à 22:07

France BN a interagi avec moi :
"Peuple de France, L'obscurité à atteint nos contrés, la Nation toute entière a connu les pires tragédies du 21ème siècle, mais ce siècle sera également synonyme de Renouveau. Nous sommes là, nous sommes réunis tous ensemble pour défendre les valeurs les plus belles qui puissent exister sur cette Terre : Liberté, Unité, Solidarité. L’Être Humain n'est pas parfait, c'est ce qui le rend si parfait, nous ne cesserons jamais d'apprendre de nos expériences, notre curiosité est une force qui nous permet d'avancer dans tous les domaines. Aujourd'hui, Il est temps que cette force nous donne à tous, le courage de prendre une nouvelle route, celle d'une Nation du Peuple, pour le Peuple et par le Peuple. Il est temps, à présent de fermer le Livre de notre histoire qui a fait de nous ce que nous sommes, sans pour autant l'oublier. Peuple de France, Il est temps d'ouvrir un nouveau Livre, Notre Livre, celui que nous avons décidé d'écrire ensemble, et ce quelque soit nos différences, car en ces temps difficiles, nous sommes égaux les uns aux autres. Nous étions si attachés à nos besoins individuels que nous avons oublié notre véritable dessein, maintenant, c'est à vous de choisir, choisissez avec votre cœur et demandez-vous ce que vous voulez pour vos enfants? Demandez-vous ce que vous souhaitez transmettre aux générations futures? Pour ma part je le sais, je veux que tous ceux qui auront le bonheur de vivre dans nos cités, dans nos campagnes, dans nos îles puissent vivre dans une Nation dont le principe premier est le respect des valeurs humaines. Nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos mères et nos pères ne sont pas morts en vain, ils sont les prémisses de cette œuvre si extraordinaire qui a pour finalité d'élever nos consciences; mais c'est à nous, les vivants, de nous consacrer à cette œuvre inachevée. Peuple de France, éveillons-nous et acceptons notre destiné commune car uni, nous aurons l'énergie nécessaire pour insuffler cette nouvelle étincelle qui se propagera dans le reste du Monde. Car Oui! le reste du Monde voit en la France l'Espoir du Renouveau, l'Espoir d'une vie meilleure, L'Espoir de l'Unité pour atteindre notre but commun, celui de Grandir ensemble pour aller de l'avant dans notre Évolution. Soyons cette graine de lumière qui éclaire les ténèbres, Soyons le Phénix qui renait de ses cendres. Peuple de France, c'est à vous de choisir." Discours du Colonel du Peyroux à France BN Les abonnés : @Monique @Chouquette @Baratribord @Dr Lavigne Mathieu @Héloïse Dunois @Kayla aka Midas @Ellie @Matt @Charles Vennec @Lydie Reolon @Natalie @José Manu Borraso @Obama @Liza Brody @Juan @Isis @Guy @Mathilde Pevensie @Alexandra Lagneaux @Tous Ensemble @Amandine @Lisa Hoffmann @Alexia PoN-3 Far @François Le Gall @FranceIndé @Le Veilleur @justin tresor @General Alcatraz  @Robert Mortimer @Sacha Costil @Dominik devilepin @Mamie Rose @Eric Sawal @Erick Foax @Marilou @Maurice Upian @Luc @Georgette Le Guen @Hervé Le Bras @Gilles de Salm @EveillésManifeste @Aziz @Jesus routier @ALAD @Kévin @Martin Rochteau @Jeanne (Juanita) @Walter @Père Mounier @Georgette @achille @Général Atlas @Bibiche @Jean Légal @Devi Sweetie  @Laurent Lerouge @JeanLouis Débraye @général crelcel @Læticia Erasom @Le lorrain @Général Bastien @Chancellerie @Caporal Schtark @Sarah @Francis Lou-Migal @Maréchal Ferbert @Occitania Info @Général there @Martine Aubry @Général Bornay @Robin des Bois @Colonel Licasse 

l'heure de la revanche
0 votes - le 25 Nov 2014 à 20:27

Hervé Le Bras a interagi avec moi :
Bonsoir @Georgette Le Guen , comment vas tu?J'ai une proposition à te transmettre qui devrait bien t'intéresser. Une occasion de venger la mort de ton mari, Georgette, rien de moins!Marilou m'a tout raconté, c'est vraiment injuste cette histoire. Que pense le père Le Guen, là haut, depuis son paradis ou son purgatoire, en voyant Charles Vennec s'autoproclamer premier ministre de la Bretagne?A mon avis, il doit se retourner dans sa tombe.Bien des Bretons pensent comme lui d'ailleurs. J'en ai rencontré un qui peut nous aider à nous libérer de cet imposteur. J'ai pensé que cela te ferait plaisir de porter le coup décisif...Dis moi vite!

Contretan
0 votes - le 19 Nov 2014 à 22:23

Marilou a interagi avec moi :
bjr @Lisa Hoffmann ça va?chui dsl, pa pu te voirg eu dé pb ac mon bato: on a coulé ac le peti EnzoOn a été sové par 1 péchou, j'atan kil revienne à ter.C la grosse loose, chui ala rue ac 1 goss ké mem pa le mi1Mé bon ilé moutic, jpeupa le laissé tombé.Préviens @Georgette Le Guen kon é pa mort stp.Biz

Le premier colis
0 votes - le 18 Nov 2014 à 16:14

Noé a interagi avec moi :
« Ma chère @Georgette Le Guen Le mercredi 19 de ce doux mois de novembre, vous allez recevoir un colis.Ce sera le plus précieux des cadeaux que vous ne puissiez jamais recevoir, votre survie.Il contiendra un flacon rempli d’un liquide translucide, et un comprimé bleu.La substance contenue dans le flacon est une arme efficace contre tout individu qui en voudrait à vos biens, ou à votre personne.Ce merveilleux produit s’utilise de différentes manières : Quelques gouttes disséminées autour de votre demeure feront fuir les rôdeurs et autres personnes mal intentionnées ; Pulvérisé sur votre potager ou dans votre verger, il dissuadera les voleurs de denrées de revenir une seconde fois ; Enfin, en cas de danger imminent, une cuillère à café de cette substance versée dans une préparation culinaire, ou dans une quelconque boisson, rendra inoffensif tout invité indésirable.Mais avant même d’avoir posé votre main sur ce flacon, il vous faudra IMPERATIVEMENT absorber le comprimé bleu, c’est l’antidote.Ce jour sera Le jour du recommencement. Le jour du premier pas des Elus vers un monde meilleur.Et rappelez-vous, le chaos approche, il faut s’en prévenir.Votre fidèle et dévoué serviteur, Noé »

coup de vent
0 votes - le 13 Nov 2014 à 13:30

Marilou a interagi avec moi :
Allo, @Georgette Le Guen ?Comment vas tu?Juste un petit mot pour te prévenir que je ne pourrai pas descendre à Concarneau avant lundi, dimanche soir au mieux, la méteo est trop mauvaise et je n'ai pas envie de me risquer dans le raz de sein avec une mer pareille.Bises à toi et Enzo

Histoires de pêche
0 votes - le 08 Nov 2014 à 22:22

Marilou a interagi avec moi :
Marilou releva son casier depuis le ponton. Encore deux seiches! Une pour le bord, une pour le troc! Pas sûr que les poissons du port soient très sains, mais tant pis, il fallait bien se nourrir.
Elle frissonna malgré ses vêtements polaires. Le temps s'était refroidi brutalement. Hervé lui avait dit que Yannick vivait entre Sein, Molène et les Glénans. Il était mécanicien sur les bateaux de pêche, et changeait d'armement au gré des primes et de l'ambiance du bord. Si Enzo se mettait en tête d'aller à sa recherche elle ne pourrait pas refuser de l'emmener. Mais naviguer en Bretagne au mois de Novembre n'est pas toujours une partie de plaisir.
Elle l'avait bien expliqué à @Georgette Le Guen qui avait tendance à s'emballer un peu vite. On verrait bien ce que ces deux là décideraient.
 

Père???
0 votes - le 07 Nov 2014 à 11:34

Hervé Le Bras a interagi avec moi :
Hervé fumait une cigarette, adossé au mur du centre nautique. Son regard se perdit sur la baie. La mer était basse. La Marie-Rudoloc reposait à l'échouage sur le sable blanc. Il contemplait ses formes solides, sa croupe large et relevée et sa mature puissante avec amour. Une bien belle gabare que la Marie!
Il jeta son mégot et fronça les sourcils. La veille au soir un gamin de Quimper s'était présenté à lui comme son fils. En voilà une idée! Lui, père? Jamais il n'avait voulu d'enfant, et il avait toujours fait bien attention à quitter ses maîtresses au premier désir de maternité. Pas de fil à la patte, c'était sa devise, surtout avec les femmes. Il voulait naviguer quand l'occasion s'en présentait, travailler uniquement quand il le voulait, une vie d'homme libre.
Le môme lui avait parlé de sa mère hospitalisée, il était sans famille et sans ressources. La vieille @Georgette Le Guen  folle qui l'accompagnait parlait comme l'arrière grand-mère d'Hervé: Bigoudène ou Pen Sardin? Il ne différenciait pas très bien les accents du sud.
Pauvre gosse tout de même. N'empêche, la photo était confondante. Pas de doute, c'était bien lui, et la jeune femme... comment s'appelait-elle déjà?
Hervé fouilla dans son ciré. "Plus de clopes! Et je n'ai plus un rond, j'ai tout dépensé dans la peinture pour la Marie. Ah les femmes! Au moins la Marie-Rudoloc elle, ne me fera pas un petit dans le dos."
Hervé n'avait pas de carte de crédit. Il était fâché avec les banquiers. La fin de la semaine s'annonçait compliquée. Comment aurait-il pu s'occuper en plus de ce garçon?

Drôle d'histoire
0 votes - le 06 Nov 2014 à 23:11

Marilou a interagi avec moi :
Drôle d'histoire tout de même, ce petit Enzo qui cherche son papa et rêve la nuit de le trouver dans la baie de Goulven.
Je connais bien Keremma, j'y ai passé une bonne partie de mes vacances d'été quand j'étais enfant. Ma famille est de là, du pays Pagan. @Georgette Le Guen  n'a pas cessé de parler durant le trajet, j'en ai mal à la tête!
J'étais sceptique, mais nous avons interrogé Ambroisine, la doyenne du village, 99 ans et toute sa tête à défaut des dents. Elle est un peu Pen Kalet comme on dit chez nous, têtue, elle ne répond que quand elle est décidée. Alors j'ai fait l'effort de lui parler en breton, et elle s'est mise à rire! "Tu ne seras pas vendue en breton!" m'a t-elle lancée, ravie qu'une jeune femme s'adresse à elle dans sa langue maternelle.
Le plus étonnant était qu'Hervé Le Bras était bien à Plounéour, son bateau était échoué contre la cale près de l'école de voile.

Confidences
0 votes - le 06 Nov 2014 à 09:56

Je suis veuve depuis 1983. Mon mari a été tué. Oh bien sûr, il n’y a pas eu de procès, il n’y a même pas eu d’enquête. Tout le monde a su ce qu’il s’était passé et personne n’a voulu le croire. Je n’étais pas présente lors de… lors des faits comme ils disent dans Faites entrer l’accusé, mais il y avait un témoin. Personne n’a eu le courage de l’écouter. C’était ici, au Faou, pendant les élections municipales. Après l’enterrement de mon Julien, on m’a évité comme la peste. J’avais accusé une personne respectée, et je suppose que les faoutistes avaient trop peur de l’assassin pour prendre mon parti. À la tombée de la nuit, le 23 mars 1983, mon mari a reçu un coup mortel sur le crâne. Comme il n’a été repêché que le lendemain matin dans le Faou, et qu’il avait été vu la veille au café du village, la police a conclu à un accident. Saoul comme un cochon, il avait très bien pu tomber du quai Quélen, qu’ils ont eu l'audace de me dire. Et pourtant le petit des Prigent, il avait à peine douze ans à l’époque, a vu @Charles Vennec tuer mon mari. Sa famille a reçu des menaces. On racontait qu’ils ont été poussés à partir, qu’ils se sont installés bien loin, peut-être à Rennes. Trois mois plus tard, je vendais l'officine de Jean et je partais m'installer à Concarneau.Voilà ce que j’ai raconté à @Marilou. Elle ira peut-être tout répéter à M. Vennec. Elle peut bien, je n’ai pas peur de lui. Et quand j’aurai aidé mon petit Enzo à retrouver son père, je reviendrai au Faou.

Incognito
0 votes - le 05 Nov 2014 à 08:37

Je ne pense pas que ce vieux fennec de @Charles Vennec m'ait reconnue. Il a dû perdre un peu la vue, ou la mémoire. Ça fait pour l'instant mon affaire. Il me tarde d'ailleurs de trouver un moyen pour m'entretenir avec cette @Marilou, elle m'a tout l'air d'une jeune femme bien sous tous rapports. Elle pourrait devenir une alliée de taille.

La providence
0 votes - le 04 Nov 2014 à 11:59

Ce n’est pas tous les jours qu’une vieille dame (oh, je ne suis pas sourde, je sais bien ce qu’on dit de moi) se fait zyeuter par un si joli garçon. Je l’avais bien vu tourner autour de nous, Jean et moi, au cimetière et je me demandais bien ce que ce drôle d’oiseau me voulait. J’étais à mille lieues de prévoir la suite, pour être franche j’étais même un peu soucieuse. Mais la froidure du vent a eu raison de mes sottes craintes. Les oiseaux, surtout les plus beaux, s’en vont pour l’arrière-saison dit-on, et on n’a jamais vu un oisillon qui survécut seul à l’automne. Je le pris sous mon aile.Je ne me rappelle plus la dernière fois où j’avais fait des crêpes. Et ça faisait des lustres aussi que je n’avais discuté si longtemps avec quelqu’un. Trop nombreuses sont les personnes chères, ou simplement connues, qui ne sont plus. Mais je n’avais plus versé une larme depuis 83. Il est de ces promesses que l’on se fait, croyant dur comme fer qu’elles dureront autant que nous. Et il suffit qu’un beau jour un petit moineau tombé du nid vienne, et sans le vouloir perturbe votre petite vie et vos principes surannés. Avec ses histoires de père inconnu, de mère à l’hôpital, et maigre comme un coucou, il vous remue le cœur, ravive des braises qu’on croyait éteintes. Ce petit, c’est le ciel qui me l’envoie. Je vais en prendre soin comme du petit-fils que je n’ai pas eu. Je vais lui retrouver son père, je vais retourner au Faou pour lui. Les souvenirs sont de ces choses qui ne se laissent pas si facilement enterrer. Il est temps pour moi de renouer avec ce passé, après tant d’efforts pour l’oublier. Enzo, tout babillant, toujours souriant, me redonne du courage. Avec lui, je ne suis plus seule.J’avais enterré Jean et acheté cette petite et vieille maison à Concarneau, parce que c’est là qu’il était né, un jour sans doute morose d’avril 1941. J’avais quitté le Faou, mes amis, mes voisins, et cet homme qu’il va me falloir rencontrer à nouveau après toutes ces années.

Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer