C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Gilles Froid

24 ans
Homme
Chômeur
Vit à Pezé-le-Robert
Devise : Sans froid ni loi.
Bio : Graphie. Fait partie de la famille Froid. Marc (56 ans) et Anne (54 ans) sont les parents. Ils ont eu cinq enfants : l'aînée Eva (30 ans), les jumeaux Aude et Samson (28 ans), Gilles (23 ans) et la petite dernière Laura (21 ans). Gilles est le dernier garçon de la famille. Il est né, comme tous ses frères et soeurs à l'exception d'Eva, au Mans. Après des études menées selon les rails prédessinés de l'Education Nationale et quelques années d'Ecole d'ingénieurs passées à Lyon, Gilles, comme beaucoup de ses camarades, est retourné chez ses parents et cherche un premier emploi. Il est souvent hésitant et fait beaucoup plus confiance aux autres qu'à lui-même. En revanche, il n'hésite pas une seconde quand il s'agit d'aider ses amis...
Par
  3
10334 points 5
29 associés

Son histoire a lui

Guy un an après
0 votes - le 18 Dec 2014 à 22:29

Guy a interagi avec moi :
FlashbackGuy venait de finaliser la liste du gouvernement provisoire. Ca lui avait pris la nuit entre les coups de fils, les tirages au sort , les mails, les demande de changement, il était à bout. Au petit matin, la liste finie était prête pour la conférence de presse. Juste avant il appela Amandine, pour ses 18 ans. C'était son anniversaire et Guy ne l'aurait certainement pas oublié. Amandine, il l'aimait comme une petite soeur, il était heureux pour elle et Stella, surtout car elles disaient qu'elles se sentaient bien à Utopy dans leur dispensaire. Il se dirigea vers la presse et donna les noms de ceux qui allaient incarnés en tant que citoyens le gouvernement provisoire. Il ne prit aucun poste, trop heureux de pouvoir donner à tous ces citoyens la possibilité d'influer même de façon temporaire la direction d'un pays en reconstruction. Le texte de 6eme République restait à valider sur son bureau, il le laissait bien en évidence, Sawal passerait sûrement par son bureau ce matin. Tout était près. Guy pouvait partir la conscience tranquille. En sortant de l'Elysée, sans dire au revoir à personne, comme on quitte la scène, il respira enfin. Le temps était ensoleillé, il faisait bon malgré le mois de décembre. Son téléphone sonna, c'était Jean Légal. le procès de jérémie avait eu lieu ce matin et les coupables seraient arrêtés, un mandat d'arrêt international avait été lancé contre Cabestany et Ségo, tous en fuite. Guy ne put rien dire d'autre que "merci", il était dévasté par le soulagement. Il avait vécu avec ce poid trop longtemps, si la justice n'avait pas tranché, il aurait pu sombrer dans la folie et la tristesse de son deuil. Le deuil d'un premier amour jamais réalisé. Machinalement, sans savoir où il allait, il marcha des heures dans Paris, et se retrouva brusquement devant la fresque des Eveillés, celle peinte par cette artiste un peu borderline et drôle. On y voyait les Eveillé-e-s dans les camps, ceux qui étaient décédés au combat, et ceux qui étaient là depuis le début , Victor et Camille, Lilou avec son hôpital, des journalistes de FranceIndé, Sawal à la sécurité et Amandine avec ses paniers. Au bout de la fresque, il y avait un jeune homme avec des lunettes qui brandissait des textes qui sortaient des imprimantes, reliées à des dizaines d'ordinateurs  même le sol. C'était Guy et son manifeste des Eveillé-e-s... Comme le temps avait passé, Guy eut du mal à se reconnaître. il avait tellement changé. Jérémie lui manquait horriblement. Il se souvint que dans un vieux restaurant kébab pourri, Jérémie et lui avaient refait le monde avec Marianne Guérin et d'autres, le soir de la sortie de l'euro, avant de rejoindre les camps des Indignés. Les Eveillé-e-s étaient nés de leurs rencontre et de leurs combats. Guy regardait le visage de Jérémie peint sur cette immense fresque. "c'est fini, dit-il. J'ai fait ce que j'ai pu pour la sixième rép, j'ai donné tout ce que j'avais pour qu'on te rende justice et que les coupables soient punis. Jérémie, il est temps que je reprenne ma vie, même si sans toi, elle me semble vide". Guy embrassa le visage de son premier amour, les lèvres peintes étaient glacées... c'était son premier baiser. jamais avant il n'avait pu prendre la main de l'homme qu'il aimait, jamais il n'avait pu lui avoué son amour, et pourtant... c'est avec Jérémie qu'il avait compris qu'on ne pas se battre sans idéaux, que l'amour n'est pas forcément avec la personne que l'on croit. Guy déposa ses lunettes devant le Manifeste, il ne voulait plus rien voir. Et partit en silence dans la nuit de Paris._________________________________________________________________________1 an plus tard_______________ En Inde, Guy vivait retiré dans un ashram, il méditait avec une communauté de personnes qui avaient fait voeux de silence. parfois il voyageait pour donner des cours de communication non-violente. il était devenu ami avec le Dalaï lama, dont il appréciait la tempérance, et espérait qu'un jour il pourrait se relever de son deuil. Il envoyait à Amandine et à des organisations caritatives pour les enfants ses salaires reçus pour ses conférences. Guy a eu 24 ans cette année.@Matt @Victor @Isis @Gilles Froid @Eric Sawal @Erick Foax @Lilou 

Gilles Froid - La fin en presqu'happy end
0 votes - le 18 Dec 2014 à 15:30

Je me plais bien à Utopy. La cité à la licorne marche si bien qu'il est devenu difficile de garder le cap, mais je fais confiance à @Isis , @Juan et @Ellie pour gérer convenablement la situation. Ces trois-là sont inséparables. Il a l'air de bien s'amuser, le Juan. Je le vois toujours régulièrement quand il n'est pas occupé aux "affaires". Je le chambre souvent quand je lui parle du désastre de ma vie amoureuse en lui disant qu'il m'a piqué ma part, ce salow ! Enfin, je ne suis vraiment pas à plaindre. De temps en temps, je m'éloigne d'Utopy, je prends du recul. J'en profite pour aller voir mes parents, toujours à Pezé. Je vais fleurir les trois tombes du coin avec émotion : Eva, Aude et Clarisse côte à côte pour l'éternité... J'ai vu Samson dans ses oeuvres pour le gouvernement de @Guy . J'ai pu revoir ce dernier à deux reprises. Il n'y a pas de problème entre nous, même si je n'approuve pas forcément tout ce qu'il a fait au sein des Eveillés. Monica, cette vieille folle, est maintenant à la tête du Maine, et elle aurait proposé un poste sérieux à Samson qui n'est plus au gouvernement, je n'en sais pas vraiment plus pour le moment. Bref, j'ai retrouvé un certain équilibre, j'ai fait d'un passe-temps (jardinage) mon métier. Je vis modestement mais en phase avec moi-même. Il ne me reste "plus qu'à" trouver l'amour... Vaste programme !

tirage au sort du prochain leader
0 votes - le 18 Dec 2014 à 11:06

EveillésManifeste a interagi avec moi :
Chers tous, comme vous le savez depuis le départ de Guy après la nomination du gouvernement provisoire et son départ pour l'Inde, les Eveillé-e-s changent tous les 6 mois leur leader via tirage au sort parmi les citoyens de France qui le souhaitent. Ce sera ce samedi à l'Elysée! rejoignez-nous, un cours sur la communication non-violente précédera l'évènement et sera suivi par un repas partagé avec les plus démunis. Ramenez vos sacs de couchages si vous voulez passer la nuit ici. Dans 6 mois, le nouveau tirage au sort se fera à Marseille, et le suivant ensuite à Nancy.A bientôt,les Eveilé-e-s@Fantasio @Youri Gagarine @Renée-Guillemette @Jo @Celia Perez @Gritusse @Bias de Priène @François @Ellie @Victor @Isis @Capucine Cher @Charles Vennec @Obama @le Petit Nicolas @Conseiller Bac Plus 15 @TANGUY CRS 4587 @justin tresor @Maurice Upian @Gilles Froid @Dominik devilepin @Aziz @France BN  @Erick Foax @Walter @Lilou 

Retouvailles
0 votes - le 17 Dec 2014 à 18:18

Nous sommes enfin arrivés à Utopy lundi soir. J'ai enfin pu revoir @Juan et @Isis . Les retrouvailles étaient empreintes d'émotion. Ces vingt jours passés loin des autres paraissaient des années. Le pays s'était retrouvé à l'agonie, à feu et à sang, et maintenant une nouvelle organisation émergeait à l'extérieur de la cité à la licorne... D'un point de vue plus personnel, j'avais perdu Eva et Clarisse, bien sûr, mais aussi La Crête, dont j'avais appris la mort par les médias... Tant de vies gâchées ! Cette fin d'année 2014 resterait à jamais comme l'une des pages sombres de l'histoire de France. J'ai présenté Laura à mes amis, puis j'ai pu rencontrer la dernière membre du charismatique trio à l'origine d'Utopy, @Ellie . Il était déjà tard, nous sommes donc allés nous coucher, Laura et moi, dans une cabane plus confortable qu'il n'y paraissait. Après ces heures à cheval (nous ignorions la reprise de la SNCF du matin), nous aurions de toute façon pu dormir à même le sol. Hier, nous avons pu visiter Utopy dans son intégralité, dans sa diversité, dans sa beauté et surtout de jour. Les gens, du moins pour le moment, vivent en harmonie. Je me suis tout de suite senti bien. Je vais pouvoir refaire ma vie ici, je l'espère en tout cas. Fini le boulot avec la pression, l'argent roi et décideur, le chômage... Le soir, au moment du repas, j'ai vu que Laura était du même avis. Aujourd'hui, nous avons pu améliorer notre logement. Nous avons passé la journée à ça. J'ai soigneusement évité les débats à propos de la votation, qui pourraient me trahir. Personne ne le sait mis à part Laura, mais je suis aussi ami avec @Guy . Il m'a même proposé un poste au gouvernement provisoire ! J'ai poliment refusé pour le rediriger vers Samson, qui accepterait sûrement. L'avenir nous dira si j'ai fait le bon choix.

Je suis parti vers d'autres horizons
0 votes - le 17 Dec 2014 à 16:32

Bonjour @Guy ,Merci beaucoup pour cette sollicitation. Que de temps passé depuis cette soirée calme début novembre à Paris ! De l'eau a coulé sous les ponts, et j'ai bien réfléchi à tous ces évènements. J'ai rejoint depuis peu Utopy ; je me sens proche de ses organisateurs, j'ai d'ailleurs pu en croiser certains pendant mon temps à Lyon. Je me sens proche de leur philosophie de vie, et repartir dans un gouvernement, même provisoire, serait me mentir à moi-même. En revanche, mon frère Samson pourrait être intéressé et intéressant. Il a traversé la moitié de la France à pied sans argent pour se rapprocher des gens courant novembre, et montrer que la solidarité était toujours de mise (voir article de Camélia Narchie à son sujet). Il pourrait peut-être être pertinent dans un ministère des affaires sociales par exemple ? Bon courage à toi en tous cas, que l'avenir te réussisse ! Gilles Froid

et si tu venais au gouv' Gilles?
0 votes - le 17 Dec 2014 à 14:31

Guy a interagi avec moi :
Bonjour @Gilles Froid  nous cherchons de vrais citoyens, sans lien avec des partis politiques, et capables de se retrousser les manches pour construire la France demain. Veux-tu en faire partie et rejoindre le gouvernement provisoire? ce n'est que jusqu'aux prochaines élections, mais il est important pour tous que ce soient de vrais citoyens, avec des idéaux et une connaissance de leur France qui soient à la tête de ce changement. Le symbole est grand, la tâche difficile. je pense que si tu veux changer les choses, c'est une belle opportunité, qu'en dis-tu? Quel poste t'aiderait à changer les choses?Guy, leader des Eveillé-e-s

Les renards de l'Elysée
0 votes - le 16 Dec 2014 à 23:14

le Petit Nicolas a interagi avec moi :
Aujourd'hui il y avait plein de gens chez nous, enfin je veux dire au Château, ils étaient venus pour réfléchir à la France de demain...Il y avait pas beaucoup d'enfants, enfin si quelques uns, les enfants de @Dr Lavigne Mathieu , de @Gilles Froid et de @Seraphin Da Costa  Finalement ça faisait beaucoup d'enfants et pendant que les parents réfléchissaient à  on sait pas quoi, nous on jouait dans le jardin. On a même attrapé deux renards qu'on a ramené tous fiers dans les cuisines...Ce soir, je préfère pas manger, même si j'ai faim !

la lettre au Père Noël
0 votes - le 15 Dec 2014 à 23:20

le Petit Nicolas a interagi avec moi :
ça fait deux jours que nous sommes dans le château du président: papa et maman ont l"air contents, on mange bien au moins ici et puis les messieurs @Guy , @Eric Sawal et @Erick Foax ils sont gentils, j'ai le droit à plein de feuilles et des stylos tous neufs ! Du coup, j'écris, comme à l'école, pendant que les grands discutent, j'écris ma lettre au Père Noël. Je voudrais: 1/ qu'à l'école on n'ait plus de note; 2/ qu'à la cantine on interdise de jeter la nourriture qu'on a pas fini (surtout les épinards, j'adore) et qu'on la donne aux pauvres; 3/ que les parents y aient plus le droit de crier sur les enfants très fort dans la rue; 4/ que quand un enfant qu'on sait que ses parents y sont méchants avec lui et ben que la maîtresse elle le dise au directeur et que le directeur il le dise au médecin et que le médecin il le dise aux gendarmes; 5/ que les enfants qui ont pas beaucoup d'argent et ben on leur prête des crayons et des livres; 6/ que la famille de @Gilles Froid elle continue à m'envoyer des cartes postales de la mer où ils sont partis. je finirai ma lettre demain, j'ai presque plus d'encre et c'est l'heure de manger.

On change de camp !
0 votes - le 15 Dec 2014 à 15:45

Les chevaux sont crevés, mais on devrait arriver ce soir ! Les pauvres bêtes, sollicitées de relais en relais, seront bien contentes quand nous serons arrivés à @Utopy dans deux heures environ. Je me sentais, comme Laura, beaucoup plus proche de la conception de la France des Oubliés que de celle des Eveillés. J'allais retrouver Isis notamment, mais malheureusement pas La Crête... La veille, nous avions commencé avec Samson à rédiger quelques propositions dans la salle réservée par @Guy , @Eric Sawal et @Erick Foax . Cependant, je savais bien que certaines de nos idées étaient trop radicales pour être acceptées par ces derniers. De plus, @le Petit Nicolas , tout excité, faisait un bordel pas possible et nous empêchait, en même temps que sa propre famille, de nous concentrer. C'est donc avec soulagement que nous sommes partis. En plus, ça nous a permis d'éviter Monica, le clown qui servait de soeur à Maman. Samson, qui était le deuxième représentant officiel manceau avec Monica, ne pouvait pas lui échapper... Je le soutiens moralement par SMS, le pauvre ! Allez, on arrive bientôt à Utopy !

Le Petit Nicolas et la 6ème
0 votes - le 14 Dec 2014 à 21:49

le Petit Nicolas a interagi avec moi :
On nous a amené dans un grande pièce, avec une grande table. Il y avait des gens tout autour, ils nous ont demandé de nous asseoir.  On avait une feuille de papier et un stylo devant nous, comme à l'école, j'ai pensé. 3 grands sont arrivés: "bonjour, nous sommes @Erick Foax , @Guy et @Eric Sawal , on cherche à imaginer la société française de demain, comme on voudrait et que vous voudriez qu'elle soit ! Vous avez carte blanche pour écrire ce que vous voulez ! Une autre famille est en train de réfléchir comme vous, la famille de @Gilles Froid ." Ils nous ont laissé là, tous les 3, dans ce grand bureau, avec de grandes fenêtres qui donnaient sur ce beau jardin.J'ai pris mon stylo et je me suis mis à écrire...

vers un gouvernement provisoire
0 votes - le 13 Dec 2014 à 22:11

EveillésManifeste a interagi avec moi :
A tous ceux qui nous soutiennent, à tous ceux qui nous font parvenir leur idées pour une sixième républiques, à ceux qui veulent changer les choses, à ceux qui doutent: La néo-resistance guidée actuellement par Guy Leader des Eveillés constitue un gouvernement provisoire et rédige une nouvelle constitution de sixième république. Envoyez vos idées, toutes seront prises en compte et autant que possible intégrées à la constitution. Vous voulez participer en tant que citoyens et responsables au gouvernement provisoire? Dans ce cas écrivez à Guy, et donnez vos idées et compétences! Nous cherchons de frais citoyens avec une connaissance de leur terrain et des enjeux pour le futur. Ce gouvernement est provisoire jusqu'au prochaines élections, mais il est nécessaire de prouver au monde, que les citoyens connaissent bien les besoin de leur pays et peuvent prendre des responsabilités politiques importantes, mêmes s'ils ne sont pas issus d'une mouvance ou d'un parti politique. Volontaires, vous avez jusqu'à dimanche soir ou lundi maximum pour présenter vos idées et votre candidature. Nous ne cherchons pas des élites, nous cherchons des gens impliqués!@Fantasio @Renée-Guillemette @Jo @Pépette @Celia Perez @Jacques @Tim @Bias de Priène @Gritusse @Thomas  @Daniel Noyez @Daniel Noyez @Lola Fritz @Coco @DELAQUAIRE Jacques @Stelise @Stéphane Mariano @François @SALADBOY @Kayla aka Midas @Matt @Jonathan De Laye @Victor @Mizoue @Charles Vennec @JeanClaude Dubonet @Alex lefort  @Stormy @FAIRBRO @Auguste Babeuf  @Guillaume @Natalie @George Decointe @Justine Abdaloff @Jean de Severac @Bertrand Lamotte @cascade @France Daigaole @Loïc à@Treizh @Liza Brody @Marie Dujardin @de Vaudricourt @Frank-Louis RENIER @Juan @Rorsh @Khalil Farot @Vincenzo Breaussou @Robert BRASILLAC @Tous Ensemble @Petit européiste @Jacques Bismute @Gilles Froid @Jeanne-M. Cormier @JB Monnayer @Eric Sawal @justin tresor @Marilou @PTIPOULET @Maria Renard @Lilou @Annie Botul  @France BN @Jean Roticou @Jesus routier @Aziz @Ezel Kenderoglou @Professeur Cosinus @général crelcel @levaut bernard @Père Mounier @Henri Du Vaillant @Colonel du Peyroux @Chancellerie @Papamadi @C2Ccool @Lt Col Bourgouin 

Hier, et demain
0 votes - le 13 Dec 2014 à 15:48

Hier matin, très tôt, j'ai reçu une invitation à participer à la grande réunion d'idées qui se tiendrait à Paris, pour élaborer la France de demain. Je ne sais pas vraiment comment ni pourquoi j'ai été personnellement invité... @Juan peut-être ? Mes aventures du mois dernier avec @Isis , Nour et La Crête n'y étaient peut-être pas étrangères ? La Crête... J'ai repensé à ces dernières semaines avec émotion. Ma vie avait été complètement bouleversée en peu de temps. Eva et Clarisse étaient mortes, Laura m'avait avoué des méfaits que je ne devais révéler à personne, Samson avait traversé la moitié de la France à pied, Aude avait abandonné son travail et était partie sur les routes en vadrouille la semaine dernière... Il n'y avait plus de travail en France, du moins pas du travail du type de ce que je cherchais. Tout semblait perdu dans ce pays, à moins justement que les ssemblées citoyennes prévues un peu partout ce week-end ne débouchent sur quelque chose ! Je savais qu'une conférence de la sorte se tenait à Antarès le samedi midi. Je voyais deux raisons de me rendre à Paris plutôt que de rester en Sarthe. La première était que la maitresse de cérémonie ici serait Monica, la soeur de Maman. Elle avait toujours été un peu allumée, mais ces derniers jours elle avait pété les plombs. Elle s'était positionnée comme une indépendantiste forcenée, alors que ce courant était très faible dans notre département, mais avait réussi à rallier énomément de monde à sa cause. Et, parce que c'est la mode avec Valois et Atlas, elle s'est donné un faux rôle de militaire : "Colonel Rillettes" ! Vous parlez d'un ridicule. C'est le maire lui-même qui l'a priée de devenir, c'est vous dire si on marche sur la tête. Il n'y avait aucun doute : elle ferait tout pour orienter le débat et mener sa campagne pour devenir "Reine du Maine", selon ses dires. N'importe quoi. La deuxième raison était le prestige. Ça avait toujours été vrai, et ça s'était vérifié ces dernières semaines, les trois quarts des évènements importants se passent à Paris. Il ne fallait donc pas rater cette opportunité unique ! On me priait de ramener toute personne susceptibe d'être intéressée par ces débats dans mon entourage, j'en ai donc immédiatement parlé à Laura et Samson. Laura est donc partie dans l'heure de chez Camilo Tiède, le frère de son amie au business équestre florissant, et nous a ramené trois de ses chevaux pour rallier Paris, désormais à l'abri d'un bain de sang. Arrivés sur place, nous avons croisé @le Petit Nicolas , un petit garçon aux traits simples et tout excité même s'il ne savait pas pourquoi, @Eric Sawal , et surtout @Guy . Je ne l'avais pas vu depuis mon fameux stop à Paris quand j'étais parti de Pezé pour rendre visite à Juan... Que de chemin parcouru depuis ! Il était devenu un des leaders incontestés des Eveillés après la mort de Jérémie notamment. De l'eau avait coulé sous les ponts... Fatigués de nos longues heures à monter, nous avons laissé nos chevaux s'abreuver avant de monter nous coucher. Ce matin, en nous levant, nous savions que cette journée pouvait devenir historique...

Avec @Guy et @eric sawal
0 votes - le 12 Dec 2014 à 21:34

le Petit Nicolas a interagi avec moi :
On était pas fiers dans la voiture, tous les trois. Le chauffeur y disait rien, et puis y mettait pas Skyrock. Nul. On est arrivés dans une grande rue, éclairée par des feux de camp, en haut des murs. ça faisait bizarre. On est entrés sous un porche, comme dans le jeux vidéos de Agnan, et là on a vu un super château. "Oh mon dieu !" a dit maman. La voiture s'est arrêtée devant une grande porte en verre, un escalier avec 4 marches. Deux grands sont venus à notre rencontre: "bonjour la famille Nicolas ! Nous avons besoin de vous pour imaginer le pays de demain. Venez, une autre famille nous attend, la famille @Gilles Froid , @Samson Froid @Laura Froid ...Nous sommes @Guy et @Eric Sawal , bienvenue à l'Elysée, le palais de tous les français !"J'avais froid, avec tous ces froids, mais j'avais chaud au cœur, je sais pas pourquoi.

Pour la suite
0 votes - le 12 Dec 2014 à 18:38

Général Atlas a interagi avec moi :

A 18h, à la vue d'une conclusion à Montargis, Atlas a lancé un appel à tous ses alliés.
Une fois le conflit à Montargis réglé, il demande à l'armée de se ranger derrière les citoyens et les politiques qui sont en train de se fixer sur le futur de la France.
"L'armée ne doit pas entrer dans le débat, notre rôle doit se cantonner à la sécurité. Nous devons montrer à l'ONU que la situation est toute proche de revenir au calme. Ainsi une fois Montargis libérée, je demanderai à tout le monde de baisser les armes et de rentrer dans vos casernes et régions respectives et de soutenir moralement les Néo-Résistants civils qui réfléchissent à l'avenir du pays. Laissons ce combat à @Guy, @Erick Foax, @Eric Sawal , Lilou , @Maitre benayoun  Xavier et tous leurs partenaires. 
Ce sont également les citoyens qui s'empareront du débat sur les zones indépendantes et autonomes, l'armée pourra servir de conseiller, mais pas plus. "

CC: @Lt Col Bourgouin @Colonel Licasse @Amiral Figuères @Colonel du Peyroux @général crelcel @Francis Lou-Migal @Caporal Schtark @Général Bastien @Obama @Denis Planchin @Gilles Froid @Maurice Upian 

Lundi 8 décembre 2014
0 votes - le 11 Dec 2014 à 05:30

La Crête a interagi avec moi :
@Ellie  avait un plan, un plan magique qui allait mettre un bon gros fuck à tout ce merdier. Il lui a fallu quelques coups de fil par ci par là et l’opération Caverne d’Ali Baba était montée. Quand il s’agit de foutre de le souk, moi ch’uis toujours présent ! Tous les Nerds allaient nous aider, mais là moi faut pas me demander. Non… voyez-ça avec elle… Moi pour le coup je sers à rien, juste de gros bras et encore c’est à peine si je soulève 12 kg. 

La seule chose que je devais savoir c’est qu’on va mettre un virus dans l’ordinateur central de la Banque de France pour effacer tous les comptes, les dettes, etc… bref une vraie lobotomie des finances.

On avait trouvé des fringues de commando noir, ça me plaisait bien. Juan était un géni, il avait passé des heures et des heures entre deux galipettes à bosser et étudier les cartes. En coupant les systèmes de sécurité, on devait passer par le toit, casser une vitre et se faufiler à l’intérieur. Là il fallait atteindre la salle des serveurs située dans les sous-sols et pour y arriver il faut faire péter toute les sécurités. Les potes d’Ellie attaquent de l’extérieur, ils vont nous faciliter un max de trucs. Nous de l’intérieur c’est complexe, mais avec la bête de bombe qu’est Ellie ce sera finger in the nose !

 Petit à petit, porte après porte on arrive vers notre destination. La seule chose qui me plaisait pas c’est que là la seule sortie, c’était par où on était entrés. Ellie s’installe, elle sort tout son matos, ses cables etc… moi je vais checker le couloir pendant qu’Isis et Juan commence à mettre en place leur système de destruction massive, une tronçonneuse, des produits chimiques etc… Ils attendaient qu’Ellie leur donne le feu vert pour passer à l’action. Moi je faisais le guet. J’avais un mauvais pressentiment, c’était trop facile, vraiment trop facile pour être vrai en fait. D’un coup j’entend du mouvement dans les couloirs. « Merde ! La Bleusailles » Et là ça sort de tous les côtés.

Je réfléchis pas, je tire ! Et eux ils ouvrent aussi le feu. Je tire et je prend une balle dans le biceps une autre dans la cuisse, mais je reste debout et je tire. Je tire, je tire, je tire et je vais me planquer derrière une cloison. Putain les salaud ! Je sais pas comment ils nous ont trouvé si vite. J’hurle pour savoir si les Kids derrière vont bien. 

 - Comment ça va les kids ? 
 - Ça va papa ! Et toi ? répond @Juan  
 - Il m’en faut plus fiston ! t’inquiète papa va gérer. 

C’est alors que j’entend un coup de feu venir de derrière. Je me dis que c’est impossible, il y a pas d’issu derrière moi. Je me retourne et je vois Isis, elle vient de buter un flic en lui tirant entre les deux yeux. Je suis juste sur le cul, ce brin de nénette m’impressionnera toujours. Elle a toujours eu un flignue ça oui, mais je pensais pas qu’elle savait s’en servir. Elle shoot une deuxième fois, bam ! Un autre flic raide mort. Les mecs vont réfléchir à deux fois avant de retenter quoi que ce soit.

- La Crête ça va ? T’es touché ? me demande Isis
- Oui ça va c’est rien, vous en êtes où ? 
- Ellie a presque fini, il faut qu’on remonte de deux niveaux.
- Dépêchez-vous, ils vont surement nous enfumer là  

Tu parles, ils ont du m’entendre les salauds. Ils ont balancé leur satanée grenade fumigène. La gorge, les yeux, y tout qui me cramait avec leur avec c’te merde. J’ai jeté ma veste par dessus, mais il fallait trop qu’on se barre de là. Je commence à tirer sur la porte,  il faut que je fasse une sortie. J’avance, j’ouvre la porte, je balance le restant de fumigène et je tire. J’en vois qui tombent sous mes balles. La porte se referme Je me planque derrière l’un des flics qu’ Isis a tué. Il a des grenade, un masque, une cagoule un gilet, d’autres grenades et un putain de fusil d’assaut. Les flics tentent de négocier, je les entend nous demander de nous rendre. Mais le score était déjà de 3 à 0 pour nous, alors je doute qu’ils respectent quoi que se soit niveau engagement. J’essaie de dépouilles les cadavres et de m’équiper pour le mieux. Isis n’a pas bougé d’un pouce, elle vise la porte. Je m’approche du second cadavre et j’envoi le gilet au kids. Juan le donne à Isis qui le refuse et le propose à Ellie.   

 - Bon ! je vais allez nous creuser un tunnel pour sortir du côté du métro ok ? Heureusement que j’ai pensé à prendre des petites cuillères à thé, sinon on aurait été marrons pas vrai les gars !? dis-je pour rompre un peu le silence.

J’essaie à nouveau d’ouvrir la porte pendant que le keuf derrière il gueule : 
« Sortez les mains en l’air, vous êtes cernés, on ne vous fera aucun mal » 

Baom ! 

Ils shootent évidemment. Mon ouverture a permis à Isis d’en buter encore un. Et de quatre ! Elle est vraiment trop forte cette fille. Moi j’ai encore pris une balle, mais cette fois c’est dans le gilet. Je recul évidemment mais je tombe pas et je prend le temps de viser.  Boaom ! Boaom ! je shoot encore. hey ! ce flingue est top. Je touche le mec aux jambes, mais je reçois un nouveau tire sur le flan gauche, ça me projette au sol. J’attrape mon ancien flingue et je tire dans cette direction, plusieurs balles. Mais mon chargeur s’est vidé bien 5 secondes avant que je m’en rende compte. Les Kids sont derrière. Pendant qu'Isis tire et que chaque balle atteins sa cible, Juan envoi une nouvelle grenade vers les flics, ok il est temps de tester ce masque à gaz.

Je me relève, je peux encore marcher, je dois pisser le sang, mais je peux avancer. Je prépare une nouvelle grenade. Je l’envoi dans la cage d’escalier, sous une pluie de balle. BOUUM !! Ça s’est calmé, alors j’avance dans la fumée. En fait je vois même pas mes paluches à 30 cm de  ma gueule, mais j’monte. Le masque ça le fait bien !  

J’entend plus rien, sauf les kids qui toussent derrière moi. Je sens une porte, j’ouvre une et je tombe sur un couloir vide sans fumé. j’attrape le bras d’Isis que je tire vers moi. On est tous là. 

- C’est un couloir de service qui… kof kof kof mène au parking, dit Ellie
- Oué c’est ça ! kof  dit Juan 
- Moi… kof kof, je le sens… kof pas… dit Isis   

 J’enlève mon masque et je leur dis que je passe en premier.

- Mais… Kof kof ! tu pisses le sang ! Dit Juan 
- T’inquiète pas gamin, j’vous ouvre la voie, ils doivent pas être beaucoup là dehors. 
- Kof, Kof T’es fou ?! dit Isis. Là c’est le GIGN ! Ils sont tout un régiment derrière cette porte.  kof 
 - …. Hey ! Moi je sors par là, vous, vous passez par le toit et on se retrouve dans 30 minutes à la péniche de Gégé ok !   

Juan avait compris plus vite et heureusement, la petite a mis une seconde de plus à réaliser ce que je disais, ça lui a laissé le temps de l’intercepter. Cette scène je l’avais déjà vue quelques semaines plus tôt. Mais là j’en profite un peu pour la serrer dans mes bras. Cette liberté que j’aime tant, c’est elle.   

 - Isis tu es ma plus belle source d'inspiration, j’ai envie de te dire tellement de chose, mais j’ai peur de dire de belles conneries. Reste toi ! 
 - Je t’aime Philippe ! c’était la première fois qu’elle m’appelait par mon vrai prénom. 
 - Moi aussi ! Je m’aime !   

 Je prend les armes, je recharge le flingue et je sors, je crois pas grand monde, mais dés que j’en vois un je tire. moi j’avance, je me planque pas derrière un pilier je suis en mode Terminator. Je suis dans un grand parking, il y a quelques voitures de garées, surement d’avant la crise. J’envoi encore une grenade, c’est ma dernière, celle-là, c’est une grenade flash. Si il y avait des flics par là, ils doivent plus rien voir ni entendre alors j’accélère pour profiter de mon effet de surprise et bingo bongo ! 3 gonzs qui se tenaient là complètement aveuglés, j’ai tiré sans même réfléchir, ça fera 3 de moins à courir après les kids. 

Je repensais à tous ces gens qu'on avait croisé, et qui voulait un monde meilleur@Erick Foax @Guy@Gilles Froid@Eric Sawal ... et tout ceux que j'oublie... Oui bien sûr Les Oubliés Al, JeanSé @Jesus routier des hommes bien, qui rêvent du même monde que moi

Oui la fin est proche ! Alors oui j’ai plus de convictions. Le monde se lèvera demain sans argent, ça vaut bien ça. J’avance encore… en fait il sont plus nombreux que ce que je pensais. Je tire dans le tas, mais le tas riposte. Je saurais dire combien de balles entrent dans ma chaire à ce moment là, mais quelques unes quand même. Je tiens à peine debout mais je vois la lumière des gyros, c’est que je suis presque dans la rue. J’ai encore mon flingue, mais les flics m’aveuglent avec leur projos. Je vide mon chargeur avant de tomber. Franchement je sais pas où je suis, je sens plus mon corps, j’entend pas leurs voix, ni les coups de feu, je sais pas si marche encore, tout est blanc autour de moi. #kill 

 
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer