C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

Luc

51 ans
Homme
Activité non renseignée
Vit à Lot
Devise : Devise non renseignée
Bio : Bio non renseignée
Par
2
2260 points 2
63 associés

Son histoire a lui

L'arbre
0 votes - le 17 Dec 2014 à 13:25

Cet arbre devait être une sorte d’oracle entre la lumière et l’ombre et ses fruits aux couleurs vives une tentation pour beaucoup, personne ne semblait les avoir cueilli pas même les oiseaux ; Alors il le vit comme un piquet de séparation, un signal presque qui se trouverait à la frontière, soumis à la force du soleil ardent et attentif à contempler l’ombre.**** Vois-tu il est comme dans ces tableaux de Chirico ou la clarté se trouve dans la zone du temps à venir au-delà du présent tandis que l’ombre est déjà passée ; la démarcation entre les deux est l’instant éternel ou vit l’homme, le philosophe, les êtres ordinaires sont à l’abri de la structure architecturale, ils peuvent se promener sous les portiques dans la lumière réfléchie sans percevoir l’énigme du temps, se pencher vers le futur sans la moindre conscience du passé.****                                                            C’est dans ce monde Dionysien de l’éternel retour que Luc évoluait, en pensant à des temples consacrées à des divinités marines élevés le long des côtes arides de la Grèce et de l’Asie mineure, en imaginant des vaticinateurs attentifs à la plainte des flots se retirant le soir de la terre adamique le corps serrée dans leur chlamyde, attendant l’oracle mystérieux et révélateur. Ainsi il se vit comme l'Ephésien méditant dans la première lueur de l’aube.                                                                                        Mais bien vite il s’ébroua comme un jeune chien qui sort de l'eau; à quoi servaient ces pertes de temps, à quoi bon perdre son regard, le temps qui nous est accordé peut s’employer à plus utile, alors dépassant l’arbre sans plus le regarder il poursuivit son chemin le long de la falaise: La chaleur montait doucement, le vent d’autant agaçait, la rivière qui serpentait dans le bas traçait des méandres parfaits. Bientôt il arriva sur le lieu de sa chute, évalua rapidement la longueur de corde qu’il attacha à un arbre et se mis à descendre en rappel dans le puit.

Peut -être un début de solution
0 votes - le 15 Dec 2014 à 08:31

Mon cher Héphaïstos, je me suis rappelé de vos bons conseils du début en particulier sur les supra conducteurs et c'est en regardant cette gravure de Gilbert de Colchester dans ma cheminée que j'ai peut être trouvé un début de solution. Il s'agit de mettre en place un certains nombres de gros aimants, si tout va bien je devrais en avoir quelques uns mardi et je serai à même de vous en dire plus sur leur efficacité ou pas. L'intuition est souvent longue à venir.

A Héphaïstos
0 votes - le 13 Dec 2014 à 17:53

(Orange Goblin): Mon cher Héphaïstos je  prends enfin le temps de vous écrire, comment vous dire ce n'est pas facile; Dire que j'ai accepté de m'associer avec vous est un bien grand mot. On dira que j'ai appuyé sur le bouton non pas par inadvertance mais machinalement.Voyez-vous, il y a de cela maintenant un certain temps, j'ai peint  en Allemagne un tableau que j'ai pompeusement appelé "Motorhead ou Les forges de Vulcain". Au départ le tableau était peint dans le sens vertical, je crois que j' essayais de réaliser un portrait. Le résultat s'avéra catastrophique, alors j'ai mis un disque de Motorhead, renversé le tableau à l'horizontale et  pendant deux heures je me suis acharné dessus avec mon couteau à palette et mes couleurs, direct du tube. Le résultat fut ce qu'il fut, en tout cas il justifiait sa nouvelle appellation. Il se trouve aujourd'hui emballé dans du plastic au dessus de la porcherie désaffectée . Soit, mais j'ai toujours eu un faible pour les pré-socratiques et en particulier pour ce cher Héraclite qui ne nous a malheureusement laissé que quelques fragments de sa pensée. C'est pourquoi sur le mur de ma cheminée j'ai fait une représentation d'une gravure de "Gilbert de Colchester" qui montre comment on réalise un aimant naturel. Le forgeron fait face au nord "SEPTENTRIO". et tourner le dos au midi "AVTER" sur son enclume , une masse de fer rouge de deux ou trois onces, qu'il va étendre sous forme d'aiguille. Comble de l'ironie, il me restait de la place sur le mur du côté droit. Alors j'y ai inclu la représentation du mont Jouctas que j'avais copié à même époque dans un vieux livre. Le mont Jouctas est communément appelé la tête de Zeus, il se trouve à Cnossos en Crète

Bonjour,
0 votes - le 11 Dec 2014 à 08:26

 Je m'appelle J Luc et j'ai écouté votre émission en rentrant chez moi et je pensais qu'il s'agissait d'un programme qui parlait de création artistique et j'ai été un peu déçu quand j'ai entendu votre auditeur, alors comme je me sens un peu comme lui,seul dans ma campagne, j'ai décidé de vous envoyer une petite partie d'un récit que j'ai écrit il y a quelques années, bon c'est sans prétention quelqueq chose de simple très bucolique; alors voilà çà commence comme çà, j'espère que les auditeurs ne se moqueront pas trop de moi ... La cascade merveilleuse 

Discours du Colonel du Peyroux
0 votes - le 10 Dec 2014 à 22:07

France BN a interagi avec moi :
"Peuple de France, L'obscurité à atteint nos contrés, la Nation toute entière a connu les pires tragédies du 21ème siècle, mais ce siècle sera également synonyme de Renouveau. Nous sommes là, nous sommes réunis tous ensemble pour défendre les valeurs les plus belles qui puissent exister sur cette Terre : Liberté, Unité, Solidarité. L’Être Humain n'est pas parfait, c'est ce qui le rend si parfait, nous ne cesserons jamais d'apprendre de nos expériences, notre curiosité est une force qui nous permet d'avancer dans tous les domaines. Aujourd'hui, Il est temps que cette force nous donne à tous, le courage de prendre une nouvelle route, celle d'une Nation du Peuple, pour le Peuple et par le Peuple. Il est temps, à présent de fermer le Livre de notre histoire qui a fait de nous ce que nous sommes, sans pour autant l'oublier. Peuple de France, Il est temps d'ouvrir un nouveau Livre, Notre Livre, celui que nous avons décidé d'écrire ensemble, et ce quelque soit nos différences, car en ces temps difficiles, nous sommes égaux les uns aux autres. Nous étions si attachés à nos besoins individuels que nous avons oublié notre véritable dessein, maintenant, c'est à vous de choisir, choisissez avec votre cœur et demandez-vous ce que vous voulez pour vos enfants? Demandez-vous ce que vous souhaitez transmettre aux générations futures? Pour ma part je le sais, je veux que tous ceux qui auront le bonheur de vivre dans nos cités, dans nos campagnes, dans nos îles puissent vivre dans une Nation dont le principe premier est le respect des valeurs humaines. Nos frères, nos sœurs, nos enfants, nos mères et nos pères ne sont pas morts en vain, ils sont les prémisses de cette œuvre si extraordinaire qui a pour finalité d'élever nos consciences; mais c'est à nous, les vivants, de nous consacrer à cette œuvre inachevée. Peuple de France, éveillons-nous et acceptons notre destiné commune car uni, nous aurons l'énergie nécessaire pour insuffler cette nouvelle étincelle qui se propagera dans le reste du Monde. Car Oui! le reste du Monde voit en la France l'Espoir du Renouveau, l'Espoir d'une vie meilleure, L'Espoir de l'Unité pour atteindre notre but commun, celui de Grandir ensemble pour aller de l'avant dans notre Évolution. Soyons cette graine de lumière qui éclaire les ténèbres, Soyons le Phénix qui renait de ses cendres. Peuple de France, c'est à vous de choisir." Discours du Colonel du Peyroux à France BN Les abonnés : @Monique @Chouquette @Baratribord @Dr Lavigne Mathieu @Héloïse Dunois @Kayla aka Midas @Ellie @Matt @Charles Vennec @Lydie Reolon @Natalie @José Manu Borraso @Obama @Liza Brody @Juan @Isis @Guy @Mathilde Pevensie @Alexandra Lagneaux @Tous Ensemble @Amandine @Lisa Hoffmann @Alexia PoN-3 Far @François Le Gall @FranceIndé @Le Veilleur @justin tresor @General Alcatraz  @Robert Mortimer @Sacha Costil @Dominik devilepin @Mamie Rose @Eric Sawal @Erick Foax @Marilou @Maurice Upian @Luc @Georgette Le Guen @Hervé Le Bras @Gilles de Salm @EveillésManifeste @Aziz @Jesus routier @ALAD @Kévin @Martin Rochteau @Jeanne (Juanita) @Walter @Père Mounier @Georgette @achille @Général Atlas @Bibiche @Jean Légal @Devi Sweetie  @Laurent Lerouge @JeanLouis Débraye @général crelcel @Læticia Erasom @Le lorrain @Général Bastien @Chancellerie @Caporal Schtark @Sarah @Francis Lou-Migal @Maréchal Ferbert @Occitania Info @Général there @Martine Aubry @Général Bornay @Robin des Bois @Colonel Licasse 

La bombe à mots
0 votes - le 09 Dec 2014 à 23:00

C'est là qu'est l'est: https://www.youtube.com/watch?v=eryzp0Pklc8

Faites un don de vous même
0 votes - le 09 Dec 2014 à 18:21

Maison pour tous. les riches sont les bienvenus, nous attendons vos dons, en échange, nous vous promettons une libre circulation et une joyeuse rigoladehttp://faitesundondevotrichesse.fr

Les maisons pour tous
0 votes - le 09 Dec 2014 à 14:59

On a bien vu le Week-End dernier au téléthon, qu'il reste un peu d'argent dans les caisses, nous dit Henriette. Quand on a lancé cette idée, on passaient pour des doux rêveurs, des utopistes. A l'époque on avait acquis pour presque rien une grande ruine en pleine campagne; aussitôt on a eu l'idée d'ouvrir un site internet:  http://donnerdumateriel.fr/region/departement/commune/le faou. En même pas six mois on a vu des gens arriver d'un peu partout pour nous aider à rebâtir, d'autres se connectaient sur le site ou nous apportaient directement des matériaux. Nous on organisaient des réunions et on disaient à tous. Cette maison sera aussi la vôtre, maintenant les travaux sont bien avancés. Chaque vendredi, dans la maison pour tous se tient un apéro concert repas ou chacun apporte ce qu'il veut. Les discussions vont bon train et force est de constater que les gens sont heureux de communiquer à nouveau et qu'ils éprouvent un véritable plaisir à se retrouver ensemble. Le café et l'épicerie devraient ouvrir pour Noël

Aujourd'hui c'est dimanche
0 votes - le 07 Dec 2014 à 21:54

Demain c'est lundi et après demain c'est mardi et puis ce sera mercredi, jeudi, vendredi et de nouveau le week-end, c'est bien le week-end, moi j'aime pas les lundi et en général le mardi j'suis fatigué. Le mercredi est un jour que je ne déteste pas mais enfin j'aime pas trop non plus. Le mieux c'est pas le jeudi, c'est à coup sûr le vendredi.

Déclaration H1
0 votes - le 05 Dec 2014 à 17:41

La  radio distillait un vieil air de jazz, vingt heures déjà,  préparer quelque chose de rapide à manger et aller se coucher de bonne heure, une bonne nuit de sommeil et demain il pourrait commencer à préparer sa nouvelle expédition.

To B or not to B
0 votes - le 05 Dec 2014 à 17:30

Cela faisait déjà une semaine que l’on chipotait sur une contribution sans grand intérêt , il n’y avait pas grand-chose de neuf ; de toute façon Luc pensait bientôt abandonner cette histoire, il voulait faire quelque chose de neuf, depuis sa récente découverte il bouillonnait littéralement. Au moment de quitter le site il remarqua un nouveau message. Un membre de la team proposait d’introduire un nouveau membre au pseudo prometteur de « Magic-mistery » ; il mis en attente le message pour la prochaine réunion sur la web conférence du week-end et quitta définitivement la page, pour zapper sur celle de sa boutique ou il proposait toutes sortes de scripts pour le développement de sites Internet communautaires ; il y avait deux nouvelles commandes et une proposition de coopération avec un graphiste, il se frotta les mains, cela allait remonter un peu le niveau de ses finance se dit-il en fermant  la boutique; puis il navigua encore un peu sur les différents forums sur lesquels il était inscrit pour suivre ses abonnements de discussion bien pratique qui contribuaient avec sa signature à renvoyer d’éventuels clients vers sa boutique, lassé de zapper il mis l’ordinateur en veille et alla se servir un verre. 

Le jeu de l'oie
0 votes - le 05 Dec 2014 à 16:48

Quand Luc entra dans son petit studio, tout était sombre et sentait un peu l’humidité, la fenêtre de sa chambre était presque toujours fermée, il n’aimait pas voir la rue au dehors, seul brillait dans la pièce l’écran de son ordinateur qu’il laissait tout le temps allumé ; se débarrassant rapidement de ses affaires il s’assit à sa table de bureau mastiquant nerveusement un bout de pain dur qui devait se trouver là depuis un certain temps. Le regard fixé sur l’écran, il ouvrit tout d’abord la page d’administration du site, pour voir s’il y avait de nouveaux apports de textes, ce site Web il l’avait développé lui-même.- Tous les membres enregistrés pouvaient se connecter sur un espace commun et  ajouter leur contribution personnelle, ce n’était pas un blog ni un forum plutôt un espace communautaire .assez restreint ou les nouveaux membres devaient être parrainer par les anciens et surtout ils devaient subir une sorte d’examen d’entrée. Le jeu était le suivant, Luc proposait de courtes ébauches d’une nouvelle histoire, choisissait les personnages proposait différentes variantes pour la suite du récit et chacun pouvait continuer à la développer à sa guise dans son espace personnel, lorsqu’une personne jugeait que son œuvre méritait d’être vue il envoyait un message aux autres membres et mettait en ligne ses écrits sur une page de blog commune à tous. Chacun pouvait alors juger de ce nouvel apport de texte et donner son avis sous forme de commentaires. Si il était vraiment très bon Luc le validait instantanément, sinon il était remanié par les autres membres ou simplement éliminé par un système de vote.

Lucky guy
0 votes - le 04 Dec 2014 à 16:07

l'hiver s'installait, les jour racourcisait, dans la grotte trônait maintenant un gros coffre en pierres soigneusement taillées, c’était son garde-manger, toujours à la bonne température 10/12° - En matière de frigo, on pouvait difficilement faire mieux. Luc n’avait parlé à  personne de ses projets. Pour les uns, il habitait ici ou là, l’adresse de sa mère lui servait de boite aux lettres. En général ses contacts avec le monde extérieur se résumaient à peu de choses, parfois il visitait un ami de longue date qui vivait dans une vieille grange aménagée. Ensemble ils parlaient peu, habitués à la solitude partagée, quelques bières et cigarettes leur suffisaient amplement. C’est seulement quand Luc allait en ville d’abord chez sa mère, pour récupérer son linge et son courrier, et aussi pour faire quelques courses,  que tout naturellement il se rendait chez Leila, une des deux femmes qu’il connaissait en dehors de sa mère: Leila la plus âgée, rencontrée par hasard un soir dans un bar, son boulot à mi-temps de femme de ménage ne lui permettant pas de vivre dignement, elle faisait quelques passes pour arrondir les fins de mois difficiles. Avec elle, on était très loin de la professionnelle arpentant les trottoirs. Parfois ils passaient la soirée ensemble, allant au resto ou bien lui achetait un nouveau vêtement souvent après avoir livré quelques produits bio régionaux, ainsi il se donnait l’impression d’une relation normale avec une femme à ses côtés. Avec Blandine, c’était différent, déjà elle était beaucoup plus jeune, 22, 23 ans, ne sachant pas grand-chose d’elle il ne se rappelait même plus comment il l’avait rencontrée. Lorsqu’il l’appelait, elle lui donnait rendez-vous dans son petit studio. Blandine essayait tant bien que mal de finir ses études de droit , elle racolait un peu pour surnager. Ce que j’aimais par-dessus tout chez Blandine, c’est sa beauté, une belle fille, avec un petit brillant dans l’aile d’une de ses narines, des cheveux mi-longs mêlés de blond et de blanc platiné, un visage poupin, des lèvres carmines . Vraiment bien faîte, n’en jouant pas, Luc ne savait pas si elle se trouvait belle ou pas, pour lui c’était comme une apparition cette fille. Parfois quand il arrivait, elle était  au milieu de copains de son âge, ensemble ils fumaient. Le miracle du libéralisme qui autorisait cette transaction tout naturellement sans tabou, le cash, la beuh qui circulait d’une main à une autre, l’entente tacite, le service rendu en bonne et due forme, il n’y avait pas grand-chose à ajouter et quand enfin Luc retournait sous son causse étoilé, il ne cessait plus d’admirer la voie lactée.

Nicolas rentre chez lui
0 votes - le 03 Dec 2014 à 22:55

le Petit Nicolas a interagi avec moi :
La route avec @Luc c'est rigolo: on est tous seuls sur l'autoroute pour Paris ou presque et quand on croise une voiture, @Luc il lance son gros klaxon, qui me fait sursauter à chaque fois. Enfin on arrive à Paris, là, c'est compliqué, il y des militaires partout. @Luc ouvre sa fenêtre, et un militaire s'approche:- @Colonel Atlas , qui êtes-vous ?- @Luc, je dois amener ce jeune homme chez ses parents: ordre de @Charles Vennec - c'est bon passez. Faites- attentionLe camion repart et Luc me conduit dans la rue de mes parents. J'ai le coeur qui bat, comme quand Emma me parle- bonne chance petit, me dit Luc.J'ouvre la portière et je descends du camion.

de retour chez Papa et Maman
0 votes - le 02 Dec 2014 à 22:40

le Petit Nicolas a interagi avec moi :
Je demande à @Mathilde Pevensie , enfin je veux dire la reine Mathilde, si elle peut appeler @Jane C. pour me ramener à la maison. @Jane C., elle appelle un copain à elle, @Luc , routier sympa, pour qu'il me ramène chez moi.Je l'annonce à tonton @Charles Vennec , il est dans son bureau, il a l'air d'avoir des soucis. Il se lève, contourne la table et me prend dans ses bras:- Nicolas, tu as été un très courageux garçon, un bon breton, je suis fier de toi. Portes ce message à Paris et à tes parents.Je l'embrasse, il pique un peut Tonton, je fais un gros bisou à @Mathilde Pevensie , je rougis beaucoup, car elle est vraiment très belle, et me voilà devant la maison de Tonton @Charles Vennec, à attendre @Luc. D'un coup, un gros bruit, je tourne la tête et je vois arriver un énorme camion, plus gros que le camion de la cantine. La porte s'ouvre, une voix grave me dit- en route.   

 
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer