C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Guy

23 ans
Homme
Eveillé (aucun parti)
Vit à Paris
Devise : Etre là où ça se fait l'Histoire
Bio : Pourtant étudiant à Sciences Po, pour Guy la droite, la gauche, les extrêmes, ça ne l'intéresse pas, ce qu'il veut c'est comprendre les arcanes du pouvoir et se trouver là où se fait l'histoire. Il cherche une vérité extrême, qu'il est près à connaître et à défendre, même au péril de sa vie. Il ne se prend pas pour un homme d'action ou un leader. Il souhaite juste être au premières loges de l'Histoire. Guy est un fin observateur, un peu geek, un peu renfermé, sous des abords sympas, il peut être terriblement agaçant car dénué d'amertume, il est parfois d'une objectivité froide. Seul l'intéresse la vérité dans l'action, pas besoin pour lui de devenir célèbre ou de revendiquer la propriété de ses idées. Toute idée doit être partagée. Vérité oblige. Il a fondé avec d'autres le mouvement des Eveillé-e-s, qu'il a fédéré autour d'un texte: @EveillésManifeste. Auteur du Manifeste des Eveillés, il a organisé la première marche Blanche du mouvement en hommage à Nadia (morte dans une boulangerie alors qu'elle voulait acheté du pain), sur les camps il est le bras droit de Charlito et le premier contact avec la presse, dont @FranceIndé. Community manager des twitter et Facebook des Eveillés sur le web, il a depuis peu rallier à la cause des Eveillé-e-s, la Mairie de Paris et de nombreux hommes politiques, ainsi que des célébrités. Guy prône le pacifisme, (ses proches le surnomment ironiquement "Gandhi") mais aussi l'action solidaire et citoyenne.
Par
 3
32840 points 10
173 associés

Son histoire a lui

[Meta Gaming mais on s'en tape]
0 votes - le 18 Dec 2014 à 23:52

Marty Chaud a interagi avec moi :
Voilà, ça se termine, j'ai déjà envoyé mes remerciements à la rédac, maintenant je m'adresse aux autres auteurs. J'ai choisi de le faire sur le profil de Marty parce que c'est celui sur lequel vous avez le plus de chances de repasser...Je remercie donc tous les auteurs qui ont pu coopérer avec moi, et donc particulièrement : The Peacemaker pour @Juan , Ndish pour La Crête, @Isis , James et Utopy, heyMamzelleBook pour @Ellie même si ce fut plus tardif, Eric Sawal pour @Eric Sawal (ça ne s'invente pas), kate pour @Zenone , manudrudru pour @Conseiller Bac Plus 15 et @le Petit Nicolas , Gally pour @Guy et ashra pour @DELAQUAIRE Paul . Je remercie aussi les gens qui ont lu mes textes, comme par exemple log4rithme et Fleursdeschamps. Bon courage aussi à LaRose pour les dernières minutes contre Willy pour la quatrième place. J'espère que je n'ai oublié personne, dans le cas contraire j'en suis vraiment désolé... Sur ce je vous laisse, je dois regarder France 4 pour savoir comment Marty Chaud va en finir ! (sûrement pas par un clic ;) )

Utopya Museum
0 votes - le 18 Dec 2014 à 23:12

Alain Frost a interagi avec moi :
Alain avait rapatrié toute sa collection d'oeuvre d'arts à Utopy.
Il s'offrait une nouvelle jeunesse!

Cocktails et marijuana, Alain avait pu construire un véritable musée. On venait du monde entier pour admirer ce que le vieil homme avait mis des décennies à glaner et à acquérir.

En échange d'une visite, il acceptait toute sorte de choses. Il n'était pas compliqué, et bien souvent, on lui faisait même cadeaux d'oeuvre artisanales. 
Alain avait donc ouvert une seconde aile dans le musée, et cela la ravissait.

Il donnait la moitié de ce qu'il recevait à la communauté, en guise de remerciement pour lui avoir prêté ce terrain et aider à construire ce gigantesque musée de bois.

Alain avait arrêter de voler des objets d'art, il coulait désormais des jours tranquilles à Utopy, et s'était même mis à peindre.

Après tant d'années, il s'essayait lui même à l'art.
Et en grand connaisseur, il était pointilleux, exigeant et travailleur.

Ses premiers résultats étaient prometteur, Juan lui en avait déjà pris contre une cargaison d'herbe.

Y'a pas à dire, à Utopy, on est biiiiiiiiiiiiien. Allez viiiiiiiiiiiens! 

@Ellie @Guy @Isis @Erick Foax @Eric Sawal 

1 ans après pour Adria Helios
0 votes - le 18 Dec 2014 à 22:53

Adria Helios a interagi avec moi :
Il y a un an de cela, j'ai assisté impuissante aux événements qui ont frappé nos Cités, nos Campagnes, nos Iles. Nous devions simplement sortir de la Zone Euro et attendre tranquillement la nouvelle monnaie qui n'est jamais venue à nous. La crise s'est amplifiée et par égoïsme, les individus ont fait preuve de violence les uns envers les autres alors que des solutions existaient, beaucoup de localité en France ont maintenu un climat de paix et de solidarité extrême et ont même demandé de l'aide auprès de partenaires étrangers, comme c'est le cas du Canada envers le Poitou-Charentes. Nous pensions être seuls alors que c'était faux, de nombreux pays soutenaient notre cause mais nous n'avons pas voulu écouter. Et vînt le despote, qui pensait régler la situation de cette France qui se divisait de plus en plus, en marchant sur chacun des individus qui s'opposait à ses idées. J'étais à Poitiers ce jours là et j'ai vu les troupes du Capitaine Valois entrer dans le Centre Ville, j'ai vu la panique des passants qui couraient dans tous les sens pour éviter les balles et moi, j'ai couru pour continuer à vivre. Puis quand le calme est revenu, je suis retournée dans la Rue où des corps jonchaient le sol et où le sang se rependait dans les caniveaux, j'ai fais de mon mieux pour soigner ceux qui pouvaient encore l'être mais quand cet enfant de 7 ans est mort dans mes bras, le symbole de la pureté et de l'innocence avait été sali, j'ai compris que je devais canaliser la colère en moi pour me donner de l'énergie à accomplir une mission, celle de faire changer les choses. Poitiers a été libérée comme Châtellerault et Limoges par les troupes du Colonel du Peyroux et je suis heureuse que des personnes des Forces Armées qui défendaient les valeurs Humaines étaient là pour nous sauver. 2000 Personnes sont mortes dans notre région et encore plus dans la France entière, je ne pouvais acceptée cela. Dès que les Eveillés ont mis en place le Forum Social à l’Élysée, je me suis sentie prête à jouer mon rôle avec les compétences dont je disposais et j'ai rejoint la Capitale, des individus ont osé me qualifier d'arriviste alors que je ne faisais que mon devoir de Citoyenne Française. Puis, les événements se sont succédé et on m'a demandé de tenir provisoirement le Ministère de l’Éducation jusqu'à la prochaine élection légitime. En tant que Professeures des Écoles qui subissait la vétusté de cette Institution je devais agir à la hauteur de mes moyens et j'ai acceptée afin de lui redonner son véritable rôle qui n'est pas seulement de transmettre des connaissances ou de socialiser les enfants, comme beaucoup le pense encore, mais de transformer un être immature en personne autonome, responsable et épanouie, capable de bien vivre avec les autres, conformément à son désir et des valeurs Humaines. Le défaut de l'ancien système scolaire était qu'il mettait au centre le savoir et non l'être humain. Il donnait la priorité à ce qui est secondaire, le savoir du maître à transmettre avec son objectivité et sa rigueur, et il négligeait l'essentiel, le désir de s'améliorer de l'élève, avec toute sa subjectivité, sa singularité, sa personnalité. Les grands pédagogues le disent depuis Rousseau : Pestalozzi, Montessori, Freinet, Steiner, Tous savaient qu'il fallait mettre le désir d'évoluer de l'enfant au cœur du processus éducatif et c'est cette mission que j'accomplissais car pour moi, nos enfants sont et seront toujours les véritables bâtisseurs de cette nouvelle société que l'on souhaite tous, c'est à nous de leur transmettre les clés pour bâtir le véritable avenir de la France. Quand le Gouvernement a été élu, je suis retournée m'occuper de mes élèves de l'école de Marçay car j'avais réalisé mon devoir, celui de mettre les bases des futures décisions des Ministres de l’Éducation. Depuis ce temps qui me semble si proche et si éloigné à la fois, je mets mes compétences aux services des futurs fonctionnaires de l’Éducation en leur enseignant les nouvelles pratiques pour faire évoluer nos enfants dans l'Amour de l’École et donc de l'Avenir de la Société. A tous ! Rien n'est terminé, tout est à faire et merci à tous d'avoir été les prémices de ce Changement." Adria Helios @Monique @Thomas  @Dr Lavigne Mathieu @Charles Vennec @José Manu Borraso @Obama @Liza Brody @Guy @Alexandra Lagneaux @Lisa Hoffmann @Sandrine @justin tresor @Dominik devilepin @Eric Sawal @Erick Foax @Marilou @Jean-Louis Le Braz @Lilou @Ada Erasom @Maurice Upian @Le Prophète @Aziz @ALAD @La source @Kévin @Martin Rochteau @Walter @Père Mounier @achille @Jean-Marc Ayrault @Devi Sweetie  @général crelcel @Chancellerie @Maréchal Ferbert @Général there @Montpellier @Robin des Bois @Francis Escudé @Michel Henry  

Guy un an après
0 votes - le 18 Dec 2014 à 22:29

FlashbackGuy venait de finaliser la liste du gouvernement provisoire. Ca lui avait pris la nuit entre les coups de fils, les tirages au sort , les mails, les demande de changement, il était à bout. Au petit matin, la liste finie était prête pour la conférence de presse. Juste avant il appela Amandine, pour ses 18 ans. C'était son anniversaire et Guy ne l'aurait certainement pas oublié. Amandine, il l'aimait comme une petite soeur, il était heureux pour elle et Stella, surtout car elles disaient qu'elles se sentaient bien à Utopy dans leur dispensaire. Il se dirigea vers la presse et donna les noms de ceux qui allaient incarnés en tant que citoyens le gouvernement provisoire. Il ne prit aucun poste, trop heureux de pouvoir donner à tous ces citoyens la possibilité d'influer même de façon temporaire la direction d'un pays en reconstruction. Le texte de 6eme République restait à valider sur son bureau, il le laissait bien en évidence, Sawal passerait sûrement par son bureau ce matin. Tout était près. Guy pouvait partir la conscience tranquille. En sortant de l'Elysée, sans dire au revoir à personne, comme on quitte la scène, il respira enfin. Le temps était ensoleillé, il faisait bon malgré le mois de décembre. Son téléphone sonna, c'était Jean Légal. le procès de jérémie avait eu lieu ce matin et les coupables seraient arrêtés, un mandat d'arrêt international avait été lancé contre Cabestany et Ségo, tous en fuite. Guy ne put rien dire d'autre que "merci", il était dévasté par le soulagement. Il avait vécu avec ce poid trop longtemps, si la justice n'avait pas tranché, il aurait pu sombrer dans la folie et la tristesse de son deuil. Le deuil d'un premier amour jamais réalisé. Machinalement, sans savoir où il allait, il marcha des heures dans Paris, et se retrouva brusquement devant la fresque des Eveillés, celle peinte par cette artiste un peu borderline et drôle. On y voyait les Eveillé-e-s dans les camps, ceux qui étaient décédés au combat, et ceux qui étaient là depuis le début , Victor et Camille, Lilou avec son hôpital, des journalistes de FranceIndé, Sawal à la sécurité et Amandine avec ses paniers. Au bout de la fresque, il y avait un jeune homme avec des lunettes qui brandissait des textes qui sortaient des imprimantes, reliées à des dizaines d'ordinateurs  même le sol. C'était Guy et son manifeste des Eveillé-e-s... Comme le temps avait passé, Guy eut du mal à se reconnaître. il avait tellement changé. Jérémie lui manquait horriblement. Il se souvint que dans un vieux restaurant kébab pourri, Jérémie et lui avaient refait le monde avec Marianne Guérin et d'autres, le soir de la sortie de l'euro, avant de rejoindre les camps des Indignés. Les Eveillé-e-s étaient nés de leurs rencontre et de leurs combats. Guy regardait le visage de Jérémie peint sur cette immense fresque. "c'est fini, dit-il. J'ai fait ce que j'ai pu pour la sixième rép, j'ai donné tout ce que j'avais pour qu'on te rende justice et que les coupables soient punis. Jérémie, il est temps que je reprenne ma vie, même si sans toi, elle me semble vide". Guy embrassa le visage de son premier amour, les lèvres peintes étaient glacées... c'était son premier baiser. jamais avant il n'avait pu prendre la main de l'homme qu'il aimait, jamais il n'avait pu lui avoué son amour, et pourtant... c'est avec Jérémie qu'il avait compris qu'on ne pas se battre sans idéaux, que l'amour n'est pas forcément avec la personne que l'on croit. Guy déposa ses lunettes devant le Manifeste, il ne voulait plus rien voir. Et partit en silence dans la nuit de Paris._________________________________________________________________________1 an plus tard_______________ En Inde, Guy vivait retiré dans un ashram, il méditait avec une communauté de personnes qui avaient fait voeux de silence. parfois il voyageait pour donner des cours de communication non-violente. il était devenu ami avec le Dalaï lama, dont il appréciait la tempérance, et espérait qu'un jour il pourrait se relever de son deuil. Il envoyait à Amandine et à des organisations caritatives pour les enfants ses salaires reçus pour ses conférences. Guy a eu 24 ans cette année.@Matt @Victor @Isis @Gilles Froid @Eric Sawal @Erick Foax @Lilou 

Discours du Colonel du Peyroux - 18 Décembre 2015
0 votes - le 18 Dec 2014 à 20:55

Colonel du Peyroux a interagi avec moi :
Discours du Colonel du Peyroux - Cérémonie en hommage aux victimes de la Guerre devant l'Obélisque en Verre - Place de l'Hôtel de Ville - Poitiers (86) "Citoyens du Poitou-Charentes, Il y a un an de cela, la France a quitté la Zone Euro et le chaos s'est emparé de nos rues. Mais malgré la crise qui régnait, dans notre belle région nous avons maintenu un semblant de Gouvernement Local grâce au Conseil Régional. Nous avons demandé l'aide du Canada qui a répondu à notre appel et nous avons pu remettre sur pied la distribution alimentaire, la sécurité et les soins médicaux. Les décisions des Citoyens par le Conseil Régional Nous permettaient de maintenir une organisation afin de répondre aux besoins de tous et à l'urgence. Le Calme régnait sur les Deux-Sèvres, la Charente-Maritime, la Charente et la Vienne et alors que dans les Régions limitrophes qui prônaient leur indépendance, Nous, Pictocharentais, avons décidé de rester Français à part entière. Puis vint le jour où l'ennemi de la Démocratie est passé dans notre Territoire pour rejoindre Paris, Poitiers est la première a être tombé puis vînt le tour de Châtellerault, ce jours là, ce sont 2000 concitoyens qui nous ont quitté brusquement suite aux fusillades et aux bombardements alors qu'ils défendaient leurs libertés. Je souhaite rendre hommage à tous ces Hommes, ces Femmes et ces enfants qui par courage et bravoure, ce sont levés pour les idéaux de cette Nouvelle France. Je vous demande de ne rien regretter, l'Histoire est telle que nous devons prendre face à certains événements, des décisions qui vont à l'encontre de nos valeurs personnels. Oui, je suis triste de ce qui c'est passé mais en tant que Militaire, mon émotion doit être mise de coté et mes actions doivent répondre aux valeurs Républicaines que je sers. Je suis heureux d'avoir servi au coté de ce regretté et ami @Général Atlas , mais également au coté de l'Amiral @Francis Lou-Migal , du @Général there , du @général crelcel et du @Maréchal Ferbert . Nous avons fait notre devoir et en cela, nous devons en aucun cas regretté nos actions. Peuple du Poitou-Charentes, vous m'avez demandé de continuer à vous protéger et c'est ce que je continuerais à faire, Nous sommes à présent tous unis dans cette Région fédérale et qui bientôt deviendra une Grande Puissance autonome. Vive le Peuple et vive le Poitou-Charentes !"  @Monique @Dr Lavigne Mathieu @Charles Vennec @Obama @Liza Brody @Guy @FranceIndé @justin tresor @Eric Sawal @Erick Foax @Marilou @Maurice Upian @achille @Kévin @La source @Walter 

1 an plus tard pour France BN
0 votes - le 18 Dec 2014 à 19:35

France BN a interagi avec moi :
Bonsoir à tous nos abonnés, Cela fait maintenant 1 an que la société Française s'est relevée de la terrible tragédie qui a touché notre nation. Rappelons-nous de ces événements qui nous ont traumatisé. Mais nous tous, journalistes qui été au temps jadis concurrents, nous avons décidé de nous unir afin de diffuser la vérité et défendre les valeurs de notre métier. Suivre chacune des actualités n'a pas été chose facile, nous avons été les cibles de terroristes, nous avons infiltré des groupes dangereux, nous avons mis nos vie en jeu et pour tout ça, je voulais personnellement remercier nos journalistes sur le terrain qui ont continué a faire leur devoir, Merci à Stéphanie Ditrot, Candice Arnaux, Bastien Marceau, Jack Mcintayer et Nathan Bayle. Merci également à toute l'équipe technique et mon collaborateur Djahed Fakitou pour le travail extraordinaire qu'ils ont effectué durant cette période sombre. Merci à nos partenaires @FranceIndé , Anarchy.fr, @Occitania Info , @justin tresor@Liza Brody ou bien encore @Michel Henry  avec qui on l'espère, nous continuerons à partager et qui ont joué un rôle important pour nous. Aujourd'hui et grâce à votre fidélité, le nombre de nos abonnés a atteint la barre symbolique des 200 000 personnes, a vrai dire, nous n'avions pas franchement imaginé un tel succès lors du lancement du site d'informations @France BN en 2001 (et de notre application, en 2008). Sept ans plus tard, et après six années bénéficiaires qui viennent consolider notre indépendance, France BN est devenu le journal numérique d'un large lectorat, motivé, investi, qui n'a de cesse de débattre dans les fils de commentaires ou d'enrichir par ses contributions dans Le Club les contenus éditoriaux.  Grâce à vous, France BreakingNews parvient à s'imposer comme l'un des rares médias totalement indépendants (il est contrôlé par ses fondateurs et son équipe), dans un paysage médiatique français en pleine construction mais où quelques oligarques et industriels essayent toujours de faire main basse sur la presse écrite quotidienne. Le pluralisme de l'information, le journalisme d'enquête, l'écriture multimédias, la vidéo, les réseaux sociaux et le dialogue permanent avec nos abonnés : Nous avons pu faire vivre ces enjeux d'une nouvelle information à l'heure de la révolution numérique. Merci à tous, et nous vous le promettons, nous continuerons dans ce chemin. Vanessa Tiroup, Directrice de la Rédaction de @France BN Abonnés : @Monique@Baratribord @Dr Lavigne Mathieu @Charles Vennec @José Manu Borraso @Obama @Charlito @Guy @Lisa Hoffmann @General Alcatraz  @Dominik devilepin @Eric Sawal @Erick Foax @Marilou @Ada Erasom @Maurice Upian @Le Prophète @Lilou @EveillésManifeste @Hervé Le Bras @Aziz @ALAD @La source @Kévin @Martin Rochteau @Walter @achille @Jean-Marc Ayrault @Devi Sweetie  @Martine Aubry 

Martin, un an de responsabilités
0 votes - le 18 Dec 2014 à 18:30

Martin Rochteau a interagi avec moi :
"Et voilà, ça fait déjà un an..." Je rentrais dans le Capitole, après avoir fait mon discours de commémoration de ce 30 Octobre. J'avais eu beaucoup de responsabilités pour un jeune de 24 ans. J'avais rejoint le gouvernement provisoire mis en place pour la 6ème république, étant notamment en relation avec @justin tresor et @Eric Sawal pour l'économie. Pendant 4 mois, j'ai pu défendre l'idée d'une économie sans monnaie, ce qui avait quand même intéressé pas mal de gens. Puis, grâce à l'idée de France fédérale, en mars j'avais été élu leader du Conseil dirigeant régional d'Occitanie, alors qu'Erick avait refusé le poste, préférant faire la révolution aux USA. Je me souviendrais longtemps de la tête de Laura lorsqu'elle fut au courant... J'ai gardé contact également avec @Guy, le seul avec qui je pouvais tenter des private joke de Sciences Po ! J'allais aussi quelques fois à Utopy ces derniers mois, pour voir comment allaient @Ellie et @Isis. Cette dernière me rappelait beaucoup ma soeur. Malgré son sale caractère, elle avait fini par accepter mon amitié, et il n'était pas rare de faire des soirées chouchen/foie gras avec entre autre les Foax, Lilou, pas mal de monde d'Utopy et bien sûr @Jean-Marc Ayrault ! Aujourd'hui, c'était une grande fête qui était prévue, avec notamment le groupe Tarbais de Boulevard des Airs devant une place du Cap' pleine à craquer. La petite surprise était la présence du groupe de musique d'@Al et Erick, les "Al Catraz" ! Vivement les vacances...

Lilou en 2015
0 votes - le 18 Dec 2014 à 17:46

Lilou a interagi avec moi :
Après avoir construit la VIe avec les autres ministres nommés le 18 décembre, Lilou est restée quelques mois au gouvernement. Elle avait voulu être certaines qu'aucun politicien véreux ne tente de s'immiscer dans les hautes sphères. 
Une fois la machine lancée, Lilou a décidé de revenir à ce qu'était sa vie, soigner les gens. Elle a passé quelques formations pour se perfectionner, et via des dons, a pu investir dans un immense bus de tournée. 
Elle l'a transformé en une véritable clinique mobile.
 Depuis 3 mois, Lilou voyage dans tout le sud de la France, de Grenoble à Bayonne, et fais des escales selon les besoin de la population. 
Elle passe de temps en temps à UTOPY, c'est elle qui a aidé @Isis a accoucher et compte revenir pour faire de même avec @Ellie .
La jeune femme a un train de vie simple, prodiguant des soins en échange de nourriture, d'un peu de monnaie, d'une soirée avec un repas. 
Elle est resté en contact étroit avec @Eric Sawal, @Erick Foax, Amandine et @Guy , et passe même rendre visite de temps en temps à @Jean-Marc Ayrault . 
Lilou est toujours célibataire.

Sinistre avenir
0 votes - le 18 Dec 2014 à 17:30

Général Atlas a interagi avec moi :

@Isis @Guy @Erick Foax @Eric Sawal @Ellie @Colonel du Peyroux @Obama 
Le soir du 18 décembre 2014, Justine Atlas, épouse de Charles, est sortie avec des amis de son collectif citoyen pour fêter la nouvelle République.
Ce soir là, Justine a bu bien plus que raisonnable, ce qui n'était pas dans ses habitudes. 
Sur le chemin du retour, elle a perdu le contrôle de son véhicule et s'est tuée dans un fossé.


Le 15 avril 2015, le Général Atlas, jeune retraité, s'est donné la mort en se jetant du haut d'une montagne dans les Alpes.
On a retrouvé sur son corps une lettre, qui exprimait tout son chagrin d'avoir perdu sa bien aimée.
Apparemment Charles s'était mis à boire, et était envahi par des images sombre de Montargis. Les regrets de toutes ces victimes et la perte de sa femme ont eu raison d'Atlas, qui considérait qu'il n'avait plus de raisons de vivre.
Son corps fût inhumé deux jours plus tard au Panthéon. 
#kill

 

Samson Froid - La fin en politique
0 votes - le 18 Dec 2014 à 16:23

Samson Froid a interagi avec moi :
Je ne pensais pas m'y destiner, mais je me dirige vers une carrière politique longue de plusieurs années. Après mon poste de Ministre de la Solidarité Citoyenne dans le gouvernement provisoire de @Guy , Monica m'a proposé un poste de directeur de cabinet. Après une longue et éprouvante campagne dans laquelle je l'ai épaulée, elle a recruté plus de la moitié des suffrages dès le premier tour et est arrivée à la tête du Maine (ancienne Sarthe), région française fédérée. Je prendrai mes fonctions dès la semaine prochaine, et j'ai de plus grandes ambitions encore pour les années à venir. Le temps où je faisais le facteur à Ecully est bien loin désormais. <br/> <br/>Je n'ai plus beaucoup de temps pour voir mes parents, ni mon frère et ma soeur. En réalité, je ne les vois plus depuis un an, sauf Gilles qui sort d'Utopy et me rend visite à l'occasion. Je repense parfois à mes aventures, ma marche de fou furieux jusqu'à Paris... Beaucoup de choses ont changé en bien l'année dernière, mais j'ai perdu plusieurs êtres chers. Mes soeurs et ma nièce... Eva, Clarisse et surtout Aude. On a retrouvé ma pauvre jumelle morte en pleine campagne, avoir avoir consommé on ne sait quel produit... Etonnant pour une infirmière. Le mystère reste (et restera sans doute pour toujours) entier. Aujourd'hui, j'ai fait mon deuil, mais elle me manque. Elle était celle qui me comprenait le mieux, et j'étais celui qui la comprenait le mieux. On avait fait les quatre cents coups ensemble. Depuis un an, je poursuis ma route, seul. Je fais ce que je peux pour me persuader que le meilleur est encore à venir.

La vie verte
0 votes - le 18 Dec 2014 à 16:07

Al a interagi avec moi :
A la TV, il y avait des hommages et des célébrations de partout. 
Moi ça m'intéressais moyen, il faisait encore doux en cette fin octobre. 
Je sortais dehors et admirait la vue, qu'est ce que j'étais bien ici!

A la fin du conflit, les Contestacio et notamment @Martin Rochteau m'avait "offert" un terrain pour les remercier de les avoir aidé à libérer Toulouse.

Il n'était pas vraiment à moi, mais j'avais pu y construire une maison en bois, et je pouvais rester tant que je cultivais les terres.
Je regardais mes champs et mes serres, et j'étais fier d'avoir accompli tout ça.

Début 2015, j'étais partit en Guinée et en Jamaïque afin de trouver les meilleurs graines possibles de marijuana.
L'herbe ayant été légalisé, j'avais donc eu la possibilité de devenir producteur.

Je produisais également du thym, du basilic, de la salade, du persil, toute sortes de plantes.

Soit je les revendais, soit je les échangais contre de la bouffe ou autre. Et cela m'allait bien.

Je faisais des concerts aussi, des trucs pas très grands, dans des bars et des clubs, pour le plaisir. Mais je pouvais enfin chanter et avoir un public!

Depuis que je m'étais installé dans cette région des Pyrénées, ma vie s'était calmé, et avait radicalement changée.

-Al! Tu viens on doit rejoindre nos amis d'UTOPY. 

Je me retournais et contemplais ma femme, Eléa. Et oui je m'étais marié, rapidement certes, mais ce fut un coup de foudre.
Alors que je chantais pour une fête de village, je l'avais vu au premier rang ne pas me quitter des yeux, et j'avais été également subjugué par cette beauté.

Quand elle était venu me voir après le concert, me disant qu'elle aimait ma voix et ma coupe de cheveux, je sus instinctivement que j'avais trouvé la bonne.

-J'arrive ma douce! 

Aujourd'hui je projetai même d'avoir un enfant avec elle, que nous élèverions à la campagne, loin des fous.

@JeanSé @Ellie @Eric Sawal @Guy 

Gilles Froid - La fin en presqu'happy end
0 votes - le 18 Dec 2014 à 15:30

Gilles Froid a interagi avec moi :
Je me plais bien à Utopy. La cité à la licorne marche si bien qu'il est devenu difficile de garder le cap, mais je fais confiance à @Isis , @Juan et @Ellie pour gérer convenablement la situation. Ces trois-là sont inséparables. Il a l'air de bien s'amuser, le Juan. Je le vois toujours régulièrement quand il n'est pas occupé aux "affaires". Je le chambre souvent quand je lui parle du désastre de ma vie amoureuse en lui disant qu'il m'a piqué ma part, ce salow ! Enfin, je ne suis vraiment pas à plaindre. De temps en temps, je m'éloigne d'Utopy, je prends du recul. J'en profite pour aller voir mes parents, toujours à Pezé. Je vais fleurir les trois tombes du coin avec émotion : Eva, Aude et Clarisse côte à côte pour l'éternité... J'ai vu Samson dans ses oeuvres pour le gouvernement de @Guy . J'ai pu revoir ce dernier à deux reprises. Il n'y a pas de problème entre nous, même si je n'approuve pas forcément tout ce qu'il a fait au sein des Eveillés. Monica, cette vieille folle, est maintenant à la tête du Maine, et elle aurait proposé un poste sérieux à Samson qui n'est plus au gouvernement, je n'en sais pas vraiment plus pour le moment. Bref, j'ai retrouvé un certain équilibre, j'ai fait d'un passe-temps (jardinage) mon métier. Je vis modestement mais en phase avec moi-même. Il ne me reste "plus qu'à" trouver l'amour... Vaste programme !

Le Général Boris, un an après
0 votes - le 18 Dec 2014 à 14:17

Général Boris a interagi avec moi :
Pour le plaisir de la lecture : @Isis , @Erick Foax , @Guy Depuis son bureau dans les locaux du FSB (service secret russe) dominant la Place Rouge, le Général Boris écoute Vladimir Poutine annoncer la sortie du Rouble.Sur son bureau s'accumule les rapports angoissés des agents de terrains : pénuries alimentaires, foule devant les distributeurs de billets, commerçants qui n'acceptent plus que le cash...Comme un air de déjà vu pour le Général Boris. Cela lui rappelait sa dernière mission, en France. Un échec, il n'avait pas réussit à déstabiliser le pays, à mettre au pouvoir un parti proche de la Russie. Depuis, il était placardisé, et il avait la haine.Et maintenant, la Russie sombrait à son tour. Quand l'URSS était tombé, il y'avait un pays à prendre. Il était bêtement resté fidèle à la Sainte Russie, officier de l'armée rouge qui devenait russe pendant que d'autres, le "camarade Vladimir" en tête, s'en mettait plein les poches. On ne l'y reprendrait pas une seconde fois.Il repensait à quelques Français qu'il avait brièvement croisé. Le Capitaine Valois et Mehmet, deux " héros " qui avaient chuté en pleine gloire. Ils auraient pu être la Nouvelle France, mais ils avaient poussé le bouchon un peu trop loin et trébuché. Il ne commetrait pas les mêmes erreurs.Il y'avait à prendre, et il comptait bien se tailler la part du roi. Il avait l'expérience. La France en Anarchy lui aurait au moin sservi à ça.

Discour de nomination.
0 votes - le 18 Dec 2014 à 12:42

Amiral Figuères a interagi avec moi :
<dr>Mes chers amis français,Je me présente devant vous, avec cet uniforme de la Marine Nationale, car on a décidé parmis les nouvelles élite politique de me faire confiance. Une confince qui vise un vieil homme, un vieux soldat qui n'a jamais cessé de se battre pour les grandes idées de la République, quelque soit ses formes : solidarité, fraternité, équité. Français, française, notre société a été boulversée et une révolution silencieuse s'est effectuée, mettant un terme à l'existence de certains parasites, rendant au peuple ce qui lui appartenait, rendant à la France sa légitimité en tant que puissance des droits de l'Homme.Mais que serait la France sans sa représentation à l'international? Que serait elle sans des ambassadeurs et des accords qui sont à l'image de sa nouvelle gloire, de sa renaissance semblable au phœnix que je porte désormais en broche? Messieurs et dames, elle ne serait que l'ombre d'elle même. La France est un pays tourné vers son peuple et vers le monde! Nous avons des engagements, et nous respecteront. C'est pourquoi, afin de faire profiter de mon expérience international à ce gouvernement, j'ai accepté la demande de monsieur @Guy  et pris les commandes d'un ministère crucial pour l'avenir de la France dans le monde. Je suis conscient que les mouvements militaires passés ne joue pas en ma faveur. Que les actes commis par mes forces, bien qu'ils étaient fait pour sauvegarder la République, ne soient pas acceptables. Et c'est pourquoi, par cette même allocution, je tiens à m'excuser auprès des français victimes. Afin de ne pas corrompre ma position, j'ai aussi décidé de prendre ma retraite au sein des forces armées. Ces dernières ont besoins de mentalité neuves et plus flexibles à l'idée de suivre une France Fédérale, une nouvelle France. Français, Française, pour le peu de temps qui me sera donné en tant que ministre, je m'engage, comme je me suis engagé auprès des autres membres du gouvernement, à donner le meilleur de moi même afin de redonner à la France le poids que sa renaissance lui avait perdre. Vive la République, vive la France, vive le peuple français!@Francis Lou-Migal @Guy @FranceIndé @France BN @Colonel du Peyroux @Général Atlas @général crelcel </dr>

Eric Sawal, un an après
0 votes - le 18 Dec 2014 à 11:55

Eric Sawal a interagi avec moi :
Après un bref passage au gouvernement provisoire où il a exercé comme ministre de l'économie, notamment pour mettre en oeuvre (avec Martin Rochteau et justin Trésor)  le nouveau système monétaire mixte :   Franc / Monnaie Locale / Troc , Eric Sawal est désormais député.

Au Palais Bourbon, Eric Sawal est l'une des consciences de la gauche. Dans un monde politique où les anciennes étiquettes n'ont plus la côte, il se revendique toujours communiste même si le parti du même nom n'existe plus.

Il est connu pour ses prises de positions tranchées, sur des valeurs fondamentales, et ses discours sont souvent craints du gouvernement, car capable de renverser la tendance politique quand il se positionne contre.

On lui doit de nombreux projets de loi. Certains sont exotiques, comme la loi d'amnistie pour Juan, Isis et Ellie ou la légalisation du cannabis.D'autres sont plus emblématique de la nouvelle société qu'il veut porter. Aujourd'hui, un an après, en guise de symbole, il a déposé un projet de loi pour nationaliser la chaîne de supermarché E. Leclerc, "en dédomagement de sa responsabilité dans la crise alimentaire de 2014".Il a proposé qu' E. Leclerc soit indemnisé en bon alimentaire, du montant du "panier citoyen" de l'époque ....
cc @Isis , @Guy , @Erick Foax , @Lilou 

 
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer