C'EST LE CHAOS. ENTREZ DANS LA FICTION
0 : 00 : 00 : 00
Vos textes sur Anarchy : un roman de 200 pages chaque jour

REGIS DU MOULIN

65 ans
Homme
Retraité
Vit à Auvergne
Devise : Le plus grave, pour un Chercheur, c'est de nier l'existence de ce qu'il ne comprend pas.
Bio : Bio non renseignée
Par
2
17 associés

Son histoire a lui

" le Trouveur de Jean Marie"
0 votes - le 15 Dec 2014 à 06:45

@justin tresor 

" La France n'a pas besoin de Chercheurs...mais  de Trouveurs."  (Jean-Marie Le - Pen)

Le TrouveurComment fournir du travail sans croissance ?Comment avoir de la croissance sans consommation ?Comment avoir des consommateurs sans innovation ?Comment avoir des innovations sans Trouveur ?Travail = Croissance = Consommation = Innovation = Trouveur     Depuis toujours, les rêves plus que les inventions et les découvertes se développent dans les cerveaux sous forme de concepts. Ceux-ci ne sont pas brevetables à l’ inverse de leurs utilisations, le créateur de la ceinture de sécurité n’a rien gagné, ce n’est pas le cas de l’inventeur de la fixation 3 points sur le véhicule. C’est injuste et néfaste à l’évolution. Des milliers de projets inventifs naissent à chaque instant dans l’esprit des humains et tombent dans l’oubli faute d’avoir trouvé des Scientifiques pour les matérialiser. Méditons sur le fait que Léonard de VINCI avait pensé à l’automobile et à l’hélicoptère.     Un département Recherche Scientifique important est indispensable à une Nation, pour développer, rentabiliser, transformer en travail pour tous, les Idées innovantes      Je suggère la création du poste de Trouveur ou Découvreur de concept,       Le Trouveur aura comme caractéristiques:- Age, sexe, et origine indifférent.- Niveau d’étude indifférent.- Contrat à durée déterminé (C.D.D.) pour un concept précis au service d’une Entreprise ou d’une Institution qui sera chargée du développement et de la commercialisation des produits dérivés. Sauf exception, la durée du contrat ne devra pas dépasser 3 mois et en aucun cas donner droit à des indemnités de chômage. - Son salaire mensuel sera de 500 000 € (salaire d’un bon footballeur Européen). Le Trouveur  sera associé à 50% sur tous les brevets ou publications déposés autour du concept.La sélection des concepts et des Entreprises pourraient être réalisée par un Ministère sachant que les organismes choisis pour les développements bénéficieront d’aides financières de l’état.         Indépendante de toutes politiques, cette création de porté Universelle ne cherche pas à concurrencer le concours LEPINE ou à financer la dernière invention à la mode. Les concepts doivent présenter un intérêt Planétaire, le problème est que les Chercheurs de toutes positions sont incrédules et n’admettent pas que de telles idées puissent naître dans le cerveau d’un autodidacte sans niveau d’étude. Aujourd’hui, les Chercheurs contrôlés par les Politiques jouent le rôle de l’Inquisition au 17ème siècle, j’ai du mal à accepter que des idées présentant un intérêt universel soient examinées seulement dans plusieurs siècles, sous couvert de zététique. La Zététique, du grec zêtêin = chercher, est une méthode enseignée dans les Universités. Appliquée sans retenue, elle vise à faire rejeter par les élèves, futurs Chercheurs, ce qu’ils ne comprennent pas.« Il n’est pas grave de ne pas comprendre les mystères de la vie. Ce qui est grave, c’est de les nier parce qu’on ne les comprend pas » Frédéric DARD.

demain
0 votes - le 14 Dec 2014 à 19:15

justin tresor a interagi avec moi :
que sera demain?  On ne pourra répondre a cette question que lorsqu'on y sera. Les futurologues se sont toujours trompés quelque soit la durée de leurs prévisions. Je ne vais donc pas m'aventurer a y répondre. Mais ayant vécu le pire, nous pouvons maintenant attendre le meilleur. Et pour avoir ce meilleur il va falloir se retrousser les manches et aller au charbon. La journée de demain sera probablement longue et difficile pour beaucoup d'entre nous. Je vous souhaite une bonne nuit et  vous dit a demain.Justin Tresor.@Youri Gagarine @Costard rose @Celia Perez @Chouquette @FranceIndé @France BN @Baratribord @Antoll MA @Kayla aka Midas @Justine Abdaloff @Liv @Monique @Eric @Loulou @Natalie @Marilou @Capucine Cher @Jean Boitro @Loulou @Thomas Carcet @Eric Sawal @Jeff Carlan @Tom GIRARD @ Jimmy Nulti @Idris Stringerbehl @Deadlock @Papa Klaus @David Durel @Auguste @ REGIS DU MOULIN @Baptiste @DR HOUSE @Al @Thérèse @Christophe Flavier 

Api - politique
0 votes - le 13 Dec 2014 à 08:51

@Baratribord 

Apidée politique (propositions contre…) L’age de la retraite, la durée des cotisations, sont au centre des discutions actuelles au sein des Gouvernements. Même si je ne suis plus concerné, je constate que pour une classe en quête d’amélioration de vie sociale, les politiques s’inspirent des bases ancestrales de vie communautaire des abeilles. Si nous continuons sur cette voie, notre système atteindra le niveau des apidés et y stagnera. Un ordre nouveau s'offre à nous, il est temps de changer notre vie en société dans ses fondements, il faut que chacun puisse profiter pleinement du temps qu’il lui reste à vivre en tenant compte des conditions et de l’usure de vie qu’il a endurée pendant sa période de travail. Constat actuel : Les limites de la vie de plus en plus reculées entraînent une période de retraite rémunérée de plus en plus longue. La durée de la vie active est presque égale pour tous mais ne tient pas compte de la situation ni de l’usure de chacun.. Les « Hauts Salaires » vivent dans de meilleures conditions, leurs prélèvements sont élevés mais pendant un laps de temps court par rapport à la longueur de leurs existences, le coût des retraites devient supérieur aux cotisations. Les répercutions sur les « Bas Salaires » sont des usures additionnelles rémunérées afin d’améliorer leur niveau de vie. En effet l’usage des heures supplémentaires, des horaires spéciaux, des déplacements, devient obligatoire pour acquérir de meilleures conditions de vie. L'existence s’abrège, le coût des retraites devient inférieur aux cotisations. En extrapolant si on conserve le système actuel, les « Bas Salaires » mourront de plus en plus jeunes pour payer les retraites des « Hauts Salaires » qui vivront de plus en plus vieux. Les seules solutions pour équilibrer le budget seront d’accroître la durée du temps de travail, d’augmenter le nombre de « Bas Salaires », de diminuer la quantité de « Hauts Salaire ». Analogie avec le monde animal : Les abeilles se divisent en deux classes, les ouvrières que l’on peut comparer aux « Bas Salaires » et les reines qui représentent les « Hauts Salaires ». Pour les conditions de vie, les reines sont nourries à la gelée royale toute leur existence, les ouvrières leurs trois premiers jours. Pour l’usure de vie, l’ouvrière travaille toute la journée (récolte, nettoyage, ventilation de la ruche), la reine n’a aucune activité sinon la ponte. Bilan : l’espérance de vie d’une ouvrière est de quelques semaines, celle d’une reine plusieurs années. Ce système survit parce qu’il a su diminuer le nombre de riches qui vivent très longtemps, et augmenter le nombre de pauvres qui travaillent toute la journée mais meurent rapidement. Théorie : Il faut tenir compte des conditions de vie et de l’usure de vie de chacun en déduction d’une durée du temps de travail élevée et fixe pour tous. Si la durée du temps de travail est de 50 ans, pour y intégrer les conditions de vie, on s’appuierait sur le salaire de base divisé en tranche. Première tranche de 1 à 2 SMIC, on déduirait un trimestre par année de travail. Deuxième tranche de 2 à 4 SMIC, on déduirait un trimestre pour 2 années de travail. Troisième tranche au dessus de 4 SMIC, aucune déduction. Pour tenir compte de l’usure de vie, on transformerait la différence entre le revenu annuel perçu et le revenu annuel de base, en temps de travail supplémentaire. Toutes les majorations de salaire obéissant à des règles (heures supplémentaires, travail de nuit, travail posté, déplacements, etc…), correspondent à des usures de vie supplémentaires. Sauf : La prime d’ancienneté qui est une récompense accordée au salarié pour sa fidélité et son dévouement. Les primes d’intéressements, de performance, de CMU (complément de salaire unifié) sont des gratifications attribuées aux employés par le patronat en rapport avec les performances de l’entreprise, il faudrait les rendre obligatoires et égales pour tout le personnel. Les fonctionnaires, mise à part quelques primes de risque accordées à la Police, en sont dépourvus payant ainsi leur sécurité de l’emploi. Cela est injuste, il faudrait donner aux fonctionnaires une prime d’ancienneté équivalente aux privés. Pour la prime de performance prendre en compte comme base 10% du SMIC, le taux d’inflation annuel de l’année précédente venant en déduction. Exemple : SMIC à 1000 Euros, taux d’inflation de l’année précédente 3%, prime mensuel de 70 Euros. Il serait judicieux de les grouper en 2 primes égales , une en juin et l’autre en décembre, soit 420 Euros tous les 6 mois. Exemples : - Un ouvrier OS gagne 1000 Euros/mois de base (1ère tranche –0,25), il travaille en équipe postée 2x8 ( majoration de salaire 10% - 0,1 ) avec une ancienneté maximum de 10% (- 0,1), il bénéficierait d’une réduction variant de 0,25+0,1=0,35 à 0,25+0,1+0,1=0,45 s’il ne change pas d’employeur, il travaillerait entre 50/1,45=34 et 50/1,35= 37 ans. Un cadre 4500 Euros/mois (3ème tranche), supplément annuel (performance, intéressement) 10% (-0,1), ancienneté –0,1 travaillerait de 50/1,2 = 41,6 à 50/1,1 = 45,5 ans. Un travailleur de nuit au SMIC, -0,25, -0,3 (valeur moyenne)-0,1 (ancienneté) travaillerait de 31 à 33 ans. - Un fonctionnaire de nuit (trie postal) qui travaille 2 nuits et se repose 2 nuits sans majoration de salaire, -0,25, -0,1 (ancienneté) 50/1,35 = 37 ans. - Un fonctionnaire horaire journée 2ème tranche, -0,125, -0,1 (ancienneté), 50/1,225= 41 ans. Personne ne travaillerai 50 ans, d’autant plus que ces calculs ne tiennent pas compte des primes de performance trop aléatoires dans le privé. Ces exemples sont simplifiés, il est évident qu’en ce qui concerne l’OS du 1er cas, il peut bénéficier d’une promotion qui le fera basculer d’une tranche, on peut également lui demander de faire des heures supplémentaires ou de travailler 3 mois de nuit, le calcul de l’année travaillé doit se faire sur l’année écoulée, un peu comme les impôts. L’OS aura travaillé 1,35 année soit 16,2 mois les premières années et 17,4 mois en fin de carrière. Conclusion : Plus d’égalité, un budget équilibré par une meilleure entrée d’argent, les hauts salaires réclamant une haute technicité et d’importantes études, resteront en place plus longtemps ce qui dans la plus part des cas est demandé par l’intéressé. Une meilleure performance dans les entreprises, les bons éléments seront ménagés (temps libre, horaire de travail), le but étant d’augmenter les salaires de base et de diminuer les primes synonymes d’usure, pour être conservés le plus longtemps possible, les moins compétitifs seront remplacés par des éléments plus jeunes, sans pour autant qu’ils hypothèquent leur retraite en se ruinant la santé pour conserver leur niveau de vie. Bien sûr, l’instant du départ ne doit être pour le travailleur qu’une indication, une annonce qu’est arrivé pour lui l’instant de quitter le monde du travail et de profiter, un maximum de temps, des fruits de son labeur. S’il le désire, par peur de l’ennui dût au manque d’activité, il pourra continuer à travailler et à cotiser « indéfiniment », sachant qu’à tout moment, fatigué, il bénéficiera de sa retraite. Par souci d’équité vis à vis des générations à venir, le versement des indemnités sera lié à un retrait total et définitif de la vie active. Tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes si tous les hommes étaient honnêtes et dotés d’un grand sens civique. Hélas je pense que mes propositions verraient s’accroître le « travail au noir » si perturbant à l’économie de tous les pays. Il faudra être très sévère, ne doivent être tolérées que les aides entre parents- enfants et grands-parents petits- enfants, surtout si les prestations sont gratuites. Pour être dissuasives, les amandes d’un montant identique pour l’employeur et pour l’employé, doivent être de 10 fois le coût d’une facturation « normale ». Je ne me fait pas d’illusion, depuis toujours les civilisations ont suivi les modèles donnés par la nature. L’Homme est une espèce à évolution très lente, si au cour de celle-ci, il s’aperçoit qu’il fait erreur, changer sa façon de penser consisterait pour lui un retour en arrière synonyme de décadence.

Nourriture perdue
0 votes - le 13 Dec 2014 à 07:48

@Baratribord 

Nourriture perdue Bettes sucrières Une nourriture perdue ou mal utilisée, les cardes de la betterave sucrière. Olivier de Serres en 1600 a écrit.....dont les feuilles sont des bettes et tout cela bon à manger.... Lors de la récolte des racines, en décembre, les feuilles, (les côtes sont ratatinée et le vert a disparu), sont broyées pour le bétail ou restituées à la terre comme engrais vert.Sur les conseils du Ministre de l'Agriculture, je suis allé visionner le cite de l'Institut Technique de la Betterave. Il est très complet, même si je l’avoue je n’ai pas tout lu, cela n’a rien changé à ma conviction d’avoir découvert le plus grand gaspillage de nourriture au Monde, indigne d’un pays comme le notre qui de plus  est le deuxième producteur mondial, 33,7 millions de tonnes en 2012 de racines, derrière la Russie avec 45,1 millions.- Les Etat-Unis  32- L'Allemagne    27,9- Total 269,1 millions de tonnes       Je serai moins technique que I.T.B, je parle avec mes sens, vue et papilles, j’affirme pour  les avoir cuisiné sous plusieurs formes, gratins, en sauce, en salade (côtes cuites), en confiture, en omelette ou à la crème pour le vert, que les côtes et la feuille cueillies en août sont meilleurs que les bettes, comparable au cardon (que l'on consomme beaucoup en Rhône-Alpes) si on préfère le légèrement sucré à l’amertume.En longeant une route en Seine et Marne, j'en ai cueilli  une brassée en moins d'une minute, sans avoir l'impression de commettre un larcin.       Pour la cueillette en août, je recommande de couper les feuilles périphériques au cutter, le nombre maximal de feuilles ne semble pas être borné, à part les 2 premières, elles se placent en hélice de rang 5, la 3ème  et la 8ème sont superposées. (Wikipédia).      L'ablation des 4 derniers rangs ne doit pas nuire au développement de la racine, arrivé à son max en août. Les feuilles centrales suffiront largement à peaufiner la taille en évitant le dessèchement, de plus la repousse des feuilles est impréssionnante et associé aux collets au maintien de la qualité agronomique du sol, voir de l'alimentation animal identique à aujourd'hui.     Il faudrait faire un essais sur une portion de champ, je suis sûr qu'en 4 mois (d'aout à décembre), les feuilles auront repoussées, et les racines grossies. Dans ce cas on pourrait facilité la ceuillette et passé la nourriture récupérée de 10 à 30 voir plus % de la récolte des racines.Si on estime à 10% (un minimum) les feuilles récoltées, cela représente pour la France, 3 millions de tonnes de nourriture, 26,9 millions de tonnes pour le Monde (chiffre 2012) Cette cueillette du mois d'août, emploierait une main d' oeuvre saisonnière non spécialisée, par exemple des vendangeurs en période creuse, on pourrait envisager une distribution en circuit court sans intermédiaire, et conserver le surplus comme on conserve actuellement des côtes de cardon ou les épinards pour le vert. Le plus d'emplois autre que les saisonniers est énorme puisqu'il s'agit de gérer un minimum de 3 millions de tonne de nourriture pour la France, presque autant pour l'Allemagne. Cette culture tombe sous le contrôle de la C.E., mais les États ont leur mot à dire, même en pleine anarchie pour encadrer "Politiquement" des prétendants sélectionnés, pourquoi pas, sur Internet, ils seront associés aux producteurs, 50/50 dans l'intérêt de tous.    Je pense que l'on pourrait dans un premier temps, faire sans risque un essais sur un champ. Préparation culinaire identique aux blettes, épluchage des fibres recto et verso, voir photo d’un épluchage manuel, cuisson 15 minutes dans de l'eau citronnée. Si on laisse les fibres, elles disparaissent au bout de 10mn supplémentaire.Peut se consommer en salade, gratin, ou au jus, en confiture.. etc. Je trouve personnellement que ce légume est plus goûteux, légèrement sucré, d’une texture plus ferme que la blette.De nombreuses recettes sucrées ou salées sont à inventer.

Expérience au Frontière de la Mort
0 votes - le 06 Dec 2014 à 18:14

@Dr Lavigne Mathieu 

E .F.M. (Expérience aux Frontières de la Mort) Le 4 mai 1978, jour de l’Ascension, nous avions décidé de pique-niquer en famille, mon épouse Janine, notre fils David âgé de 3 ans et moi-même. Il faisait très beau, notre choix c’était porté vers un lac artificiel des environs Le cousin Hubert m’avait indiqué des trous d’eau au bord où les perches abondaient. Installés dans une clairière en bordure du chemin à environ 300 m de l’eau, nous avons déjeuné sur une couverture abrités du soleil par la 4L Renault, notre première voiture. Le repas avalé, il était environ 13h, je laissais mon épouse et mon fils près de la voiture avec un poste de radio à transistors. Je fonçais vers le lac équipé d’un minimum de matériel de pêche, une canne en fibre de 4 m, quelques lignes et des appâts. J’étais vêtu d’un djinn, d’un tee-shirt, et de baskets. A peine arrivé, je repérais l’endroit idéal avec un arbuste surplombant l’eau. J’étais seul, au bout d’une demi-heure sans touche je décidais de m’éloigner du rivage, je montais sur l’arbuste ma canne à la main, je glissais et tombais sur le dos. Je précise que si je n’ai pas peur de l’eau, je n’ai jamais senti l’intérêt d’apprendre à nager. Sans doute mes origines de montagnard piémontais depuis plus de 10 générations. Mon cousin germain Giorgio est remonté dans les archives de l’église de MOSSO-SANTA-MARIA jusque vers 1655, où Jois REGIS dal MOLINO déclarait la naissance de son fils Joannes. Dans l’eau j’ai coulé à pic, complètement désorienté, j’ai aperçu un moment une lumière, puis le noir. Je n’ai pas eu peur, je me rappelle m’être dit « je suis foutu ». A ce moment j’ai vu se dérouler des images, des scènes qui se sont passées dans ma jeunesse, je ne saurais dire si elles défilaient suivant un ordre chronologique bien qu’elles me soient restées très longtemps en mémoire. A noter, je n’avais jamais entendu parler de ces phénomènes d’Expériences aux Frontières de la Mort. Plus tard j’ai lu dans un livre de François BRUNE édité en septembre 1989 « voilà que se déroule alors, devant lui, le film de sa vie. Le phénomène est bien connu. Il peut se produire sans même que l’on ait quitté son corps, sans accident, sous l’effet d’un choc violent, d’une intense émotion, liés cependant, généralement, à la crainte d’une mort prochaine ». J’ai repris connaissance, je vomissais allongé sur la berge, près de moi se tenaient deux hommes en cuissardes, voici leurs explications. Ils pêchaient de l’autre côté du lac, ils ont entendu un « plouf », ils ont pensé qu’il s’agissait d’un chien mais ont décidé de faire le tour sans particulièrement se presser. Arrivés vers l’arbre ils m’ont aperçu flottant la tête dans l’eau tout près  du rivage, heureusement car avec leurs bottes ils n’auraient pas plongé. Agrippé, étendu sur le sol, ils m’ont ramené à la vie sans donner de précisions quant à la technique utilisée Reconduit près de ma famille, qui ne s’était aperçu de rien, je me débarrassais de mes vêtements mouillés. Enroulé dans la couverture, mon épouse m’emmena tellement vite vers mon médecin de famille qu’elle oublia le poste de radio sur le toit du véhicule. Le docteur ELBAZ, aujourd’hui à la retraite, avait son cabinet fermé mais logeait à la même adresse. Premier constat, j’avais le dos zébré de coupures peu profondes prouvant que je m’étais débattu dans des plantes aquatiques. Mon vaccin antitétanique étant à jour, le docteur ELBAZ me donna uniquement un rappel contre la polio. Après m’être changé, j’ai acheté dans une station service une bouteille de whisky que j’apportais à mes sauveurs. Détail curieux, deux bonnes heures s’étaient écoulées, ils n’avaient pas bougé, visiblement ils sont restés là à m’attendre proche d’un trou peu poissonneux, équipés de cuissardes mais avec leur matériel de pêche de l’autre côté du lac.    Conclusions : j’ai mis plus de 20 ans avant de m’approcher d’un lieu de pêche par peur de l’eau, mon épouse puis mon fils apprirent à nager…………….fin de l’histoire ? Et pourtant… Pourquoi après être resté plusieurs heures en plein soleil, puis précipité dans l’eau, n’ai-je pas été frappé d’hydrocution ? Les coupures faîtes par les joncs alors que je me débattais le prouvent. Pourquoi après plusieurs minutes sans respirer, la surprise de ma chute à la renverse m’ayant empêché de prendre une inspiration profonde, en ayant bu beaucoup d’eau, vomissements après ma réanimation, suis-je remonté à la surface ? Réponse humoristique que je donnais à mon entourage « normal, c’était le jour de l’Ascension ». Pourquoi après cet événement survenu alors que j’allais avoir 29 ans, je suis né le 11 juin 1949, mon vieillissement semble s’être ralenti aux yeux de tous ? Si on se place sur un plan « mythologie contemporaine », je suis mort le 4 mai 1978, et tel un HIGHLANDER, je suis revenu à la vie pour accomplir ma destinée d’IMMORTEL. En faveur de cette théorie je n’ai jamais eu d’accident du travail même bénin ou d’accident de trajet, après 25 ans d’activité dans une profession manuelle particulièrement exposée comme un service maintenance. Je n’ai jamais eu de maladie pouvant justifier un arrêt important dans cette même période. A l’encontre de celle-ci, j’ai eu une fille Séverine en 1982 et je saigne lorsque je me blesse. C’est tant mieux, je tiens trop.... à ma tête.Je redeviens sérieux, et pose la question : qu’est-ce que le vieillissement ? tout système pluricellulaire vieillit lorsque le nombre de cellules qui meurent, quelques milliards par seconde, dépasse le nombre de cellules qui naissent. Si dans un génome se trouve un gène qui sans annihiler la mort des cellules, favorise la naissance de nouvelles, il retarde le vieillissement. Les biologistes désignent les tolémères, extrémités des chromosomes, et l’enzyme associée la tolémérase comme responsable. C’est parfait, il suffit de modifier génétiquement les personnes qui n’ont pas naturellement ce gène pour les rendre « Immortelles ».Toutes les cellules produites réagissent, les neurones favorisant la mémoire et l’intelligence. Les cellules de la peau qui protège l’apparence physique des rides et autre signes de vieillissement. Les cellules du système immunitaire, celles permettant l’évacuation des « déchets » tels que la sueur, l’urée, le cholestérol, etc.. J’affirme posséder ce gène comme bien sûr plusieurs millions de personnes vivantes ou décédées. A travers les âges, il a provoqué l’accroissement des neurones et peut être créé des génies. Mais également est responsable des excroissances osseuses « bec de perroquet » provoquant des compressions de nerfs. Du développement des cellules cancéreuses, des excès d’urée amenant des crises de goutte, du cholestérol LDL qui se dépose sur les parois des artères en particulier celles des artères coronaires, du cerveau et des jambes. Bref tous ces points négatifs ont entraîné la disparition prématurée de ces « heureux » bénéficiaires.Je pense avoir hérité de ce gène de ma mère, née BOSCHI en 1908, originaire depuis de très nombreuses générations des environs de FLORENCE en TOSCANE – ITALIE. Ma sœur aînée Gloria ne faisait pas son âge, un cancer du pancréas diagnostiqué fin août 1998 l’a emporté le 11 novembre de la même année à l’âge de 57 ans, il est vrai que ce type de cancer est dit « foudroyant ».Ma mère c’est brûlée la poitrine au 3ème degré à 85 ans, des greffes de peau prélevé sur ses cuisses lui ont rendu une poitrine avec une peau d’enfant aux dires des médecins. A 92 ans, alors qu’elle vivait seul dans une maison particulière, elle détecta en se palpant, une grosseur à un sein, son médecin que j’interrogeais diagnostiqua une tumeur mais me dit de ne pas m’inquiéter, à son âge l’évolution de ces cancers est très lente, elle serait morte bien avant que celui-ci ne « nuise à sa santé ». Au bout de 3 mois il fallut l’opérer d’urgence, la grosseur était si massive qu’on a pu lui enlever sans lui supprimer le sein, elle y était farouchement opposée. Après quelques séances de radiothérapie son cancer semblait avoir totalement disparue. Dernièrement, elle vivait dans une résidence pour personnes âgées, à 97 ans elle se plaignait des jambes car les deux avaient été opérées, avec prothèse, pour artérite. Pourtant un an auparavant, elle gérait son budget, elle lisait et comprenait parfaitement le français, si elle ne le parlait toujours pas malgré 56 ans de vie en France, c’était sans doute un moyen de défense. La dernière fois qu’elle est venue en ITALIE avec nous, en août 1998, nous jouions tous les soirs avec mon cousin Giorgio à la scopa, un jeu de carte utilisant énormément la mémoire. A la question « comment fais-tu ma tante pour ne pas vieillir ? », elle répondit : « non e difficile divenir vecchi, basta non morire » ce qui signifie «  il n’est pas difficile de vieillir, il suffit de ne pas mourir » des éclats de rire ont ponctué cette remarque. Trois mois plus tard, ma sœur mourrait, le sentiment de culpabilité de voir son enfant partir avant elle, transforma l’humour de ma mère en paranoïa et esprit de persécution, depuis elle devint de plus en plus difficile à vivre. Elle a rejoint Gloria le 13 juin 2006 en nous laissant l’immense chagrin de ne plus avoir son sourire pour nous réconforter. Elle venait d’avoir 98 ans.                   

0 votes - le 04 Dec 2014 à 11:34

@Antoll MA 

C puissance n : What else ?       En examinant la copie CD réalisé avec le logiciel « Media Studio 2,5 Vidéo Edition », il me vient une idée pour définir avec certitude la provenance du film parasite et sa position précise sur l’axe temporel.      La reproduction se compose de 398 images, du début du film parasite jusqu’à l’image 278, apparaissent des indices qui définissent parfaitement le lieu de la fête, à savoir les publicités de whisky suspendues, et l’enseigne lumineuse de fast- food qui apparaît à l’extérieur de la salle à partir de l’image 271.      Il faudrait ralentir le film de l’image 279 jusque à l’image 363 pour amener la vitesse de défilement à une vitesse normale pour un caméscope et le diffuser sur Internet en demandant à l’auteur de nous procurer si possible le reste du film en précisant le lieu, la date et l’heure de sa prise. En n’indiquant ni la date ni l’épisode du feuilleton, on devrait obtenir un résultat probant.     Pour avoir le maximum d’impact sur le public, il faudrait faire participer les chaînes TV, la presse et surtout Internet. Ils diffuseraient des photographies des personnages atypiques, l’événement semble avoir eu beaucoup de témoins et le lieu être presque une salle publique, je ne pense pas que ces procédés médiatiques portent atteinte à l’intimité des personnages. L’enquête ayant aboutie, il peut se présenter plusieurs cas : - Le jour et l’heure, corrigée par la longitude du lieu, correspondent parfaitement à l’enregistrement. Subsiste l’accélération de C (voir plus haut). - La date de prise est antérieur ou postérieur, le « train d’impulsions électromagnétiques » a subit un transfert dans le temps en avant ou en arrière, suivant le concept de Monsieur OLIVIER COSTA de BEAUREGARD, « En spécialisant le temps, la théorie de la relativité implique sa réversibilité et donc qu’un signal puisse se mouvoir en avant et en arrière sur l’axe temporel ce qui expliquerait les phénomènes pré cognitifs ». Perspective très intéressante qui apporterait une réponse scientifique à la voyance.    On pourrait dès à présent capter sur nos téléviseurs des images de notre futur. De plus si les ondes antigravitationnelles agissent pour des fréquences de 12 GHz soit une longueur d’onde de 0,25 m, par extension elles agiraient sur des images utilisant pour se propager des rayons gamma ayant une longueur d’onde inférieure à 0,001 nm. Selon ma théorie URATP ces ondes peuvent être captées par le cerveau humain. - Personne ne se manifeste ou du moins n’apporte les preuves que nous détenons (début du film). Nous sommes en présence d’un phénomène paranormal, une T.C.I. (TransCommunication Instrumentale) images et messages de l’Au-delà. Il s’agit d’être prudent car si c’est le cas, ces images peuvent être troublantes voir traumatisantes pour les témoins que nous sommes. J’examine cette situation en scientifique athée qui comme tout le monde a perdu des proches. Les spécialistes des T.C.I. expliquent que sur ces « films » sont montrés les disparus en plein bonheur dans leur vie de l’Au-delà, évoluant dans notre univers non pas à l’âge de leur mort mais à celui qui les rapproche de 30 ans ( l’âge du CHRIST). Les jeunes vieillissent, les plus âgés rajeunissent, une adolescente de 13 ans morte il y 10 ans passionnée de chorégraphie, peut esquisser une danse du ventre avec l’apparence d’une jeune femme de 23 ans. Comme vous l’avez compris il s’agit d’un exemple qui me touche, chacun peut y voir qui il veut, d’où le danger d’une généralisation mystique.

C puissance n (précisions technique)
0 votes - le 03 Dec 2014 à 08:33

@Antoll MA 

Généralités : L'onde électromagnétique est une onde transversale, la vibration des champs électriques et magnétiques s'y effectue à angle droit par rapport à la direction de la propagation de l'onde. L'amplitude d'une onde électromagnétique représente l'intensité maximale des champs électrique et magnétique associés. Depuis l'avènement des vols spatiaux, des satellites servent de relais entre l'émetteur et l'utilisateur. Ces satellites particuliers sont des satellites géostationnaires tournant à la même vitesse que la Terre, à une distance de 36000 km, leur position reste fixe par rapport aux émetteurs et aux récepteurs. Ils captent tous les signaux qui sont filtrés suivant leur fréquence porteuse (plusieurs milliers de mégahertz), les amplifient et les renvoient sur les équipements au sol munis d'antenne parabolique dirigée vers le satellite. La puissance d'émission du sol vers le satellite n'a que peu d'influence sur la portée, seule la fréquence de la porteuse est importante ainsi que l'orientation et la capacité de captage du satellite. Par conséquent la réception d'un bout de film parasite prenant la place d'une émission impose qu'il fut émis à la même fréquence soit 12 G Hz, comme il s'agit de l'enregistrement d'une fête organisé dans une salle de restaurant, avec des personnages, des boissons, et des danses atypiques, il semble logique de penser qu'il s'agit d'un film amateur prit au caméscope...ou une T.C.I. (TransCommunicationInstrumental) d'où l'intérêt d'aboutir dans mon enquête. Autre fait particulier, l'action du film parasite est environ 2 fois plus rapide que l'action du feuilleton, comme les vitesses d'enregistrement et de lecture sont les mêmes, capacité de lire un film caméscope directement (liaison péritel) sur un magnétoscope V.H.S., la seule variable possible est la vitesse de transmission soit C, Pour le prouver j'ai imaginé de transporter le satellite à une distance qui correspond à la longueur normal du film soit 14 s à 300000 km/s = 4,2 millions de km, la première image atteint le satellite quand la dernière quitte le sol. La durée du voyage est de 14 secondes, passage par le satellite, pour le retour sur la Terre la distance reste la même, la fréquence porteuse reste la même sinon le récepteur aligné sur celle-ci n'aurait rien capté, la modulation U.H.F. reste la même puisque l'image est impeccable, la durée du voyage retour est passée à 7 secondes, la vitesse de transmission est passé à 14/2 x 300000 = 600000 km/s.

0 votes - le 02 Dec 2014 à 11:41

@Antoll MA 


Interprétation:    Comment peut-on aller plus vite que la lumière? EINSTEIN avança l’hypothèse que la lumière pouvait être considérée comme un flux de particules sans masse appelées photons évoluant à la vitesse de 300000 km/s (en fait : C=299792458 m/s). La vitesse de propagation est indépendante de la longueur d’onde, de l’amplitude et du niveau d’énergie puisque le laser qui est une concentration de bosons photons très haute en puissance énergétique se propage à la même vitesse. Jusque à présent, le photon étant considéré sans masse, il ne peut pas être accéléré, EINSTEIN affirmait que l’on ne pouvait pas aller plus vite que la lumière. Dernièrement on a défini une masse photonique bien entendu extrêmement faible, et découvert des particules comme le neutrino, qui auraient été accélérées au CERN à une vitesse supérieure à C (opération OPÉRA).La valeur maximale établie pour C correspond à la vitesse d’une onde électromagnétique se propageant dans le vide de l’espace. On connaît ce qui peut diminuer C, la traversée d’un milieu matériel, l’onde se propage à une vitesse C/n où n est l’indice du milieu. En résumé C est à 300000 km/s dans un milieu ne présentant aucune gravité, C diminue si le milieu traversé présente une gravité. Les plus faibles valeurs sont atteintes dans les puits à gravité que sont les «trous noirs».      Par extension C augmente au travers d’un milieu présentant une anti-gravité. Ce qui était inconcevable il y a quelques décennies est imaginable aujourd’hui  grâce aux études réalisées sur la matière. Si on admet l’existence de la particule définissant la gravité appelée le graviton, et de son inverse l’anti-graviton, pour accélérer une onde électromagnétique doit traverser un champ d’anti-graviton. Celui-ci existe naturellement aux abords d’un «trou noir» puisqu’il permettrait de maintenir écartées les parois des «trous de vers». Si ce bout de film confirme l’accélération de C , cela prouve l’existence naturelle ou artificielle d’ondes gravitationnelles et de leurs inverses antigravitationnelles dans l’espace autour de la TERRE, ou sur la TERRE.Théorie: Les ondes électromagnétiques naturelles ou provoquées quelque soit leur longueur d’onde subissent les influences d’un champ gravitationnel ou antigravitationnel (vortex, porte… etc.) lorsque elles le traverse. Cela entraîne une variation de leur vitesse de propagation C suivant la formule C exposant n où pour n = 1 C = ~300000km/s absence de champ gravitationnel.0 < n < 1 C tend vers 0 présence d’un champ gravitationnel, voyage temporel vers le passé.A noter que mathématiquement un exposant ne peut pas être nul, mais suivant ma théorie, physiquement, le photon est immobile dans un trou noir, ce qui correspond à l'origine de l'Univers juste avant le Big-Bang. Utilisation par notre Futur pour faire des essais au Pléistocène, voir blogs: http://ovnisurlatoile.blogspot.fr/ http://tufodrome.blogspot.fr/ 1 < n C tend vers l’infini présence d’un champ antigravitationnel, voyage temporel vers le futur. Le dépassement de C entraîne-t-il un voyage temporel ? Pour simplifier les calculs posons que le satellite est entouré d’un champ antigravitationnel et se trouve sur une orbite géostationnaire à 30000 m de la TERRE (au lieu de 36000 km). Comme autres paramètres admettons que la durée de l’émission correspond au temps que met la lumière pour parcourir 30000 m et que l’accélérateur antigravitationnel produit une accélération par 10. Reprenons l’exemple du train d’onde.Longueur du train: 30000 mDurée du voyage aller: 0,0001 secondePassage par l’accélérateur, retour vers la TERREDurée du voyage retour: 0,00001 secondeLa locomotive arrive sur TERRE à 0,0001 + 0,00001 = 0,00011 secondes du départ.Comme le train est compact ( film continu), il ne mesure plus que 3000 m de long. Le dernier wagon arrive 3000/3.10 puissance 9= 0,000001 s après la locomotive soit à 0,000111 s du départ, alors qu’il n’atteindra l’accélérateur (le satellite) qu’à 0,0001+0,0001=0,0002 seconde du départ. Il y a un décalage de 0,000099 s à l’arrivé par rapport au départ. Les téléspectateurs ont visionné une scène qui se passera 0,000099 s plus tard, l’image a fait un bon correspondant à ce temps. Si on applique le principe de la relativité et que l’on installe l’observateur dans le train qui se déplace à une vitesse de 10 C, il fait un bon de 0,000099 seconde dans le futur. Même calcul pour un train traversant une «porte gravitationnel», avec les mêmes données, le saut dans le passé est de 0,0991 seconde.

0 votes - le 01 Dec 2014 à 08:33

@Antoll MA 

C puissance n     Les voyages temporels existeront un jour, WELLS et tous les «visionnaires» auteurs de sciences fictions n’ont pas trouvé de contradicteur formel sur le plan scientifique. Je l’affirme et vais tenter de le prouver avec le sujet qui suit. Au moment des faits, si je n’ai obtenu aucune reconnaissance scientifique, politique ou médiatique, cela m’arrange de croire que la présentation des événements plus que leurs véracités, dérangeait. Je n’ai pas la prétention d’expliquer les mystères de la vie, je refuse de nier leur existence parce que je ne les comprends pas. Un beau week-end printanier de fin avril, m’entraîne comme à l’habitude en AUVERGNE. A l’époque, travaillant de nuit, j’enregistrais au magnétoscope les séries diffusées dans la "Trilogie" le samedi soir sur M 6. Une production américaine "CHARMED" débutait l’émission, au bout de quelques minutes de diffusion, un film de 7 secondes est venu là parasiter en prenant la place du feuilleton.    Tout porte à croire que ce bout de film est un film amateur saisi au caméscope. Il fut capté par un satellite destiné aux programmes TV français et transmis au magnétoscope sur une fréquence porteuse de 12 GHz.. Les deux systèmes sont parfaitement compatibles, puisque on peut enregistrer ces films sur cassette VHS par liaison «péritel» sans toucher à la vitesse de défilement.Observations      Le signal qui arrive sur les téléviseurs a une durée de 7 secondes. Si on analyse l’action du film «parasite», on constate qu’elle est nettement plus rapide que celle du programme normal. Image par image on observe: Le lieu:      Une salle des fêtes ou de restaurant, vaste avec de larges baies vitrées. A l’extérieur sur une image on aperçoit l’enseigne lumineuse d’un «fast-food» très célèbre. Dans la salle plusieurs publicités d’une marque de whisky sont accrochées au plafond. L’événement:     Un bal, organisé sans doute pour un événement familial. L’heure:   Il est possible qu’il fasse nuit, sombre à l’extérieur et spots d’éclairages allumés. Je suppose que l’action se déroule sur un méridien situé à l’Est car dans le RHONE le soleil est couché mais il ne fait pas nuit. Avec un décalage d’une heure, AMSTERDAM, BELGRADE, PRAGUE, de + 2 heures, ATHENES, BUCAREST, LE CAIRE. Les personnages    Un couple de danseurs de «rock and roll» est observé par des consommatrices d’une boisson ressemblant à du jus d’orange. Ce rock doit avoir des sonorités raï car une jeune femme à cheveux longs effectue une danse du ventre. Un jeune homme travesti surgit, il est vêtu d’une robe, est coiffé d’un casque formé par deux gants en plastiques. Il porte des pantoufles en forme de ballon de football, il fait le «pitre» en s’approchant très près de la caméra. La technique:   Continuité dans le film, les images s’enchaînent parfaitement. Bien qu’elles soient précipitées, les rayures horizontales que l’on trouve en accélérant un film TV standard sont absentes, ceci suppose un film numérique confirmant l’utilisation d’un caméscope. Les déplacements de caméra sont indécis prouvant qu’il s’agit bien d’un film amateur. Il y a un ralentissement sur la fin avec un son accompagnant les 3 ou 4 dernières images. Conclusion     A mon avis cet événement a une explication scientifique. Malgré l’absence de reproductibilité, le «parasitage» du magnétoscope voir de la cassette semble improbable. La solution passe par la recherche des témoins figurant sur ce film. Il faut enquêter sur la fête, son emplacement, la longitude de celui-ci pour voir si le film «parasite» enregistré correspond à du direct. Les personnages sont tellement atypiques qu’il paraît impossible qu’ils ne se reconnaissent pas ou qu’on ne les reconnaisse pas. Si ce sont des acteurs professionnels et qu’il s’agisse d’un film publicitaire subliminal pour nous faire consommer du whisky, ce procédé est condamné dans tous les pays. Si on apporte la preuve qu’il s’agit bien d’un film pris au caméscope, un phénomène naturel dans la liaison caméscope- satellite- magnétoscope ou la fonction amplificatrice du satellite a modifié, l’élément temps.      Si on assimile ce bout de film à un train d’ondes hertziennes, il a subi une accélération pendant son transfert de la caméra au magnétoscope via le satellite.    Pour comprendre ma théorie, il est nécessaire de transporter tout le système dans l’espace. Imaginons un satellite qui se trouverait à 14 secondes de la TERRE à la vitesse de la lumière soit à 4,2 millions de kilomètres. Le train d’onde électromagnétique se compose d’une fréquence porteuse de 12 GHz modulée en fréquence par un signal correspondant au téléfilm. La longueur du train est de 4,2 millions de kilomètres. La durée du voyage est de 14 secondes, passage par le satellite, pour le retour sur la TERRE la distance reste la même. La fréquence porteuse reste la même sinon le récepteur aligné sur celle-ci n’aurait rien capté. La modulation correspondant au film reste la même puisque les images s’enchaînent parfaitement. La durée du voyage retour est passée à 7 secondes. La seule variable possible est la vitesse de transmission, elle est passée de 300000 km/s à 14/7 x 300000 soit 600000 km/s.

0 votes - le 29 Nov 2014 à 13:19

@Baratribord 

PNEUMANERGY L'énergie pneumatique au FuturNotre Univers se compose de trois éléments inertes:- La terre (matières solides)- L’eau (matières liquide)- L’air (les gaz)Et de trois énergies:- Le feu (énergie chimique)- L’atome (énergie solaire)- La vie (énergie biologique)Toutes les cellules vivantes produisent de l’ATP (adénosine triphosphate), cette molécule énergétique est constituée d’électrons transférés des nutriments pour les animaux et des chloroplastes pour les végétaux. Elle sert en priorité à leur multiplication pour les unicellulaires telles que les bactéries, pour les multicellulaires elle permet la mitose et suivant les cas, l’anabolisme, le métabolisme, la production de chaleur et de travail.Depuis toujours, l’intelligence humaine cherche à répliquer le même schéma que l’ATP, produire grâce à de l’énergie, chaleur et travail. Pour cela elle utilise au mieux les quatre éléments mis à sa disposition par la NatureLa forme la plus significative est l’énergie électrique car elle est la plus proche de l’ATP. Elle est issue d’un transfert de l’élément de base l’électron produit par l’eau, l’air, le soleil ou l’atome. Malheureusement, comme l‘ATP, on ne peut la stocker naturellement, elle dépend pour ce point d’éléments lourds, rares et polluants.En attendant le jour ou l’Homme pourra produire et stocker à volonté de l’ATP, il faut réduire l’utilisation de l’électron comme source d’énergie «supposée» non polluante.Impossible, utopique…Et pourtant… parmi les éléments mis à notre disposition, seul l’air peut se stocker naturellement. En effet, comprimé à l’extrême il se liquéfie. Il faut remplacer les alternateurs par des compresseurs, les batteries par des bonbonnes et créer une nouvelle source d’énergie, Un réseau pneumatique se superpose au réseau électrique, on utilise des moteurs spécifiques (déjà très utilisés dans l’industrie) pour actionner des appareils pneuma-ménager, et un groupe électrogène pour produire l’électricité faible puissance (TV, lumière).Pour le chauffage, gros consommateur d’énergie, une solution 100% pneumatique est envisageable. (à suivre prochainement dans blog) Stockage de l’énergie: En France aujourd’hui, la consommation d’énergie issue des centrales hydroélectriques est de 8578 MW + 38 MW de relevage pour des lacs d’altitudes, la seule manière que l’on ai trouvé pour stocker la surproduction.La puissance installée est de 25400 MW, ce qui fait en arrondissant, une perte par non fonctionnement de 16400 MW.Dans un chapitre précédent, je préconise de créer une nouvelle forme d'énergie non polluante, la pneumanergy, pourquoi ne pas utiliser toute ou partie des 16400 MW pour la créer et la distribuer, le réseau serait le même que celui du gaz mais avec une pression de 5 bar, il serrait bien plus sûr et moins polluant que celui du gaz, les réserves pouvant être faites à partir du gaz liquide. Pour remplacer le pétrole:Je propose la production "historique" du peroxyde d’hydrogène d’avant 1936 , date de la découverte du procédé Riedl-Pfleiderer, et destocker du peroxodisulfate S2O8 2- obtenu par l’électrolyse d’une solution aqueuse d’acide sulfurique. C'est ni dangereux, ni polluant.Après l’hydrolyse du peroxodisulfate on obtient un peroxyde d’hydrogène peu concentré. Pour obtenir une concentration > 70% (utilisation en monergol) carburant pour moteur exothermique voir blog: moteur 100% propre, et dans des centrales électriques vapeur, on utilise le barbotage suivi éventuellement d’une congélation fractionnée, en utilisant bien entendu l'énergie produite excédentaire..Cela fait pas mal de temps que je propose ces solutions aux Gouvernants le dernier informé fut Jean-Louis BORLOO en 2008...Je n'ai jamais eu de réponse... comme je le dis et répète sur mon profil, on m'a pris pour un fou de croire que les lobbys pétroliers laisseraient sauver la planète sans réagir.Heureusement il y a l'..ANARCHY

Moteur 100 % propre
0 votes - le 29 Nov 2014 à 09:49

@Antoll MA 

Moteur exothermiqueMoteur exothermique Dans le futur, le moteur thermique ( 2 temps, 4 temps, diesel, turboréacteur) polluant par l’utilisation du pétrole ou de ses dérivés, aura rejoint au musée la machine à vapeur de Watt et de Papin. Il sera remplacé par le moteur exothermique.
Principe:


Décomposition jusqu’à 98% du peroxyde d’hydrogène H2 O2 en oxygène et vapeur d’eau.

La réaction exothermique a lieu en présence d’un catalyseur, argent, platine ou autre à découvrir. Les gaz d’échappement sont de l’oxygène et de la vapeur d’eau à 600°C. correspond à son utilisation dans les Rocketbelt .



Avantages:


On garde le même moteur, on remplace l’explosion par la mise en contact du peroxyde d’hydrogène avec le catalyseur. Pour éviter une pré-décomposition lors du transport du réservoir à la chambre de décomposition (ex chambre à combustion) on utilise comme éléments l’or, le palladium, le verre, la céramique ou autre à découvrir.

Dans un moteur 4 temps, on remplace la bougie par une BETH (Bougie ExoTHermique)  même principe que  la BVEC (Bougie Vanne Electro Commandée) afin de garder toute les avancées technologiques liées à un déclenchement par impulsion haute tension. Sinon on peut utiliser la précision d’un déclanchement photographique avec une avance ou un retard dans la réaction (ex allumage), on garde les mêmes éléments pour composer le haut de la chambre, les injecteurs et les parties mobiles de l’objectif (or - palladium) et le même catalyseur fixe, (argent- platine) derrière, l’ensemble devant résister à une haute pression et une température de 600°C. 

La BETH met en contact sous l’effet de l’impulsion électrique, (sans étincelle) le péroxyde avec le catalyseur constitué par un écran d’argent ou de platine. 

Dans le cas d’une utilisation Diésel avec injection, plus besoin de BETH, le péroxyde d’hydrogène concentré peut être mis en contact avec le catalyseur, directement en haut de la chambre à combustion. Après la décomposition exothermique, les gaz d’échappement composés d’oxygène et de vapeur d’eau à 600°C peuvent être évacués.

J’en profite pour dénoncer une « incohérence technique » utilisée aujourd’hui avec le pot d’échappement situé à l’arrière du véhicule à 50 cm du sol. Il serait plus judicieux de diriger les gaz chauds vers des buses situées au ras du sol dans le sens de la marche (pour éviter une réaction de l’air ambiant) devant les roues avants pour chauffer la chaussée en cas de gel. 

 

Pollution automobile
0 votes - le 28 Nov 2014 à 10:56

@Antoll MA 

Pollution  automobile: Les solutions sont multiples, coûteuses… et inefficaces à court terme. L’utilisation d’une énergie propre, solaire, électrique, éolienne, hydrogène (extrait de l’eau), implique une modification importante du véhicule, ces changements brutaux imposés par une situation conforme aux prévisions alarmistes actuelles, entraîneraient une catastrophe économique pour l’industrie automobile et par contrecoup d’énormes difficultés pour l’économie mondiale. Malgré les turbulences, les pétroliers supporteraient le choc en continuant de produire les éléments lourds (goudron), et ultra léger (gaz et kérosène) dérivés du pétrole jusque à l’épuisement des réserves terrestres. La logique la plus élémentaire impose de ne pas modifier le véhicule, il faut supprimer l’explosion pour éliminer la pollution créer par les gaz d’échappement. Prenons comme exemple le moteur le plus utilisé, décomposons les 4 temps sans carburant, et supprimons l’explosion. Premier temps « aspiration » : La soupape d’admission est ouverte, le piston aspire en descendant de l’air dans le cylindre. Deuxième temps « compression » : Les soupapes sont fermées, le piston comprime l’air en remontant. Troisième temps « projection » (temps moteur) : les soupapes étant fermées une pression d’air déclenchée par l’impulsion électrique de la bougie, repousse le piston vers le bas. Quatrième temps « expulsion et détente » : la soupape d’échappement étant ouverte, le piston chasse en remontant l’air emmagasiné dans le cylindre. Il y a aussi un temps moteur tous les 2 tours de vilebrequin. En examinant ce diagramme de fonctionnement, on s’aperçoit que la principale difficulté est de trouver une électrovanne haute pression ayant comme conduit le tube de la bougie, déclenchée par une impulsion haute tension. Mon étude sur la supraconductivité m’a amené à explorer les qualités d’un minéral très répandu puisque il constitue 12% de l’écorce terrestre : le quartz. J’utilise la pyroélectricité et la thermoluminescence dans « Supraconducteur ». Le quartz est également « piézo-électrique », la piézo-électricité consiste en la formation de charges électriques quand le cristal subit des sollicitations mécaniques. Le cas le plus commun est celui dans lequel la sollicitation produit une décharge haute tension lorsque il est comprimé le long d’une certaine direction. A l’inverse, si l’on soumet un cristal de quartz à un champ électrique, il se comprime ou se dilate. Le quartz est l’élément essentiel pour créer les parties mobiles d’une B.V.E.C. (Bougie-Vanne Electro-Commandée).

U.R.A.T.P.
0 votes - le 26 Nov 2014 à 07:53

@Dr Lavigne Mathieu  U.R.A.T.P. Utilisation des Réserves d' ATP

 La vie, l’étude de la vie autrement appelée biologie nous montre que tout ce qui vit possède la même origine : la cellule. Une cellule est vivante lorsque elle est capable de produire de l’énergie appelée A.T.P. (adénosine triphosphate), celle-ci lui permet, entre autre, de se reproduire par mitose pour aboutir à un organisme pluricellulaire. Pour les unicellulaires telles que les bactéries, elle leurs permet de produire des enzymes capables de modifier leur environnement. Les mitochondries produisent l’énergie, les enzymes de ces poches aux nombreux replis membraneux permettent la création d’énergie par transfert d’électrons à partir de la dégradation des nutriments pour l’animal, et de l’utilisation des chloroplastes (photosynthèse) pour les végétaux. A quoi sert l'A.T.P. Produite ? En priorité à la mitose, dans un deuxième temps lorsque l’organisme est développé au métabolisme (anabolisme, chaleur, travail), le restant est stocké. Dès la naissance de la cellule le stockage existe mais est moindre devant la consommation demandée par la mitose et le métabolisme, il va néanmoins en augmentant. Pour certaines espèces l’utilisation qu’elles font du surplus est visible, la bioluminescence de la luciole, de certaines bactéries, algues, champignons, l’électricité statique de l’anguille, tous ces phénomènes qui n’ont rien à voir avec le métabolisme ou la mitose ont besoin d’ATP et d’un catalyseur inscrit dans les gènes donc dépendant du noyau de la cellule. Pour la luciole, l’enzyme s’appelle luciférase, elle émet une lumière verte d’une longueur d’onde autour de 500 nm. Cette émission peut être discontinue, elle est contrôlée par son système nerveux, elle sert de signal de communication et de reconnaissance. Ceci implique que la luciole soit équipée de cellules réceptrices accordées sur cette fréquence et reliées au système nerveux.

C = variable
0 votes - le 26 Nov 2014 à 06:51

@Antoll MA 

                          Variations de C : (suite)

Einstein révisé …. Ou phénomène surnaturel ?
Je n’ai pas la prétention de « réviser » Einstein, mais si on l'écoute, les découvertes faites par un très grand nombre d’entre nous, ont un côté surnaturel. 

Qui n’a pas coupé le son de son téléviseur  pour suivre les commentaires de sa station de radio préférée et constater que le son était en avance sur les images. Cela peut s’expliquer si on passe par un satellite géostationnaire situé à 36000 km, les images parcourent 72000 km de plus que le son, mais pas pour des ondes TV et radios terrestres. L’onde électromagnétique se propage à une vitesse fixe C = 300 000 km/s (valeur approximative) …pas tout à fait vrai…. 

Sa fréquence F (Hz) ou sa longueur d’onde m), C / F, agit sur sa vitesse de propagation
 V (m/s). 

VC (+ ou - ) , C et  sont des constantes.


Emission radiophonique célèbre  en direct, "çà peut vous arriver"  de Julien COURBET sur RTL diffusée en AM (modulation d’amplitude) captée sur le poste gris modèle D1026 PHILIPS, le 29-10-2013 à 9h23 

Station RTL, F environ 234 kHz, environ 1500m. 

Même émission en FM (modulation de fréquence) captée sur le combiné TV-radio VISIOLUX. 

Station RTL, F environ 100 Mhz, environ 3m. 

A noter:
Nous avons les mêmes points géographiques d’émission mise à part qu'en modulation d'amplitude les antennes se trouvent à Beidweiller au Luxembourg, il faut ajouter, la distance Paris-Luxembourg à la vitesse de la lumière (négligeable) et bien entendu le même lieu de réception, ainsi que les mêmes conditions climatiques (couverture nuageuse).

L'émission en AM est en avance sur l'émission FM

voir film Youtube

OGM Nature
0 votes - le 25 Nov 2014 à 08:37

@Dr Lavigne Mathieu 

    OGM NatureOrganisme génétiquement modifié, le sigle est récent pour désigner des actions que la Nature exécute depuis toujours, un exemple connu depuis l’antiquité l’union du noisetier et du chèvrefeuille.Dans le conte  d’origine celte, Tristan et Iseult, il est dit que l’amour existe à la seule condition que le noisetier puisse s’enlacer au chèvrefeuille. Dans le cas contraire, les deux dépérissent.La Providence a placé sur mon chemin de promenade champêtre, l’exemple d’une union qui a duré une dizaine d’années, étonnant  bout de tronc de 3 cm de diamètre, d’1 mètre de long, torsadé sur 40 cm et qui présente à la coupe, d’un côté des cernes cylindriques commune à tout les arbres, mais de l’autre un centre déplacé et des cernes elliptiques pour conserver l’apparence cylindrique extérieureCe phénomène a duré toute la croissance, plusieurs années, et est primordiale pour la recherche sur la génomique, le chèvrefeuille à réussis à modifier le génome du noisetier. L’intérêt est que les modifications ont agit afin de réparer les dégâts occasionnés par le développement d’un corps génétiquement étranger.L’extraordinaire est dans le fait que le mode de croissance du noisetier c’est modifié, ce n’est plus le même avant et après l’union. Cette transformation a eu lieu au début de la fusion jusqu’à la mort de l’arbre une dizaine d’années plus tard. Pourquoi ? Simplement pour garder l’alignement et le diamètre du tronc malgré l’action du chèvrefeuille, 4 torsions et un déplacement de 7 mm de l’axeJe l’affirme en visualisant les cernes de datation, elles sont cylindriques (normales) avant et elliptiques après.Je sais, en génomique, il y a d’énormes différences entre le génome humain et le génome végétal, mais la vie reste la vie et Dame Nature nous montre la voie.Les "Experts" en génétique peuvent comparer l'ADN modifié à celui du noisetier normal et comprendre comment l'ADN du chèvrefeuille a agit.Imaginez, un cœur, un rein, un foie, n’importe qu’elle organe du corps humain (comparé au noisetier) qui « ne tournerait pas rond » à cause d’une malformation ou d’une maladie comme le cancer (comparé au chèvrefeuille), pourra être remis génétiquement parlant sur le bon « chemin », terminés les problèmes posés par les transplantations d'organes.

 
Suivre le Live

Témoignez dans anarchy

Produit par :
En partenariat avec :
France 4Nouvelles EcrituresTelfrance SérieINA
Le MondeLes InrockuptiblesAlternatives EconomiquesFrance Inter
Avec le soutien du :
Développé par :
France 4Europe Créative MEDIAESPCICEEA
SolicisIRI
Votre navigateur n'est pas à jour

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site correctement. Mettre à jour mon navigateur maintenant

Fermer